La version ST de la Fiesta nous arrive enfin. Moteur quatre-cylindres puissant, économique et servi par une boîte manuelle à six rapports qui fait du bon travail. En fait, que demander de plus d’une voiture sous-compacte?

L’an dernier, à pareille date, j’étais du côté de Los Angeles pour le Salon de l’auto, mais aussi pour assister à l’introduction et faire l’essai de la Ford Fiesta 2014 dotée d’un moteur trois-cylindres turbo de 1 litre. Au cours de la présentation que nous avions eue sur le modèle et au Salon de l’auto même, on nous avait annoncé l’arrivée prochaine de la version ST de la Fiesta.

La fiche technique de cette dernière, lorsque dévoilée, avait provoqué quelques oh! et ah! parmi l’auditoire. Une puissance de 197 chevaux et un couple de 202 livres-pieds à bord d’une puce pareille, disons que c’était suffisant pour mettre l’eau à la bouche. J’avais eu l’occasion de prendre place à bord d’une version présente pour l’occasion et l’accueil réservé par les sièges Recaro m’avait séduit.

Déjà, j’avais hâte d’en prendre le volant.

Ce souhait s’est réalisé tout récemment.

Retouches de mi-parcours


La Fiesta nous est arrivée en 2011. Pour 2014, elle reçoit, déjà, la visite de l’esthéticienne. Les gens de Ford nous faisaient remarquer l’an dernier qu’avec tous les changements apportés à la gamme, la Fiesta était devenue le modèle le plus « vieux » du constructeur.

Il est désormais le plus frais. Ce qu’on a fait est bien simple, des retouches du faciès qui reprend désormais la signature rendue populaire par la Fusion : de nouveaux phares, de nouvelles ailes avant, un nouveau capot aussi. Les feux sont aussi redessinés et l’intérieur a été pensé de façon plus intelligente, notamment au plan de la console centrale, entre autres. Le résultat : une voiture encore plus jolie et nettement au goût du jour.

Quant à la version ST, son museau se montre encore plus agressif, ses roues sont plus imposantes, tout comme son aileron à l’arrière. À bord, la teinte est plus sportive et lorsqu’on prend place derrière le volant, on se trouve ailleurs; l’accueil des sièges est sublime. En somme, on s’est arrangé pour qu’elle ne passe pas inaperçue.

Du cœur au ventre


Malgré tout son apparat, la version ST ne serait rien si, mécaniquement, elle ne cachait pas un petit moulin capable d’en mettre plein la vue. Les chiffres sont là, comme nous l’avons vu. Je vous le confirme en mille, les performances aussi. Évitons de parler de statistiques; tout passe par la sensation. À l’accélération, la voiture détale et à chaque changement de rapport, on se retrouve collé au siège lorsqu’on enfonce le champignon. Trippant!

Parlant de changements de rapport, ils s’effectuent tous au moyen d’une boîte manuelle à six rapports, la seule offerte. Alléluia!

Côté comportement, on n’a presque rien à reprocher à la Fiesta ST. La tenue de route est solide et il faut vraiment pousser la machine pour faire glisser le train avant en virage. Le compromis joué par la suspension entre le confort et la tenue de route est excellent. Le seul problème, ce sont nos routes; une autre histoire que celle-là.

Un reproche, mineur : la direction. Elle réagit bien et on la sent bien, mais une plus grande précision couplée à un degré d’assistance un peu moins important la rendrait parfaite.

Maudite perfection; inatteignable!

Conclusion


Nous vous avons parlé de la Focus ST il y a quelques semaines dans nos pages. Cette dernière est fort intéressante, mais son prix a de quoi refroidir les ardeurs de plusieurs. La Fiesta ST, bien que la plus chère de la famille, se négocie à un prix nettement plus intéressant. Elle ne livre pas la puissance de la Ford Focus « boostée », mais côté plaisir, c’est kif-kif.

Avez-vous envie de mettre un peu de piquant dans votre vie?

En bref :

Moteur : quatre-cylindres de 1,6 litre turbo
Prix : 24 999 $
Consommation enregistrée : 7,9 litres aux 100 kilomètres

On aime :

- Tenue de route inspirante
- Accélérations bien senties
- Sièges Recaro
- Boîte manuelle agréable à manipuler
- Lignes accrocheuses

On aime moins :

- Suspension un peu sèche pour nos routes
- Direction qui gagnerait à être plus précise, spécialement au centre.
- Espace intérieur limité 
- Prix avec quelques options

Commentaires