Depuis mon jeune âge, cet organisme m’interpelle. Quel est le rôle d’un Grand Frère? Pourquoi devenir un modèle pour des jeunes garçons? Pourquoi tant de jeunes garçons sont dans le besoin? Pourquoi les hommes ne s’impliquent pas? Que peut-on retirer de cette expérience de Grand Frère? Comment changer la vie d’un jeune garçon en s’impliquant? Je fais le tour des questions pour vous avec la directrice des Grands Frères et Grandes Sœurs de l’Estrie et représentante du regroupement des Grands Frères et Grandes Sœurs du Québec! À travers la province, 15 agences GFGS se mobilisent pour accompagner ces jeunes garçons.

Pour débuter, sachez qu’il y a peu d’hommes qui s’impliquent par rapport au nombre de femmes. Il y a 10 femmes pour un homme dans cet organisme. Aucune attente pour les jeunes filles, mais beaucoup de garçons ne trouvent jamais de Grand Frère. Il y a urgence et un grand besoin. Je suis touché par cette rencontre (avec Mme Nathalie Ouellette, la directrice des Grands Frères et Grandes Sœurs de l’Estrie et représentante du regroupement des Grands Frères et Grandes Sœurs du Québec).

Savoir qu’il y a tant de jeunes garçons qui souffrent et qui ont besoin d’une présence masculine est désolant. Tout commence par une présence! Les bénéfices sont énormes.

Comment devenir un Grand Frère?

C’est beaucoup plus simple que je le pensais. Seulement 3-4 hres par semaine de votre temps pour apporter une présence masculine chez un jeune garçon.

Tout d’abord, cela concerne des garçons de 7 à 14 ans qui proviennent de familles monoparentales et qui ont besoin de la présence d’un adulte significatif autre que le parent. Ils bénéficient d’une relation individuelle privilégiée avec un adulte fiable, stable et dévoué, et ainsi, ils ouvrent leur univers au-delà de leur propre famille par le biais de chacun de ces moments vécus en présence de leur GF; ces rencontres deviennent pour eux des opportunités de développement personnel qui aura des répercussions sur tous les aspects de vie du jeune, tant au niveau psychoaffectif, académique que familial.

Il n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience : l’enthousiasme, la bonne volonté et la disponibilité suffisent. L’adulte et l’enfant font ensemble une multitude d’activités telles que du sport, du dessin, des jeux, du bricolage, de l’informatique, etc. Le Grand Frère agit auprès de l’enfant comme un modèle positif et endosse des valeurs comme l’honnêteté, la franchise, le respect de soi et des autres.

Tout le monde en sort gagnant!

Avantages pour l’enfant

Accorder une attention particulière à un enfant peut l’amener à se sentir plus important et plus confiant quant à sa capacité de réussite. De plus, l’enfant peut développer des habiletés sociales, afin de l’aider à élargir son cercle d’amis. Il est aussi possible que son intérêt pour l’école de même que ses résultats académiques s’améliorent grâce à cette expérience positive.

Avantages pour le Grand Frère

C’est une excellente occasion d’atteindre des objectifs personnels tout en contribuant aux besoins de la collectivité. Il y a tant d’exemples de relations durables et significatives.

C’est également une occasion de profiter d’une expérience unique en utilisant vos talents et vos capacités à développer de nouvelles compétences. Augmentez votre capacité de communication et développez une meilleure connaissance et compréhension des gens. C’est toujours une satisfaction personnelle que d’aider des enfants dans le besoin. Pour toutes ces raisons, cette expérience vous permettra d’élargir vos horizons!

Qualités requises d’un Grand Frère

Devenir Grand Frère, c’est transmettre ses connaissances et ses espoirs à un enfant. C’est aussi être prêt à donner de son temps à un enfant afin de l’aider à mieux grandir, puis de l’aider à découvrir et à réaliser son plein potentiel.

Favorisez l’estime de soi chez l’enfant, tout en sachant que vous n’êtes pas seul.

L’organisation Grands Frères et Grandes Sœurs offre des formations aux enfants et aux bénévoles avant tout jumelage, ainsi qu’un bon encadrement afin de vous outiller pour mieux réaliser cette expérience de mentorat.

Qui peut être un Grand Frère?

1. Tout homme âgé de 18 ans et plus;

2. Ayant la maturité adéquate, la connaissance de soi, la sensibilité et la capacité nécessaires pour répondre aux besoins d’un enfant;

3. Faisant preuve de stabilité dans son occupation et son milieu de vie;

4. Étant dépourvu de problèmes émotionnels et de comportements graves;

5. Ayant des motivations et un engagement qui correspondent aux objectifs de l’association;

6. Ne possédant aucun dossier judiciaire ni de problème de toxicomanie ou d’alcoolisme.

En espérant que cet article vous ait aidé à comprendre. Surtout, n’hésitez pas, car TOUT commence par une présence!

Pour en savoir plus, consultez le site Web de l’organisme : www.gfgsq.org

 

Commentaires