Les années passent, les temps changent… rapidement (trop?). On ne s'en rend pas toujours compte au quotidien, mais lorsqu'on regarde l'évolution du monde musical lors des 30 dernières années… Aouch ! Prenez un temps d'arrêt, rappelez vous comment c'était en 1983 lorsque vous vouliez acheter un disque, lorsque vous cherchiez le titre d'une chanson, ou comment vous faisiez pour partager la musique que vous aimiez… Voici 25 expériences mémorables que vous ne revivrez plus jamais, et que les plus jeunes ne connaîtront jamais !

Mise en garde: après avoir lu ce texte, vous pourriez être un peu nostalgique. Vous allez trouver que ça frappe fort. En passant, je dis 1983, mais c'est juste à titre d'exemple, ça n'a pas vraiment d'importance. Ce qui compte, c'est de se rappeler à quel point les choses ont changé. NB: ce n'est pas un décompte, il n'y a pas d'ordre précis.

Voilà donc ces 25 expériences musicales:

1) Préférer le côté A ou le côté B d'un disque ! 

Oui, c'était comme ça, on changeait le disque de côté sur notre table tournante lorsque la moitié était finie, et il y avait toujours une des deux faces qu'on préférait !

 

2) Insérer une cassette dans un baladeur (un "walkman"). 

Oui, une cassette. On l'avait déjà oublié celle-là... mais on se demande toujours pourquoi Sony avait inventé un baladeur qui pouvait aller dans l'eau ?

 

3) Avoir sa chanson préférée qui "saute" dans son "discman", le digne successeur du "walkman" à cassette. 

Bien pensé peut-être, mais comme on disait, ça "skippait" toujours !!!

 

4) Mettre son radio-cassette contre le téléviseur et demander à tout le monde de se taire autour de nous pour enregistrer la chanson qu'on aime, lorsque le vidéoclip passe à la télé. 

Oui, on faisait réellement ça et on se fâchait lorsque quelqu'un éternuait ou passait un commentaire… c'était sur l'enregistrement.

5) Mettre deux radio-cassettes l'un en face de l'autre pour enregistrer LA chanson que notre ami avait réussi à avoir avant nous. 

Voir commentaire du point précédent.

6) Une fois le radio-cassette avec DEUX CASSETTES inventé, facile d'enregistrer les cassettes de nos amis. 

...Mais combien de fois il a manqué de temps sur votre TDK et que la dernière chanson fût coupée aux 3/4 ?

7) Passer des heures à dessiner une nouvelle pochette de musique à notre cassette préférée, sur laquelle nous avions pris grand soin de mettre toutes nos chansons préférées… 

Une cassette pour nos tounes rock, une cassette pour nos meilleures ballades, une cassette de musique Dance pour écouter en auto avant de sortir.

8) Rire des vieilles cassettes "8-track" de nos parents. 

Nos petites cassettes étaient vraiment mieux ! (sarcasme)

9) Passer des heures à regarder les photos dans nos 33 tours et à lire et re-lire tout ce qui était écrit sur la pochette à l'intérieur du disque. 

C'est comme ça qu'on apprenait par coeur les paroles de nous tounes préférées, on ne les trouvait pas sur un site internet de Lyrics.

10) Aller chanter un bout de sa chanson préférée chez notre disquaire pour qu'il trouve le disque qu'on cherche… 

Un disquaire ? C'est quoi ça ? Oui oui, dans notre temps, un magasin de disque vendait des disques de musique. Aujourd'hui, si on est chanceux, dans les magasins de musique, on peut peut-être trouver un album

11) Acheter des 45 tours, et avoir généralement un mauvais titre sur la face B. 

Le marketing était différent à l'époque hein ?

12) Faire la file d'attente chez notre disquaire préféré (encore lui!) pour avoir la chance d'acheter notre nouveau disque ou cassette préférée le jour de sa sortie. 

Oui, dans le temps, même si on allait au magasin de disque une fois par semaine, il était possible qu'on l'appelle deux ou trois fois dans la semaine pour vérifier si notre disque était arrivé, ou quand il allait arriver. Il était effectivement possible de faire la file pendant quelques heures pour se le procurer ensuite. Aujourd'hui, si la vitesse de téléchargement n'est pas assez bonne, on peut attendre un Looooooong quelques minutes.

13) Prendre la chance d'acheter un disque au magasin juste parce-que le nom du groupe ou l'image est cool. 

On pouvait avoir de mauvaises surprises. Que voulez-vous.

14) Appeler à notre station de radio pour demander une chanson, rester en ligne au téléphone pendant plus de 25 minutes  jusqu'à ce que ce soit notre tour de présenter notre chanson ! 

Car oui, à l'époque, les radios jouaient réellement les demandes spéciales des auditeurs. En jasant avec l'animateur, on l'entendait chercher dans ses 45 tours notre titre, et puisque rien n'était informatisé, il n'enregistrait pas notre discussion pour la rediffuser, c'était "live" !

15) Regarder une nuit de vidéoclips ! Ça c'était la totale. De minuit à 6 h du matin: popcorn, liqueur et le VHS prêt pour enregistrer nos vidéos préférés. 

Non, nous n'avions pas de chaîne de vidéoclips en continu, alors quand une nuit vidéo se pointait, c'était tout un événement. La pire situation, c'était de s'endormir avant d'avoir pu enregistrer les vidéos qu'on voulait. NB: Je sais, les chaînes de vidéoclips maintenant ne diffusent plus non plus de vidéos. Révolution YouTube.

  

 

16) Vouloir posséder TOUS les disques d'un groupe, même les version "remix", les 12 pouces, les B-Sides, les "picture discs". 

C'était important, c'était notre collection.

17) Voir des groupes performer "live" chez un disquaire ! 

Bon, des fois il y avait des lipsync, mais c'est pas grave bon.

18) Expliquer à ses parents que ce n'est pas grave même si c'est écrit "Explicit Lyrics" avec un avertissement sur la pochette de l'album. 

Mais le disque était bien plus cool si c'était inscrit ça, non ?

19) Acheter 12 albums pour une cent à la maison Columbia et recevoir ses albums par la poste. 

Et peut-être déménager ensuite pour ne jamais terminer son engagement d'abonnement. NON, vous avez fait ça ?

20) Avoir un système de classement pour ses albums. 

Le faire, et le redéfaire pour en faire un autre 6 mois plus tard.

 


21) Transférer vos chansons préférées pour les avoir de façon numérique. 

Maintenant, plus besoin de les transférer, tout est numérique.

22) Chercher dans le bac d'un disquaire usagé un disque précis d'un groupe, trouver 9 exemplaires de celui que vous ne voulez pas, mais aucun de celui que vous cherchez. 

Ne vous demandez pas pourquoi il y a 9 exemplaires de l'autre.

23) Aller échanger 10 cassettes chez un disquaire usagé contre un seul cd et avoir l'impression d'avoir fait une bonne affaire. 

Bon c'est sûr que si vous échangez 4 cassettes de Culture Club, 2 de Debbie Gibson, 2 des NKOTB, 1 de Glass Tiger et 1 de la trame sonore de Footloose contre le cd neuf Nevermind de Nirvana, vous gagnez. Mais sinon, vous vous êtes fait avoir.

24) Aller à un concert et voir de vrais briquets s'allumer lorsque le groupe chante une ballade. 

Non, pas de téléphones intelligents. Aujourd'hui, il y a vraiment une application pour tout.

25) Acheter un disque vinyle, qui coûtait moins cher qu'une cassette, l'enregistrer sur une cassette vierge. 

Bon ce que l'histoire ne disait pas à l'époque, c'est que finalement, on allait acheter la cassette originale quand même, pour ensuite aussi acheter le cd du même album. Donc l'artiste a vendu 3 fois son même disque à la même personne.

 

Qui aurait dit que tout allait évoluer aussi rapidement ? Bon, bref, je m'ennuie de la maison Columbia. Voilà, c'est dit. À Bientôt !

Pour suivre notre chroniqueur sur twitter: @DominicDAnjou

Commentaires