Le hockey se distingue des autres sports comme le soccer et le football, notamment à cause de l’utilisation d’un bâton. Comme la plupart des pièces d’équipement, le bâton de hockey a bien évolué depuis l’apparition de ce sport. Dans cet article nous aborderons son évolution, car le bâton de hockey n’a pas toujours été fait de la même façon.

Utilisé par les Égyptiens!

Avant même l’invention du hockey, les humains jouaient à des sports à l’aide de bâton. Dans une tombe égyptienne, les archéologues ont trouvé, sur les murs, des reliefs montrant des hommes qui jouaient avec une balle et des bâtons recourbés.

Vers le 12e siècle, les Irlandais jouaient au hurling, un sport similaire au hockey qui utilisait un bâton rudimentaire. Au début du 19e siècle, au Canada, ce sera ce sport qui permettra de développer le hockey. En effet, ses adeptes utilisaient le bâton de hurley.

Vers 1860, le bâton MicMac, qui est considéré comme l’ancêtre du bâton de hockey moderne, est créé. Chaque bâton était fabriqué dans un tronc d’arbre. Les fabricants utilisaient du bois de fer, du bois connu pour être très durable. Ils étaient toutefois plus lourds que les bâtons utilisés de nos jours.  

Deux morceaux

Dans les années 1920, l’entreprise Hespeler fait partie des premières à concevoir un bâton de hockey fait à l’aide de deux morceaux. La palette était fabriquée séparément et collée au reste du bâton à l’aide de colle. Ce type de bâton est rapidement devenu la norme dans l’industrie. Dans les années 1930 et 1940, les bâtons à deux et trois pièces étaient utilisés par la majorité des équipes de la LNH.

Dans les années 1950, les fabricants commencent à utiliser la fibre de verre, d’abord sur la palette et ensuite sur le reste du bâton. En plus de renforcer les bâtons, ce matériau permet de construire des bâtons plus légers et plus abordables.

Ce sont Stan Mikita et Andy Bathgate qui ont popularisé l’utilisation de la lame courbée. Voyant que ça leur procurait un avantage certain sur le gardien, de plus en plus de joueurs se sont mis à faire de même et à courber la lame de leurs bâtons. La LNH a commencé à réglementer officiellement son utilisation lors de la saison 1967-1968.

Vers la fin du bois

Dans les années 1990, Wayne Gretzky signe un important contrat pour utiliser le HXP 5100, un bâton en aluminium. Même si quelques joueurs l’avaient déjà utilisé auparavant, le fait qu’un grand joueur l’adopte permet à ce type de bâton de se démocratiser davantage.

En 1995, le premier bâton de composite fait son arrivée. Il est fait de fibres de carbone et de verre, ou encore d’un alliage de ces deux matériaux. Il comporte plusieurs avantages comme être à peu près 33 % plus léger que le bois. De nos jours, 80 % des bâtons de hockey vendus sont en composite. Par ailleurs, notons que depuis 2010, dans la LNH, il n’y a plus aucun joueur qui utilise des bâtons de bois.

Dans la LHJMQ, les bâtons de composite sont utilisés par les joueurs depuis le milieu des années 2000.

Cet article a été commandité par Kijiji

 

Sources :

http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/edu/ViewLoitDa.do?method=preview&lang=FR&id=5945

http://www.sphc.fr/cms/images/flippingbook/download/L'histoire%20du%20hockey.pdf

http://www.thestar.com/news/insight/2012/12/22/evolution_of_the_hockey_stick.html

http://canadianhockeyonline.ca/hockey-players/item/1847-evolution-of-the-hockey-stick-fibreglass-kevlar-graphite-ccm-rbk-carbon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crosse_(hockey)

http://blogs.montrealgazette.com/2012/09/24/the-evolution-of-hockey-sticks/

http://notrehistoire.canadiens.com/article/Criminal-Curve

http://legitimedepense.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=379

Commentaires