BORNES ÉLECTRIQUES

En juillet dernier, une intervention policière menant au décès du jeune Sammy Yatim en Ontario a relancé le débat sur l'utilisation du pistolet Taser. De fait, quels sont ses effets sur la santé?

Dans la nuit du 26 au 27 juillet dernier, les policiers de Toronto ont intercepté le jeune Sammy Yatim dans un tramway. Ce dernier ne voulant pas lâcher son couteau, les policiers ont tiré 9 coups de feu dans sa direction. Après les premières balles, un superviseur lui a en plus donné une décharge de pistolet Taser. Le jeune homme en a perdu la vie.

 

Conséquences : un des policiers est présentement en cour pour meurtre non prémédité et le débat pour ou contre le Taser est relancé. Certains pensent que si tous les policiers en avaient un en leur possession, il y aurait moins d'interventions armées comme celle-ci, tandis que d'autres voient en ce pistolet une arme potentiellement mortelle. Qui dit vrai?

 

D'après Amnesty International, entre 2001 et 2008, 334 personnes seraient décédées à la suite d'une décharge de Taser. Après enquête, environ 50 de ces décès ont directement ou indirectement été attribués à l'utilisation du Taser. Il est souvent difficile de prouver un lien de cause à effet malgré l'enquête.

 

Le pistolet Taser est une arme qui projette 2 dards s'accrochant à la peau de la victime à une distance pouvant atteindre 7,6 m. Puis, le Taser envoie, en 19 séquences de 5 à 11 millisecondes, une décharge de 2 milliampères (mA), ayant un pic de 50 000 volts (V). L'intensité de courant est considérée relativement basse. En comparaison, nous ressentons un fourmillement lors d'un choc de 0,25 mA et le coeur arrêtera probablement vers 50 mA. Toutefois, la tension est très élevée, si on tient compte qu'une prise de courant est à 110 V.

 

Voici donc quelques risques liés à l'utilisation du Taser :

  • infarctus chez les personnes cardiaques;
  • paralysie musculaire dont les muscles respiratoires;
  • blessures lors de la chute;
  • arythmie;
  • convulsions lors d'un tir à la tête;
  • etc.

 

Bref, le débat sera clos seulement lorsque de bonnes études mettront la lumière sur les réels risques de l'utilisation des pistolets Taser et sur leur ratio risques/bénéfices.

 

http://www.hydroquebec.com/securite/effet_courant.html

http://www.infirmiers.com/ressources-infirmieres/protocoles/taser-une-arme-pas-inoffensive-pour-la-sante.html

http://www.radio-canada.ca/regions/ontario/2013/08/20/001-yatim-toronto-policier-forcillo-comparution.shtml

Commentaires