En Chine, une mère ourse a étranglé son ourson avant de se tuer en fonçant tête première dans un mur pour les épargner, elle et son bébé, de la torture.

Tous les jours, dans le nord-ouest de la Chine, on récoltait de la « bile d’ours » dans leur vésicule biliaire. Cette substance est utilisée dans la médecine chinoise traditionnelle. Elle servirait à enlever la chaleur du corps, ainsi qu'à traiter certaines maladies des yeux et du foie.

La mère et son ourson étaient gardés dans de très petites cages, ce qui les empêchait pratiquement de bouger.

La bile est un suc digestif. Elle est récoltée par l’entremise d’un trou permanent dans l’abdomen et la vésicule biliaire sur les ours noirs de l’Asie. Puisqu’il est toujours ouvert, l’animal peut développer des infections et des maladies causant une douleur insupportable.

Dans le passé, les ours tentaient de se suicider en se donnant des coups dans l’estomac. Ils ne peuvent maintenant plus le faire, car on leur met des vestes en fer.

Malheureusement, ils seraient plus de 12 000 ours à souffrir de la sorte dans des fermes à ours asiatiques. Ils peuvent être tenus en captivité pendant 20 ans. Après cela, ils sont abattus. Pour leur défense, les propriétaires de telles fermes affirment qu’en prélevant de la bile sur des animaux en captivité, ils protègent les animaux sauvages.

Source : http://livefreelivenatural.com

Commentaires