Vouloir prendre sa santé en main et perdre du poids, c’est bien, mais encore faut-il savoir comment le faire de façon saine et efficace. Ce qui n’est pas pour aider, c’est tout ce qu’on peut entendre à ce sujet et qui déroute les gens de leur objectif réel. Si vous faites partie de ceux qui trouvent que leurs efforts ne sont pas en proportion avec leurs résultats ou qui sont pris dans ce cercle vicieux dans lequel le poids monte et descend sans cesse, il se peut que vous fassiez simplement une erreur de parcours. Voici donc quelques erreurs les plus communes en ce qui a trait à la perte de poids.

1) Se presser

Enlevez-vous tout de suite l’idée de perdre vos livres le plus rapidement possible. Pour que la perte de poids soit durable, il faut y aller progressivement. Pourquoi? Parce que le corps s’auto-évalue sur une base régulière et tente de maintenir un certain équilibre en lien avec sa situation présente. Cela signifie que tout changement abrupt engendrera des conséquences sur l’organisme, le forçant à réagir et à trouver un moyen de retrouver l’état qui semble « normal » pour lui. En contrepartie, si le changement se fait lentement jour après jour, les variations seront minimes et ne pousseront pas le corps à résister.

2) Croire aux régimes miracles

Laissez tomber les recettes magiques et cessez de chercher la pilule miracle, il n’y en a pas, peu importe ce qu’on tente de vous faire avaler. Pensez au point que je viens juste de décrire et à l’importance de ne pas chambouler l’homéostasie du corps. Ce que vous perdrez vite, vous le regagnerez vite. Dites-vous aussi que si vous avez pris du poids, c’est que quelque chose cloche dans votre situation actuelle. Ce n’est pas en ajoutant un ingrédient spécial que tout rentrera dans l’ordre, mais bien en analysant la situation et en faisant le ménage! Avant d’entreprendre quelque chose, demandez-vous d’abord si vous seriez prêt à faire cela pour le reste de votre vie. Si la réponse est non, oubliez ça tout de suite. Une perte de poids durable ne sera atteinte que par des changements concrets et l’adoption de meilleures habitudes de vie.

3) Sauter le petit déjeuner

Sauter le petit déjeuner peut sembler un moyen facile de réduire les calories, mais en réalité cela peut vous nuire plus qu’autre chose. Non seulement le premier repas de la journée dicte votre profil hormonal, mais il a même été démontré en étude que les gens qui ne mangent pas ou peu au déjeuner sont plus susceptibles de surconsommer plus tard dans la journée. Si vous avez lu mes articles sur prendre le contrôle de sa glycémie et manger des œufs pour déjeuner, vous savez déjà qu’un repas riche en protéines, en fibres et en gras aura un effet stabilisateur sur la glycémie et le métabolisme.

4) Perdre la trace de vos collations

Beaucoup de gens comptent les calories méticuleusement à chacun de leurs repas, mais oublient de compter tout ce qu’il y a entre eux. Les petites grignotines par-ci par-là, la crème et le sucre dans le café, l’alcool, etc. Tout cela s’ajoute et sabote votre départ si bien planifié. Beaucoup de gens ont tendance à négliger ce qui se trouve dans leurs boissons et sirotent des calories vides à longueur de journée sans même s’en rendre compte.

5) Sauter les collations

Il y a une différence entre grignoter de façon aléatoire et prendre des collations planifiées. Le premier vous nuit alors que le second vous aide dans l’atteinte de votre objectif. Les gens qui mangent plusieurs petits repas et collations au cours de la journée sont plus susceptibles de contrôler leur faim et, par conséquent, de perdre du poids. Ceux-ci aident à garder votre métabolisme actif et à régulariser la glycémie, surtout s’ils sont équilibrés.

6) Fixer sur le « faible en gras »

Les gras offrent plus de satiété et de goût aux aliments préparés. Dites-vous donc une chose en partant : si on l’enlève d’une recette, il faut le remplacer par quelque chose, surtout si on veut que ça goûte bon et que ça se vende… et à votre avis, qu’est-ce qui donnerait plus de goût? Du sucre évidemment! Regardez bien les emballages des aliments étiquetés « faibles en gras » et vous verrez comme ils sont surchargés en glucides. Faible en gras ne veut donc pas dire la même chose que « faible en calories ». Bien sûr que les produits à faible teneur en matières grasses peuvent jouer un rôle important dans votre alimentation; cependant, le gras en tant que tel ne devrait jamais être exclu de votre régime, mais plutôt « rééquilibré ». En effet, non seulement ce dernier est essentiel au fonctionnement de l’organisme, mais la plupart des gens sont justement déficients en bons gras. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez lire mon article sur prendre du gras pour perdre du gras.

7) Ne pas boire assez d'eau

L‘une des erreurs les plus simples à corriger! En plus de couper la faim et de purifier l’organisme, l'eau est essentielle pour brûler des calories. Une baisse minime de l’hydratation corporelle a des effets instantanés sur le métabolisme. La recherche suggère même que les gens qui boivent au moins huit verres d'eau par jour brûlent plus de calories que ceux qui boivent moins. Essayez de boire plus entre les repas que pendant ceux-ci pour optimiser la digestion.

8) Être pris au dépourvu

La planification est la clé du succès. C’est quand on se retrouve dans une situation qui nous échappe et que nous devons trouver une solution de rechange que nous perdons le contrôle et, par conséquent, la trace de notre objectif. Préparez-vous aux éventualités et ne laissez pas les sorties au restaurant, les réunions et les journées mouvementées ruiner vos efforts. Il y a une différence entre se priver et se préparer. Une étude a même mis à jour cet effet alors que les gens qui mangeaient des aliments de restauration rapide plus de deux fois par semaine avaient à long terme gagné 10 lb de plus que ceux qui y allaient moins d'une fois par semaine.

9) Se peser tous les jours

Se peser tous les jours est une recette sûre pour un bon bol de frustration. D’autant plus que cela ne vous donne pas de renseignements vraiment utiles non plus. Il est plus important de rechercher une constance dans des pesées hebdomadaires ou mensuelles. Rappelez-vous que le changement doit se faire lentement. Si votre objectif est de perdre 1 ou 2 lb par semaine, vous serez satisfait de voir les nombres descendre lorsque vous monterez sur la balance. Le résultat est alors plus significatif et motivant. N’oubliez pas que les changements se mesurent aussi par d’autres éléments comme le sentiment de bien-être, l’énergie, le sommeil, le miroir et les vêtements.

10) Se fixer des objectifs irréalistes

Vous dire que vous devez perdre 30 lb en partant ne vous aide pas vraiment et risque même de vous décourager, surtout si vous savez que vous ne serez pas en mesure de faire ce qu’il faut pour y arriver. Un objectif global à long terme peut être divisé en objectifs à court terme, chacun ciblant progressivement un élément spécifique et différent de votre environnement. Soyez encore une fois conscient que la métamorphose ne se fera pas d’un coup mais petit à petit.

11) Ne pas faire d’exercice

La nutrition, c’est bien beau, mais encore faut-il l’utiliser ce corps si on veut accélérer le processus. Peu importe ce que c’est, trouvez une activité qui vous plaît et prenez-y goût! Essayez aussi d’être plus actif dans la vie de tous les jours par de simples gestes. Pour plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez lire mon article sur 10 trucs pour stimuler votre métabolisme.

Commentaires