Le Québécois Rémy Bussières fera son entrée au Bellator le 11 octobre prochain au Kansas. Après une année 2012 exceptionnelle et surprenante, l’athlète de 24 ans n’a pas combattu depuis plusieurs mois afin, notamment, de se préparer en vue de ses débuts avec l’une des plus importantes organisations d’arts martiaux mixtes au monde. Voici un petit retour sur le chemin parcouru par Rémy Bussières.

Une séquence folle de trois victoires en trois semaines, dans trois disciplines différentes

Le 24 mars 2012, le représentant de Team Bergeron affronte Domenic Ruccolo dans un combat d’arts martiaux mixtes amateur. Bussières l’emporte par soumission au troisième engagement. Quelques jours plus tard, à quelques heures de l’événement Instinct 3 qui s’est déroulé le 31 mars, l’organisation professionnelle Instinct se retrouve dans le pétrin en raison d’une blessure de l’un de ses combattants. À la surprise générale, c’est finalement Rémy Bussières qui accepte de remplacer à pied levé l’Américain Brad Morgan afin de se mesurer à Bruno Lurette, qui est un spécialiste de boxe thaïe. Et la surprise ne s’est pas arrêtée là, puisque Bussières a passé le KO à son opposant lors de ce duel d’arts martiaux mixtes professionnel dans la catégorie des 185 lb. Finalement, cette séquence complètement démente s’est terminée le 6 avril, alors que Rémy Bussières tenait à respecter son engagement d’affronter le colosse Stéphan Pinet dans un combat de kick-boxing amateur. Une fois de plus, Bussières triomphe. 

  • Rémy Bussières à propos de son combat contre Bruno Lurette : cliquez ici.  
  • Voici une entrevue avec Rémy Bussières à la suite de son année 2012 exceptionnelle : cliquez ici.

Descente de catégorie de poids

À la suite de ses brillantes performances, il a disputé un autre combat professionnel au mois de juin 2012 dans un véritable carnage dont la victime fut Dave de Lorenzi. Au début de l’année 2013, le jeune combattant signe une entente avec l’organisation Bellator, la plus importante organisation d’arts martiaux mixtes de la planète après l’UFC. Mais Rémy Bussières nous réserve toujours des surprises, et ce dernier veut faire sa niche au Bellator dans la catégorie des 155 lb, soit avec quasiment 30 livres en moins que lors de ses deux premiers combats professionnels. Évidemment, un tel changement ne se fait pas à l’aveuglette et le principal intéressé s’est livré à une simulation, au mois d’avril dernier, pour voir s’il était en mesure de faire une telle coupe de poids et pour s’assurer que son corps allait pouvoir bien réagir dans un combat. Cette simulation s’est avérée un véritable succès. Reconnu pour sa force physique et sa force de frappe hors du commun chez les 185 lb, les 155 lb du Bellator n’ont qu’à bien se tenir!  

Une préparation optimale pour ses débuts au Bellator

En vue de son premier combat au Bellator, Rémy profitera d’un encadrement de très grande qualité. En plus de son équipe principale du Collège Bergeron à Drummondville, il s’entraîne également depuis peu au Tristar Gym à Montréal. À cet endroit, il a l’occasion de s’entraîner avec plusieurs combattants de l’UFC et du Bellator dont, évidemment, Georges St-Pierre.

Voici une entrevue avec le gérant de Rémy Bussières, Stéphane Patry. Il est notamment question de l’évolution de Rémy, de sa préparation au sein du Collège Bergeron et du Tristar, ainsi que de ce qui l’attend au Bellator : cliquez ici.

Face à Blake Pool le 11 octobre

Le premier obstacle qui se dressera devant le Québécois au Bellator sera le jeune Américain Blake Pool qui en sera à son premier combat professionnel. Ce dernier sera vraisemblablement le favori puisqu’il sera à domicile. Si tout se passe bien, le gérant de l'athlète nous mentionne que Rémy ne sera assurément pas impliqué dans un tournoi du Bellator au cours de la prochaine année, mais il disputera un deuxième combat au Bellator très rapidement, soit le 22 novembre.

Source photo : organisation Instinct

Commentaires