BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Il n’existe pas de définition officielle du terme « douchebag », mais il y a certains signes qui ne trompent pas : le bronzage, les muscles et l’attitude particulière. Si vous désirez en rencontrer (ou au contraire, les fuir), nous vous proposons une liste de destinations où vous risquez de croiser un ou deux « douchebags ».

1) Le Grand Prix de Montréal

Avec des voitures hors de prix, des belles pitounes et une foule importante de touristes, le Grand Prix de Montréal est l’écosystème parfait pour le « douchebag ». Avec ses lunettes de soleil Oakley pour protéger ses précieux yeux, il peut tenter de cruiser les charmantes demoiselles qui pullulent sur le site de l’événement ou sur la rue Crescent.

2) Le Beach Club de Pointe-Calumet

Toute l’année, le « douchebag » s’entraîne, mais n’a jamais la chance de montrer son corps de dieu. Heureusement, il y a quelques événements où il peut le faire comme le Beach Club de Pointe-Calumet. En plus de montrer ses pectoraux à qui veut les voir, il peut tenter de bronzer de façon tout à fait naturelle.

3) La Cage aux Sports pendant un combat de Georges St-Pierre

Georges St-Pierre est l’idole de plusieurs personnes, dont certainement le « douchebag » moyen qui ne manque aucune de ses performances. Quoi de mieux que d’aller à la Cage aux Sports avec les membres de sa tribu pour assister à l’un de ses combats sur un écran géant avec, en prime, des ailes de poulet dans un panier?

4) Un gym quelconque

Le gym est, pour le « douchebag », un véritable temple. C’est là qu’il peut s’adonner à l’une de ses activités favorites : se muscler. Avec les autres membres de sa communauté, il peut comparer la grosseur de ses muscles. 

5) Le Star Bar de Québec

Le soir, après une longue journée de travail ou une séance au gym épuisante, le « douchebag » aime bien se détendre dans une boîte de nuit comme le Star Bar de Québec. Avant d’y aller, il se met sur son 36. Il prend une douche en profondeur, enfile son plus beau t-shirt ED Hardy et met son parfum le plus odorant. Son objectif : ramener une proie chez lui.

6) Copacabana

Le « douchebag » amateur de musique latine et qui « n'a pas le temps de niaiser » aime fréquenter le Copacabana de Montréal, surtout quand c’est l’hiver et qu'il n'a pas les moyens de s'offrir un voyage dans le sud. Il peut s’y réchauffer un peu et même pratiquer les mouvements de salsa qu'il a récemment appris sur Internet, dans l'espoir de séduire les demoiselles.

7) Les actuels et défunts Fuzzy de Montréal, Laval, Brossard et Sherbrooke

Le club Fuzzy est une véritable institution québécoise. Au fil des années, ces différentes succursales ont permis notamment aux « douchebags » de faire de nouvelles rencontres enrichissantes. Certains y auraient même trouvé l’amour de leur vie…

8) Un salon de barbier qui fait des signes dans les cheveux

L’un des moyens d’expression préférés du « douchebag » est de se faire dessiner des signes dans les cheveux. Quelques barbiers seraient même des spécialistes et leurs créations seraient considérées par certains comme de véritables œuvres d’art.

9) La rangée des vaporisateurs pour le corps d’une pharmacie

Un « douchebag » aime ça sentir bon. Bien sûr, il se lave le corps de fond en comble quotidiennement. Cependant, lorsqu’il est à l’extérieur et qu’il n’a pas de douche à sa disposition, il a recours à d’autres moyens. L’un de ses favoris est le vaporisateur pour le corps, qu’il utilise également comme phéromones pour attirer dans ses bras les jeunes demoiselles.

10) La ville de Laval

Le « douchebag » peut habiter partout, mais plusieurs préféreraient la ville de Laval, notamment parce qu’elle est à proximité de Montréal et que les condos y sont souvent plus abordables. Il peut aussi stationner sa voiture modifiée dans la rue sans avoir peur de se la faire voler.

Source image : YouTube 

Commentaires