Un hôpital chinois a récemment fait les manchettes à propos d’une histoire de vierges et de sang.

Dans le cadre de son programme de recherche sur le papillomavirus (HPV), l'hôpital de cancérologie de l'université de Pékin a informé la population qu’il avait besoin d’échantillons de sang d’une centaine de personnes. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui pouvait en donner. En effet, le centre de recherche exigeait que les donneurs soient des femmes vierges de 18 à 24 ans.


Mais pourquoi avoir besoin du sang de vierges? Comme le HPV se transmet lors de rapports sexuels, les chercheurs voulaient être sûrs d’avoir des échantillons de sang qui n’avaient pas été en contact avec le virus.


Malgré cette explication, plusieurs se sont insurgés contre cette pratique. Un blogueur chinois a par exemple demandé pourquoi les scientifiques ne voulaient pas du sang d’hommes vierges. 


Le HPV pourrait jouer un rôle plus ou moins important dans les cas de cancers du col de l’utérus et de cancers de la gorge. 


Source : AFP


Commentaires