Vous connaissez les gars de Dude Perfect? Vous savez, ces cinq joyeux lurons qui se sont mis à parcourir le monde entier avec la vidéo de lancers de basketball impossibles? La fois où, du haut des estrades au Cowboys Stadium, ils ont réussi à enfiler le ballon dans le panier qui était sur le terrain? La fois où ils ont réussi un panier alors qu'ils passaient au-dessus de celui-ci, mais en avion? Oui, ceux-là! Les gradués de Texas A&M refont surface depuis la semaine dernière sur le Web avec une vidéo sur le golf. J'ai ri, même beaucoup ri! Je voulais la partager avec vous cette semaine.

En fait, ils ont seulement illustré en images les types de golfeurs sur lesquels nous sommes susceptibles de tomber lors des nombreuses parties disputées. Peut-être y reconnaîtrez-vous des amis, ou encore, peut-être vous reconnaîtrez-vous... Je me suis d’ailleurs retrouvé dans la vidéo...



Déjà plus d'un million de vues pour cette vidéo la semaine dernière! Un vif succès comme pour la majorité de leurs vidéos. Plusieurs de ces types de golfeurs m'ont beaucoup fait rire, parce que j'y ai tout de suite reconnu des golfeurs et des amis de mon entourage. Comme le Borrower, celui qui n'a jamais de té dans ses poches, qui n'a jamais de deuxième balle sur lui quand il perd la sienne. Le même gars qui emprunte toujours le Taylor Made R11 de son partenaire parce que c'est un meilleur bâton que le sien. Le genre de gars que, quand tu joues avec lui, ton bois no 1, tu l'as, mais en garde partagée.

Il y a aussi Mr Excuses. Ce fameux golfeur n’est pas très loin du PGA tour (dans sa tête), mais il trouve toujours une bonne raison pour chacun des coups qu'il rate. Aucune chance que ce soit un mauvais élan ou un mauvais choix de bâton. C'est le sol qui est trop mou (ou trop dur), c'est le soleil qui l'a aveuglé, c'est la distance écrite sur le panneau qui n'est pas bonne. Bref, c’est celui qui serait millionnaire et gagnant du US Open si la vie ne s'acharnait pas sur lui 15 trous par partie!

The Overestimater m'a beaucoup fait rire également. Je dois l'avouer, je me suis reconnu tout de suite. Vous savez, ce genre de golfeur qui ne veut pas frapper son coup de départ parce que le groupe qui le précède est dans l'allée... à 320 verges et que lui, il a déjà frappé ça en 2002, une fois, avec le vent dans le dos! Ok, je l'avoue. Je fais ça. J'ai tendance à être un peu confiant sur le tertre de départ. Ha! Ha!

Le fameux Ball Hunter, celui qui ne vient pas vraiment jouer au golf, il vient chasser. Il vient chasser la Pinnacle Gold, cette balle trop souvent égarée par le golfeur amateur. Armé de son épuisette, tel un soldat américain en terrain ennemi, il est prêt à tout pour parvenir à ses fins (soit ultimement remplir la grosse chaudière blanche, qu'il laisse dans son garage, de balles toutes plus maganées les unes que les autres!). Il vous retardera, vous demandera d'arrêter près des ruisseaux dès qu'il aperçoit un point blanc et n'hésitera pas à festoyer s’il trouve une fameuse Tiltlest Pro V1. C'est la fête au village!

Salutations à mon ami Kevin que j'ai reconnu avec le Insist on trying a Happy Gilmore guy. Peu importe où, peu importe comment, il DOIT absolument, sur un des 18 trous, essayer un coup de départ comme le fameux personnage d’Adam Sandler. Si Gilmore envoie des bombes à plus de 400 verges, sûrement qu’il y arrivera aussi avec un peu de pratique. Et s’il réussit un bon coup, ce n'est pas rare de le voir faire le tour du tertre de départ, en enfourchant son bâton et en se claquant les fesses. Quel spectacle!

Mais mon préféré de tous est sans aucun doute le Magically finds his ball anywhere guy! Vous savez, celui qui, malgré une slice à 90° qui semble avoir traversé trois trous sur le sens latéral, retrouve toujours sa balle quand même! Mais lorsqu'elle s'enfonce loin dans les bois, dans une forêt dense, remplie de feuilles qui traînent au sol, ce guerrier de la balle blanche la retrouvera toujours et, bizarrement, dans une position pas si pire que ça finalement. Il n'est pas rare qu’il se rende compte que la marque de sa balle a changé entre son coup de départ et le moment où il la trouve, mais qui sommes-nous pour juger un gars qui frappe des Pinnacle qui se transforment en Callaway une fois rendues dans l'herbe longue?

Bref, j'ai ri et je suis sûr que vous aussi vous rirez. Pour suivre les activités des gars de Dude Perfect, allez voir leur site Web : www.dudeperfect.com

N'oubliez surtout pas d'aller consulter la liste des choses qu'ils veulent faire avant de mourir : http://www.dudeperfect.com/goals

Pour les suivre sur Twitter : @DudePerfect

J'ai fait le tour de leurs vidéos et j'ai eu beaucoup de plaisir. Ils portent bien leur surnom de Ambassadors of fun!

Et vous, quel type de golfeur êtes-vous relativement à cette vidéo?

Bon golf!

Commentaires