Comme c’est le cas depuis quelques années, la NFL nous offre un programme double pour le premier ‘’Monday Night’’ de la saison. On avait droit à deux affrontements tout de même intéressant entre les Eagles et les Redskins à 19h pour ensuite voir le duel entre les Texans et les Chargers à San Diego à 22h.

Philadelphia Eagles (1-0) vs. Washington Redskins (0-1)

Les deux grandes questions qui se posaient avant le début de cette rencontre c’était de savoir si RG III serait remis à 100% de sa blessure au genou et de voir si l’offensive du nouveau pilote des Eagles, Chip Kelly, allait bien s’adapter à la NFL lui qui est issu du programme universitaire d’Oregon State.

La première question n’a pas été totalement répondue, car RG III était visiblement rouillé pour la partie d’ouverture des siens. Mais la deuxième, elle, a été répondu et sans équivoque! Je doutais que ce système pouvait fonctionner dans la NFL, mais du moins après une rencontre il faut avouer que ça été toute une leçon de football pour les ‘Skins.

Le tempo effréné de cette offensive était complètement fou à voir aller sur le terrain au premier quart. Je me demandais si l’offensive allait être capable de garder le rythme pendant toute la partie! Ils ont effectués 30 jeux offensifs au premier quart seulement! Dans toute la partie des Panthers dimanche, ils en ont fait cinquante! Résultat, à la fin de la première mi-temps c’était 26 à 7 pour les Eagles.

Au début du troisième quart, les choses n’allaient pas mieux pour les Redskins. Interception, placement manqué, rien ne fonctionnait. Les Eagles eux ont continués à marquer portant le pointage 33 à 7. Puis soudainement, Washington a semblé trouver son rythme. Après un échappé recouvré, ils ont semblés revenir en vie et ils ont réussis à marquer 20 points pour chauffer les Eagles, mais malheureusement c’était trop peu trop tard et Chip Kelly a connu la victoire à son premier match comme entraîneur-chef dans la NFL.

Évidemment, la saison est jeune et les équipes vont s’ajuster, mais les Eagles de Chip Kelly sont partis du bon pied. Pour les Redskins, il faudra travailler sur la tertiaire de la défensive qui a connu une mauvaise rencontre en manquant plusieurs plaqués faciles.

Houston Texans (1-0) vs. San Diego Chargers (0-1)

Je sais que plusieurs personnes n’attendaient pas grand-chose de cette rencontre. Plusieurs se disaient aussi que ça serait sûrement une victoire facile pour les Texans. Mais comme beaucoup de rencontre cette semaine, la logique n’a pas nécessairement été respectée!

Il y a aussi un nouvel entraîneur-chef à San Diego en Mike McCoy qui était le coordonnateur offensif des Broncos. Ce gars-là à une très bonne mentalité de football, et il est selon moi l’un des plus prometteur de la nouvelle génération d’entraîneur. En tout cas, le changement a paru dès les premiers instants de la rencontre pour les Chargers. L’offensive est complètement transformée et est beaucoup plus agressive et confiante que par le passé. San Diego a frappé à la vitesse de l’éclair et a fait mal paraître la grosse défensive Texane. Imaginez, à la mi-temps c’était 21 à 7 pour les Chargers! Qui l’aurait cru?

Au début du troisième quart, la charge à continuer et c’était 28 à 7. Mais par la suite, les Texans se sont enfin réveiller. C’était peut-être dû au décalage horaire, mais ils sont revenus à ce qu’ils étaient à la fin de la saison 2012. L’offensive a fait ce qu’elle fait de mieux habituellement, soit de courir avec le ballon par l’entremise du porteur Arian Foster. Puis de lancer des passes à Andre Johnson pour les jeux importants et de marquer des touchés sur de longues séquences offensives. Puis soudainement c’était 28 à 21 au quatrième quart pour les Chargers.

Après ça, on a semblé revoir le Philip Rivers craintif et imprécis. Il a lancé une passe qui a été interceptée par le secondeur Brian Cushing pour le touché et tout le monde est revenu à la case départ à 28 partout. Puis les Texans ont réussi à bloquer les attaques subséquentes des Chargers pour reprendre le ballon avec un peu plus de deux minutes à faire à la partie. Ils ont joués intelligemment et ont bien gérés le temps pour se sauver avec la victoire sur un placement en toute fin de rencontre. Quand on dit qu’une équipe championne est une équipe de caractère, on peut dire que les Texans cadrent bien dans cette affirmation. Mais est-ce qu’ils auront appris de leurs erreurs du début de la partie lundi soir? S’ils veulent se rendre jusqu’au bout, il le faudra. Car ils ne joueront pas contre les Chargers à toutes les semaines!

 

Crédit photo: www.ktvu.com

 

 

Commentaires