Cette voiture pourrait retenir votre attention, nous préférons vous en avertir...

C'est bien connu, quand les constructeurs américains (ou japonais, ou coréens) tentent de produire une voiture allemande, l'échec est pratiquement assuré. Ici, Cadillac propose une ATS qui rivalise avec les berlines de luxe d'entrée de gamme, comme la BMW Série 3 ou la Mercedes-Benz Classe C. Pour une fois, il semble que les concepteurs et ingénieurs de GM aient essayé d'édifier un produit qui soit original, performant, attrayant et compétitif. Nous pouvons affirmer que le résultat est intéressant, mais le succès de l'entreprise n'est pas assuré pour autant. Il faudra convaincre les acheteurs de délaisser le prestige pour le renouveau, une option que les amateurs de voitures de luxe avaient délaissée depuis plusieurs années. 


Cette Cadillac ATS est équipée d'un quatre-cylindres suralimenté de 2,0 litres produisant 272 chevaux. Comme c'est le cas pour la majorité des moteurs à injection directe (sauf pour le moteurs Porsche), la sonorité qu'il produit ressemble davantage à un grognement de machine à laver. Du reste, il est suffisamment puissant, mais encore rugueux. Par conséquent, ce bloc témoigne d'une évolution technologique chez GM, mais elle n'est pas entièrement maîtrisée. Le comportement de la voiture est le reflet de la prestation du moteur : la Cadillac ATS est une voiture nerveuse, dynamique, maniable, dotée de véritables prétentions sportives. En revanche, sa prestation n'est pas douce, plutôt rustre j'oserais affirmer. La suspension travaille comme un ouvrier au chantier, tandis que celle d'une Série 3 intellectualise et disserte au sujet de l'état de la route. Le comportement d'une voiture allemande combine douceur et fermeté; celui d'une ATS se veut rigide et impulsif. 


Il faut mentionner l'excellent travail des ingénieurs et concepteurs en ce qui concerne l'habitacle. Les matériaux choisis sont nobles et d'excellente qualité, les sièges sont confortables, soutenants et la qualité de la présentation a nettement évolué. De fait, cet intérieur surpasse celui des modèles rivaux en ce qui a trait à l'esthétique et à la convivialité. Bravo!


Reste que le prix pourrait en décourager quelques-uns. À 55 000 $, vous pouvez vous offrir une Audi S4, une voiture inscrite dans une autre catégorie, dotée d'une puissance de plus de 330 chevaux. Le prix de base de cette Cadillac ATS est de 48 000 $, ce qui me paraît élevé. Effectivement, GM ne fracasse aucun record de vente avec ce modèle jusqu'à présent. 



En bref :


On aime :


  • Qualités athlétiques remarquables
  • Habitacle luxueux
  • Conduite inspirante


On aime moins :


  • Suspension 
  • Direction floue à haute vitesse
  • Moteur rugueux
  • Prix élevé


Cadillac ATS 2,0T 2013


Moteur : quatre-cylindres suralimenté 2,0 litres 274 chevaux

Consommation : 10,4 litres aux 100 kilomètres

Prix : 55 000 $


Le verdict : Un pensez-y bien si vous aviez l'oeil sur une berline allemande; prix trop élevé pour ce modèle. 

Commentaires