BORNES ÉLECTRIQUES

Hier, moins de deux semaines après avoir vaincu les Oilers, les Canadiens de Montréal croisaient à nouveau le fer avec le club albertain, mais cette fois-ci, au Centre Bell. Les deux formations étaient décimées par les blessures, pas moins de quatorze joueurs réguliers au sein de deux clubs manquaient à l’appel! Le Canadien s’est endormi après avoir pris les devants au cours du premier engagement et les visiteurs ont profité des lacunes défensives de leurs opposants pour remporter le match par la marque de 4 à 3.

Du côté des Oilers, huit des athlètes dans la formation hier avaient moins de 115 matchs d’expérience dans la Ligue nationale de hockey, le même total que chez le Tricolore!

Première période

L’affrontement entre Montréal et Edmonton a connu deux phases bien distinctes : le premier tiers et les 40 minutes suivantes. En un premier temps, la première période a appartenu au CH.

Après une quinzaine de minutes passées à étudier ses adversaires, le Canadien a ouvert la marque en avantage numérique, Michaël Bournival et Andrei Markov ont mis la table afin que Tomas Plekanec enfile son quatrième de la campagne :

Moins de deux minutes plus tard, Brendan Gallagher doublait l’avance des siens avec un but digne des jeux de la semaine, en interceptant une passe avant d’exploser en zone offensive :

Avec moins de 90 secondes à écouler à la période, Travis Moen et Luke Gazdic se sont invités à danser, mais puisque les deux pugilistes ont retiré leurs casques avant de s’exécuter, les officiels sont intervenus pour interrompre leur duel et les deux joueurs ont écopé de pénalités mineures pour conduite antisportive…

Après vingt minutes, Montréal menait 2-0 et avait dominé 14-8 au chapitre des tirs au but.

Deuxième période

Alex Galchenyuk a raté plusieurs chances de marquer au début de la période médiane, dont celle-ci :

Le jeune attaquant montréalais a manqué une autre occasion d’enfiler l’aiguille quelques secondes plus tard, ce qui a mené à une contre-attaque rapide des Oilers et Ales Hemsky a déjoué Carey Price pour inscrire son club au tableau indicateur :

Par la suite, le gardien  du Tricolore a semblé ébranlé et sa tenue s’en est ressentie.

À la quinzième minute, Ladislav Smid a sauté sur un retour de lancer pour créer l’égalité :

Price n’a pas été le seul à mal paraître sur cette séquence, le repli et la couverture défensive des attaquants laissaient énormément à désirer!

Troisième période

En début de période, Dallas Eakins a dû prendre son temps d’arrêt en zone défensive afin de reposer ses cinq joueurs qui étaient sur la glace, coach Therrien a choisi de revenir avec le trio de White, ce qui demeure une décision discutable ce matin…

À la huitième minute, les Oilers ont marqué alors que les équipes évoluaient à 4 contre 4 pour prendre les devants 3-2. Ryan Nugent-Hopkins a forcé les défenseurs du CH à le couvrir, ce qui a laissé Jeff Petry seul de son côté et qui lui a permis de battre Price.

Le Tricolore s’est battu pour revenir dans la rencontre et lorsque le gardien a été retiré en faveur d’une sixième attaquant, Brian Gionta a réussi à pousser la rondelle dans le filet adverse avec moins de deux secondes à faire :

La partie s’est soldée par une égalité sur le plan des lancers, 32 de chaque côté.

Analyse

- Il s’agissait d’un second revers consécutif pour la troupe de Michel Therrien, après sa défaite de 3 à 2 contre Nashville, samedi dernier.

- Chacune des victoires du Canadien cette saison a été enregistrée lorsque le club marque quatre buts ou plus, à l’exception du gain par blanchissage de Price contre les Jets, et ce, même si l’équipe montre la troisième meilleure offensive dans l’Est

- Le capitaine Brian Gionta n'a pas mâché ses mots dans le vestiaire pour expliquer la défaite de son équipe : « Les blessures n’expliquent pas ce revers, c’est la réalité des 30 équipes. On doit jouer 60 minutes et être responsables défensivement. »

- Alex Galchenyuk ne s’est pas inscrit sur la feuille de pointage à ses cinq derniers matchs...

- Lars Eller a bien fait dans le cercle des mises en jeu en gagnant 12 de ses 15 confrontations.

- Ryan White a été le meilleur chez le Canadien avec un impressionnant total de 10 mises en jeu remportées sur 12.

- Mais encore une fois, White a mis son club dans l’embarras en troisième, avec une pénalité tout aussi stupide qu’inutile qui a mené au filet à 4 contre 4 des Oilers.

- L’entraîneur du Tricolore avait décidé de réinsérer Nathan Beaulieu dans la formation, en expliquant que Jarred Tinordi connaît des difficultés. Toutefois, avec un surplus d’effectifs à caractère offensif à la ligne bleue : Subban, Markov et Diaz, Beaulieu ne peut obtenir une utilisation qui lui permet de se mettre en valeur…

Pourquoi ne pas avoir choisi d’équilibrer les forces en gardant Tinordi? Même s’il connaît des difficultés, il aurait eu la possibilité de travailler un peu sur ses points faibles, justement!

- Outre les erreurs défensives et les aventures de Ryan White, s’il faut blâmer quelqu’un pour cette défaite, Michel Therrien est peut-être celui qui doit être pointé du doigt… Il a été outcoaché par Dallas Eakins qui compte dix rencontres d’expérience à la barre d’une équipe de la LNH!

- On sait ce que Beaulieu peut apporter au niveau de la LNH en ce moment et on peut aussi conclure qu’il n’est pas au niveau acceptable défensivement, pour l’instant. L’organisation devrait tester Greg Pateryn, même s’il n’est pas aussi flamboyant, il semble davantage responsable dans sa zone que Beaulieu et Tinordi.

- David Desharnais a continué de jouer comme un athlète non repêché, et non pas comme un hockeyeur qui gagne 3,5 millions de dollars…

- Patrick Holland disputait son premier match dans la LNH, il a passé un peu plus de six minutes sur la surface glacée en compagnie de Ryan White et de Michael Blunden. On l’a également vu effectuer quelques présences en infériorité numérique. Il a rempli les tâches qui lui ont été confiées.

Par ailleurs, les Bulldogs ont remporté leur match contre les IceHogs de Rockford par un score de 5 à 4. Louis Leblanc a obtenu un but et deux passes en évoluant sur le premier trio avec Nick Tarnasky et Gabriel Dumont.

Les joueurs du Tricolore s’entraîneront à Brossard à 11h00 ce matin afin de se préparer à un gros test et la visite de Saku Koivu à Montréal jeudi.

Source image : Agence QMI

Commentaires