À la suite d’une pénurie de papier hygiénique dont souffre son pays, le vice-président du Venezuela a annoncé, il y a quelques jours, que l’usine de l’un des plus importants fabricants de papier hygiénique de la région allait être occupée, et ce, de façon temporaire.

Cette démarche vise à mieux comprendre le processus de fabrication dans cette usine. « L'occupation temporaire de Manpa (manufacture de papier) a pour but de vérifier la production de papier toilette, sa commercialisation et sa distribution », a indiqué sur son compte Twitter le vice-président Jorge Arreaza.

Il faut dire que ce pays d’Amérique du Sud a enregistré
une inflation de 32,9 % pour cette année, alors que son indice de pénurie est estimé à 20 %.

Toutefois, les Vénézuéliens ne sont pas au bout de leur peine. Ils doivent régulièrement vivre avec la pénurie (qui se fait sur une base cyclique) d’autres produits de consommation indispensables comme l’huile, la farine, le sucre ou encore le café.

Comme le gouvernement l’avouait lui-même, le Venezuela doit importer environ 50 % des denrées consommées par ses citoyens. Par exemple, en mai 2013, les autorités avaient dû importer pas moins de 39 millions de rouleaux de papier hygiénique.

Certains croient que cette pénurie va donner lieu au trafic de « faux » papier…

Sources : AFP et Le Vif


Source image : Wikipédia 

Commentaires