Le Canadien de Montréal a profité du troisième match de son voyage dans l’Ouest canadien pour enfiler sa troisième victoire de la saison, au compte de 4-1. Son adversaire, les Canucks de Vancouver, se sont buté à Carey Price qui, avec un total de 39 arrêts, y a été d’une prestation sublime, ce qui lui a valu la première étoile de la rencontre.

Le Tricolore est donc assuré d’atteindre son objectif de jouer pour .500 lors de ce voyage sur la côté ouest. Pour consulter la formation qu’alignait la formation montréalaise, cliquez ici.
 

Première période

Dès la cinquième minute de jeu, le Canadien de Montréal va bénéficier d’un premier avantage numérique et ne va pas rater sa chance. De Diaz, à Bouillon, puis à Pacioretty qui va battre Roberto Luongo d’un tir du poignet qui passera entre ses jambières. C’est son deuxième de la saison et le Canadien va prendre les devants.

Le reste de la période sera à l’avantage des Canucks de Vancouver qui ne réussiront toutefois pas à enfiler un but, malgré un avantage numérique en milieu d’engagement.
 

Deuxième période

Sous les attaques soutenues des Canucks de Vancouver, Carey Price va finalement céder devant Henrik Sedin sur une magnifique pièce de jeu orchestrée par son frère Daniel et Jason Garrison.

Avec seulement 4 minutes à faire à la deuxième période, les hommes de John Tortorella, en avantage numérique, y iront d’un jeu loufoque qui mènera au cinquième but de Lars Eller. Alors qu’il n’y a aucun chandail blanc dans la zone des Canucks, Dan Hamhuis va cafouiller derrière le filet de son gardien. La rondelle qu’il transportait va dévier sur Jason Garrison qui passait par là, puis frapper les deux patins de Roberto Luongo pour se diriger directement dans le filet!

Ce jeu invraisemblable m’a rappelé celui où Chris Phillips avait marqué dans son propre but en finale de la Coupe Stanley (2006-2007) face aux Ducks d’Anaheim.
 

Troisième période

Avant le début de cet engagement, les Canucks mènent 31-21 au chapitre des tirs au but, mais le Canadien va ralentir les ardeurs de ses adversaires en dominant 18-9 la période au chapitre des tirs au but. Vancouver devra même attendre jusqu’à la onzième minute de la période avant d’obtenir son premier lancer sur le filet de Carey Price!

Justement, cette domination au chapitre des tirs va mener au troisième but du match des hommes de Michel Therrien, alors que Tomas Plekanec va inscrire son premier but de la saison en avantage numérique. Mention honorable à Andrei Markov qui a su habilement récupérer le tir partiellement dévié de P.K. Subban afin de remettre au numéro 14, seul à l’embouchure du filet qui n’aura qu’à rediriger la rondelle au fond de celui-ci.

Juste avant, Pacioretty avait hérité d’un tir de pénalité, mais Luongo a réussi à faire l’arrêt du bout du bâton.

Ce n’est pas fini pour le Tricolore qui en rajoute à moins de huit minutes de la fin de la partie. Josh Gorges va inscrire son premier de la saison avec un tir du poignet inoffensif de la pointe. La vue voilée par Ryan White et un de ses coéquipiers, Roberto Luongo va céder pour la quatrième fois de la rencontre.

La partie va se terminer au compte de 4-1, en route pour un 3e gain du Canadien en cinq parties en 2013-2014. Le Tricolore se retrouvera ainsi au troisième rang de la division Atlantique avec six points, derrière les Maple Leafs et les Bruins. Pour les Canucks, c’est une deuxième défaite de suite. Ils se retrouvent à l’avant-dernier rang de la division Pacifique.
 

Le résumé en vidéo


 

Notes prises lors de la rencontre

- Michael Bournival a connu un fort match avec deux tirs au but et plusieurs occasions de marquer. Il a bien utilisé sa vitesse pour transporter la rondelle jusqu’en territoire adverse. Malgré qu’il ait évolué sur le 4e trio, Michel Therrien s’est résolu à le faire jouer plus de dix minutes.

- Le quatrième trio en son ensemble a bien joué, provoquant notamment le but de Gorges. Ont passé plus de temps en zone offensive que défensive.

- Un meilleur match pour Brière et Desharnais qui n’évoluaient pas sur le même trio. Ces deux joueurs semblent plus efficaces lorsqu’ils sont séparés.

- J’ai bien aimé la combinaison Desharnais-Bourque et Brière-Pacioretty. Quatre joueurs qui ont cumulé un total de 17 tirs au but. Desharnais a su bien alimenter Bourque, même chose pour le #48 avec Pacioretty.

- P.K. Subban a encore une fois récolté un point. Il figure maintenant seul au premier rang des pointeurs chez les défenseurs avec 7 (1 but / 6 passes).

- Les Canucks de Vancouver semblent avoir de la difficulté à assimiler le style de jeu plus fermé que leur impose Tortorella, eux qui étaient habitués, notamment les frères Sedin, à jouer avec plus d’espace entre les défenseurs et les attaquants, donc du jeu plus ouvert.

- Le Canadien a été capable de provoquer beaucoup de pénalités en 3e période, ce qui a anéanti tous les espoirs des Canucks de revenir dans le match.

- Carey Price était en énergie et ses déplacements dans son demi-cercle étaient rapides et contrôlés. Je l’ai senti en confiance tout au long de ce match.

- Ryan White a été dominant au cercle des mises en jeu avec une efficacité de 89%.

 

Les trois étoiles

1) Carey Price – L’originaire d’Anahim Lake a été foudroyant avec un taux d’efficacité de 97,5% et seulement un but alloué. Il a volé le match pour le Canadien avec des arrêts clés en 1re et 2e période.

2) Jason Garrison – Le défenseur des Canucks de Vancouver a cumulé un total de 10 tirs au but sur Carey Price et a réussi une passe sur le seul but des siens. Garrison a aussi distribué deux mises en échec.

3) Max Pacioretty – L’ailier gauche du Tricolore a inscrit son deuxième de la saison en plus de tirer à cinq reprises sur Roberto Luongo et d’avoir passé près de 19 minutes sur la bleutée.

 

Commentaires