BORNES ÉLECTRIQUES

La douleur chronique est un phénomène auquel de plus en plus de gens doivent faire face. Aujourd'hui, je vous propose donc quelques petits conseils pour vous aider à gérer la douleur.

Apprenez à respirer ou à méditer

La respiration et la méditation sont des techniques qui aident votre corps à se détendre, ce qui soulage la douleur et particulièrement celle en lien avec les tensions musculaires. Rappelez-vous que c'est le système neurologique qui régit la contraction musculaire, ce qui signifie que plus vous avez le contrôle sur vos nerfs et plus vous êtes en mesure de contrôler votre tonus résiduel au repos. La méditation permet de prendre conscience de l'état actuel de votre corps et améliore votre sensibilité, alors que la respiration a un effet direct sur le relâchement musculaire. Les recherches démontrent de plus en plus les bienfaits du biofeedback, qui pourrait se résumer à être à l'écoute des signes de son corps et apprendre à les maîtriser.

Réduisez le stress dans votre vie

Les sentiments négatifs comme la dépression, l'anxiété, le stress et la colère peuvent augmenter la sensibilité du corps à la douleur. En apprenant à contrôler les agents stressants qui vous entourent, vous pouvez ainsi avoir un effet sur la douleur chronique. Sachez reconnaître les sources de stress dans votre environnement et, si vous ne pouvez les éviter, trouvez au moins le moyen de ne pas en être victime. Gardez les choses simples, mettez l'accent sur ce qui vous rend heureux et apprenez des techniques de gestion de stress. Prenez aussi l'habitude de garder du temps pour vous, soit pour écouter de la musique ou encore pratiquer une activité qui vous passionne… Ce qui importe, c'est de trouver ce qui vous convient et de prendre les choses en main!

Stimulez les endorphines naturelles du corps

En plus de faire travailler vos muscles et de stimuler la lubrification de vos articulations, l'exercice physique a un effet réducteur de la douleur de par sa stimulation hormonale. En effet, l'activité physique stimule les endorphines, ces substances chimiques du cerveau qui amènent ce sentiment de bonheur et qui bloquent les signaux de douleur. Si vous avez lu mes précédents articles, vous savez par ailleurs que l'activité soutenue au lit représente l'une des meilleures options à ce niveau. L'activité régulière aide également à garder un poids santé, à réduire les risques de maladies cardiaques et à contrôler les niveaux de sucre dans le sang.

Assurez-vous d'avoir un sommeil de qualité

La douleur rend le sommeil difficile et le manque de repos augmente l'irritabilité. Une bonne nuit récupératrice est essentiel au fonctionnement optimal de tout votre corps. Sortez donc de ce cercle vicieux en prenant des actions qui amélioreront la qualité de votre sommeil. Pour ce faire, référez-vous à mon article sur le sommeil.

Faites des choix santé

N'adoptez pas des comportements néfastes pour votre santé dans le but d'oublier votre douleur. Le tabagisme, l'alcoolisme ou l'usage de drogues ne peuvent que conduire à d'autres problématiques qui s'ajouteront à vos problèmes actuels. Ce n'est qu'en prenant votre santé en main que vous pouvez espérer améliorer votre situation.

Faites-vous traiter en massothérapie

Le massage périodique est une façon de diminuer le stress physique et psychologique. Le traitement « actif » que procurent particulièrement la kinésithérapie et l'orthothérapie vous aide à retrouver les fonctions de votre système musculosquelettique, en plus de vous aider à réduire le stress et de prendre conscience de votre corps. Il s'agit en fait du seul « médicament » qui soit proprioceptif et qui vous aide à mieux travailler avec votre organisme, en plus d'avoir un effet sur les douleurs articulaires ou musculaires.

Étirez-vous régulièrement

Les exercices d'étirement vous aident à préserver vos amplitudes articulaires en plus de diminuer le tonus musculaire résiduel. Ces deux éléments sont importants, car ils ont un effet direct sur les contraintes mécaniques à la base de beaucoup de troubles musculosquelettiques tels que les tendinites, les douleurs lombaires ou cervicales et articulaires.

Adoptez une alimentation saine  

Pour la douleur chronique, il est non seulement important de manger sainement, mais aussi de faire certains choix qui auront un effet sur l'inflammation. Ainsi, il peut être bénéfique de limiter l'exposition aux aliments pro-inflammatoires et allergènes tels que les produits laitiers et le gluten. À l'inverse, les gras oméga-3 ont entre autres un pouvoir anti-inflammatoire non négligeable. Prenez aussi l'habitude de manger régulièrement des fruits et des légumes afin d'augmenter votre consommation de fibres, de vitamines et d'antioxydants.

Apprenez à apprécier la vie

Cessez de mettre l'accent sur vos douleurs et concentrez plutôt votre attention sur ce qui vous apporte du bien. Vous concentrer sur la douleur ne fera qu'empirer les choses. Beaucoup de gens qui sont sensibles gardent leur attention constante sur tous ces petits inconforts qu'ils ressentent, ce qui les garde emprisonnés dans un comportement autodestructeur qui les empêche d'avancer. Lâchez prise et prenez des actions concrètes qui vous sortiront de cette torpeur; consultez un professionnel au besoin. Si vous ne pouvez éviter complètement la douleur, vous pouvez au moins prendre le contrôle de votre vie!

Commentaires