Qui n’a jamais rêvé de trouver la pilule miracle qui ferait maigrir sans effort ou presque? Depuis peu, un nouveau médicament circule et est utilisé par de plus en plus de gens : la « pilule de la taille zéro ». Toutefois, la prise de ce produit n’est pas sans risque, surtout qu’il s’agit d’un médicament qui s’adresse à la base aux chevaux…

Le Clenbuterol est un médicament administré aux chevaux par les vétérinaires. Il vise à soigner les animaux souffrant d’asthme. Même s’il est interdit pas Santé Canada, cela ne l’empêche pas d’être utilisé par des gens en bonne santé. Mais son utilisation peut être très dangereuse.

En décembre dernier, une femme a été hospitalisée pendant quelques jours. Son rythme cardiaque était plus élevé qu'à la normale. Elle avait également des palpitations. C’est à son centre d’entraînement qu’elle s’était procuré le Clenbuterol auprès d’un contact. On lui promettait que ça allait lui permettre de devenir musclée plus vite et de l’aider à perdre du poids.

Malheureusement, cette femme n’était pas la première à découvrir à la dure les effets secondaires de ce « médicament ». Le Centre antipoison du Québec tient des statistiques sur le phénomène depuis quelques années. Par exemple, on fait état de sept patients intoxiqués en 2011 et de sept autres également en 2012. Pour cette année, on est déjà rendu à six cas recensés.

L’un des problèmes avec la « pilule de la taille zéro », c’est qu’elle est facile à trouver sur Internet. Il est en effet possible de se la procurer sur plusieurs sites pour environ 150 $.

En fait, le Clenbuterol est surtout utilisé pour ses effets secondaires. Comme le fait un peu un stéroïde, il peut faire augmenter la masse musculaire, en plus de faire diminuer le gras contenu dans le corps. Malheureusement, puisqu’il est impossible de contrôler le dosage, la prise de ce produit peut être très dangereuse pour son utilisateur.

Il y a quelques années, un vétérinaire s’est mis à vendre le produit sur le marché noir. Stéphane Petitbois a été radié à vie de l’Ordre des vétérinaires en 2008 pour avoir vendu du Clenbuterol injectable au crime organisé.

Source : La Presse 

Source image : Agence QMI

Commentaires