Il y a quelques jours, la NASA a annoncé que la sonde Voyager 1 avait quitté le système solaire. Il s’agit là d’une première pour l’humanité.

En réalité, cela fait un peu plus d’un an que la sonde américaine a atteint l’espace intersidéral, puisque c’est officiellement le 25 août 2012 que Voyager 1 a réussi à traverser l’héliopause. Il s’agit, selon Wikipédia, de « la limite où le vent solaire du Soleil est arrêté par le milieu interstellaire ». 


Mais pourquoi l’agence gouvernementale des États-Unis a-t-elle attendu aussi longtemps pour annoncer cette grande nouvelle? Tout simplement parce qu’elle devait décrypter les données envoyées par la sonde. 


Voyager 1 a été lancée en 1977. Au cours de sa longue carrière de près de 36 ans, elle a pu atteindre une vitesse maximale de plus de 60 000 km/h et survoler des planètes comme Jupiter et Saturne.


Le plus drôle est, qu’à la base, Voyager 1 et Voyager 2, l’autre sonde du programme Voyager, ne devaient avoir qu’une autonomie de 5 ans. Étonnement, elles sont toujours en service aujourd’hui. Bon nombre de leurs instruments fonctionnent encore. Par exemple, l'antenne parabolique de 34 m de diamètre de Voyager 1 est toujours capable d’émettre des signaux. Les scientifiques de la NASA doivent toutefois être patients lorsque la sonde leur envoie de l’information, car il faut compter 30 h pour que les signaux arrivent jusqu’à notre planète. 


La sonde intègre un disque en or plaqué de cuivre mesurant 30 cm. On y retrouve 115 photos et plusieurs sons naturels. De plus, elle contient des messages pouvant être diffusés en 55 langues. Un message de Jimmy Carter s’y trouve également.


Malheureusement, Voyager 1 n’a pas été conçue pour être éternelle. Dès 2020, on devrait arrêter graduellement ses instruments. En 2025, la NASA ne devrait plus être en mesure de recevoir des signaux de sa sonde. 


Voyager 1 aurait-elle réellement quitté le système solaire?


Il est important de préciser que tous ne partagent pas l’opinion de la NASA. Par exemple, Serge Brunier, un journaliste spécialisé en astronomie, croit que l’agence américaine fait erreur et assure que la sonde n’a pas encore quitté le système solaire. 


Sources : PCInpact, Journal du Net et AFP

Commentaires