Dans le fameux quartier rouge d’Amsterdam, des prostituées ont eu recours à une drôle de méthode pour attirer les passants.

Un soir, derrière leur vitrine, quatre jeunes femmes se sont mises à danser de manière coordonnée. Deux autres travailleuses du sexe, situées au second étage, les ont imitées.

Bien vite, cette danse a interpellé les passants qui se sont rapidement regroupés autour de l’édifice.

Malheureusement pour eux, les prostituées ne faisaient pas cela pour les divertir. Bien au contraire. Elles souhaitaient faire passer un message, et pas n’importe lequel!

Ainsi, à la fin du « spectacle », un message est apparu en noir et blanc sur un immense panneau. On pouvait lire : « Chaque année, des centaines de femmes se voient promettre une carrière de danseuse en Europe de l'Ouest. Malheureusement, elles finissent ici. »

Il faut dire que le trafic humain a connu une véritable hausse depuis plus de 20 ans. Il a triplé depuis 1990. De plus, aux Pays-Bas, le tiers des prostituées (33 %) provient d’autres pays de l’Union européenne.

C’est l’agence de publicité Duval Guillaume qui était responsable de la campagne à la demande de Stop the Traffik.



Source : 7sur7.be



Commentaires