Les Canadiens de Montréal recevaient hier les Maple Leafs de Toronto au Centre Bell en lever de rideau du calendrier 2013-2014 de la Ligue nationale de hockey. Malheureusement, le Tricolore est tombé dans le panneau. Après avoir commencé la rencontre gonflé à bloc à la suite de la cérémonie de présentation des joueurs, le club montréalais a arrêté de dicter le rythme pour embarquer dans le style de jeu imposé par ses rivaux. Montréal a baissé pavillon au terme des 60 minutes réglementaires par la marque de 4 à 3.

Le Canadien édition 2013-2014 sera encore une fois en mesure de rivaliser lorsque le jeu sera axé sur la vitesse, mais l’équipe ne pourra pas jouer la carte de la robustesse!

Première période

L’indiscipline a fait mal au Tricolore dans le match, avant la mi-période en première, Lars Eller et Tomas Plekanec ont écopé chacun d’une pénalité mineure en moins d’une minute, ce qui a permis aux visiteurs de profiter d’un cinq contre trois. James Van Riemsdyk a ouvert la marque en glissant la rondelle entre les jambières de Carey Price.

Eller s’est repris à son retour sur la glace en inscrivant son équipe au pointage alors que les deux clubs évoluaient à quatre contre quatre.

Quatre minutes plus tard, le Danois a servi une superbe passe à Brendan Gallagher, qui a procuré une avance d’un filet aux siens :

Le premier tiers s’est soldé avec un total impressionnant de 33 lancers, 17 pour Montréal, 16 du côté de Toronto.

Deuxième période

En début d’engagement, le club de Montréal a dû écouler deux minutes en désavantage en raison d’une pénalité pour trop d’hommes sur la glace. Brian Gionta a ensuite raté une belle occasion de doubler l’avance du Canadien.

Par la suite, les Leafs ont commencé à déranger leurs adversaires et une première bagarre a éclaté entre Colton Orr et George Parros :

Les arbitres ont pris les hommes de Michel Therrien en défaut à trois reprises en moins de quatre minutes, ainsi une première punition a été décernée à Pacioretty à 9:15 pour avoir accroché. Une seconde, à 11:43, à Daniel Brière pour avoir retenu et finalement, Andrei Markov a été reconnu coupable de conduite antisportive suite à un double échec envers Nazem Kadri à 12:58.

À la huitième minute, Dion Phaneuf a nivelé la marque en profitant d’un revirement causé par Jarred Tinordi.

Les hommes de Michel Therrien ont été frustrés par James Reimer tout au long de la période médiane. Travis Moen a bien tenté de réveiller ses coéquipiers en jetant les gants contre Mark Fraser, sans succès :



Les Leafs ont repris les devants grâce à un but de Tyler Bozak avec moins de trois minutes à faire en deuxième.

Troisième période

Dès la seconde minute du dernier tiers, deux bagarres ont éclaté simultanément, une entre Jarred Tinordi et Carter Ashton et une revanche entre Orr et Parros. Dans le combat de Parros, le dur à cuire du Canadien a été victime d’un malheureux concours de circonstances : il a perdu l’équilibre et son opposant l’a entraîné dans sa chute. Le joueur montréalais a vu sa moustache amortir le choc avec la glace, mais ce ne fut pas suffisant pour limiter les dégâts :

Le match a été arrêté durant de longues minutes, le temps que les thérapeutes s’assurent de l’état de Parros avant qu’il soit transporté à l’extérieur de la patinoire sur une civière.

L’incident a complètement changé l’allure de la rencontre et a refroidi l’ardeur de la foule.

À la cinquième minute, Mason Raymond a marqué un quatrième but pour Toronto, encore une fois à la suite d'un revirement en zone offensive.

À 15:38, Mark Fraser a été impliqué dans une deuxième bagarre, cette fois face à Brandon Prust :

Cela a donné un regain de vie au Canadien et 120 secondes plus tard, Raphael Diaz a remis la rondelle à Eller devant le filet de Reimer pour permettre à ce dernier d’enfiler un deuxième but :

Le match était de retour à la portée du Canadien, mais les joueurs n’ont pu capitaliser lors des derniers instants de la rencontre même une fois Price retiré au profit d’un sixième attaquant.

Analyse

Carey Price a bien fait en réalisant 34 arrêts sur les 38 tirs dirigés vers lui, mais son vis-à-vis, James Reimer, s’est mérité la première étoile pour n’avoir cédé qu’à trois reprises sur 37 lancers.

George Parros, qui en était à son entrée en scène avec le CH, a passé la nuit à l’hôpital où il a subi des tests afin d’établir un diagnostic à la suite de sa chute. Tout indique qu’il aurait subi une commotion cérébrale.

Quoi qu’il en soit, il a été en mesure de remercier les partisans dans les dernières heures pour tous les mots d’encouragement émis à son endroit :



Il devra probablement s’absenter pour quelques parties, ce qui devrait donner l’occasion à Michaël Bournival d’être intégré à la formation.

Max Pacioretty a été blessé en première période après un contact le long de la bande. Il a retraité à l’infirmerie avant de revenir quelques instants plus tard. L’état de son épaule sera à surveiller aujourd’hui.

Lars Eller a mené l’offensive en amassant un point sur chacun des trois buts. Le trio « des jeunes » a d’ailleurs été le meilleur du Tricolore hier.

Le club de Montréal a au moins remporté ses bagarres, ce qu’on a rarement vu au cours des dernières années, surtout face aux Maple Leafs!

À l’horaire cette semaine

Le Canadien disposera de trois jours pour faire le bilan du match d’ouverture. Il faudra attendre samedi avant de revoir les troupiers de coach Therrien reprendre l’action, alors que les Flyers de Philadelphie seront de passage au Centre Bell.

Entretemps, ils se déplaceront à Lac-Mégantic jeudi pour tenir leur séance d’entraînement.

Source photo : Agence QMI

Commentaires