Le 19 octobre dernier, le Québécois Joachim Alcine s’est incliné dans un quatrième combat consécutif alors qu’il se mesurait à Omar Chavez dans un événement qui s’est déroulé au Mexique. Dans un autre combat de cet événement, un boxeur est sorti sur une civière après son combat. Malheureusement, Francisco Leal n’a pas survécu. Sa mort nous rappelle à quel point le destin peut s’avérer cruel. L’histoire de la boxe a été marquée par des grands moments, des performances ahurissantes et des exploits humains qui, souvent, ont enthousiasmé et encouragé les amateurs. Cependant, il y a également eu de événements dramatiques. Voici donc cinq événements dramatiques qui ont particulièrement touché le monde de la boxe dans les dernières années.

Francisco Leal décède le 22 octobre 2013 

Le 19 octobre dernier, le Mexicain Francisco Leal a disputé son dernier combat face à Raul Hirales lors d'un événement qui s'est déroulé au Mexique. Quelques jours plus tard, le 22 octobre, nous apprenions que le Mexicain de 26 ans était décédé des suites de ce combat. Les images de son dernier combat sont dramatiques et troublantes. Francisco Leal se fait toucher solidement au 8e engagement par son adversaire et il tombe à la renverse. Alors que l’arbitre amorçait le compte, Leal a réussi instinctivement à se relever, mais, dès que l’arbitre a croisé le regard sur le boxeur, il a décidé de mettre fin au combat et, au même moment, le boxeur s’est écroulé et ne s'est jamais relevé.

Les images qui suivent sont pénibles. Le boxeur est d’abord en mesure de bouger quelque peu, mais rapidement la situation dégénère. On doit même lui soutenir la tête alors qu’il est assis dans le coin, car plus rien ne semble habiter le corps du Mexicain. Au moment de le sortir sur la civière, son corps est inerte et la vie semble déjà l’avoir abandonné.

Le 19 octobre 2013, Francisco Leal affronte Raul Hirales. 

Ce qui est particulièrement troublant dans cette histoire c’est que, quelques mois avant ce combat, c'est-à-dire au mois de mars 2012, ce même boxeur avait quitté le ring sur une civière alors qu’il s’était incliné par (T)K.O. au dixième round contre Evgeny Gradovich. Ce combat avait eu lieu aux États-Unis. Le Mexicain a par la suite boxé uniquement au Mexique et il a disputé cinq autres combats après être sorti sur une civière lors de son duel contre Gradovich. Difficile de ne pas s’interroger sur le travail de la commission athlétique… Est-ce que Francisco Leal était encore en mesure de pratiquer ce sport? Traînait-il des séquelles de ses précédents combats et, plus spécifiquement, de son combat contre Evgeny Gradovich? 

Gerald McClellan face à Nigel Benn en 1995

Source photo : http://www.geraldmcclellan.com

Le 25 février 1995, l’Américain Gerald McClellan affrontait  le champion du monde WBC des super moyens, le Britannique Nigel Benn. Le combat avait lieu au  London Arena, en Grande-Bretagne.

McClellan était un excellent boxeur qui avait notamment vaincu le légendaire Roy Jones Jr chez les amateurs lors des Gants dorés nationaux, en 1988. Il a également été champion du monde WBO, puis champion du monde WBC avant de décider d’aller se mesurer à Nigel Benn dans une catégorie de poids supérieur.

Le combat de Benn et McClellan a démarré en trombe et l’Américain a envoyé son adversaire au tapis, dès le premier engagement. Le combat est d’une rare intensité, mais, rapidement, il y a eu plusieurs signes que McClellan éprouvait des problèmes. D’abord, il n’arrivait plus à conserver son protecteur buccal dans sa bouche et il clignait des yeux de façon continue. Au 10e round, McClellan a déposé un genou au sol à deux reprises et, à la seconde occasion, l’arbitre a arrêté le combat après avoir compté jusqu'à dix. L’Américain qui, à l’époque, n’avait même pas encore 30 ans, a trouvé la force de se relever et de retourner dans son coin, mais, quelques secondes plus tard, il a perdu connaissance et a été transporté sur une civière.

Les médecins ont réussi à sauver la vie de Gerald McClellan, mais ce dernier restera à jamais lourdement handicapé.

Voici un documentaire incontournable sur cette histoire que vous devez absolument regarder : The Fight of their Lives

Regardez le combat sur youtube : cliquez ici

 

La première défaite en carrière de Mike Tyson, controverse et surprise

Le 11 février 1990, Mike Tyson défendait ses ceintures des poids lourds WBC, WBA, IBF face à Buster Douglas au Japon. À cette époque, Tyson était invaincu et il pulvérisait tout ce qui se trouvait devant son passage. Il a remporté ses 37 combats et il était le grand favori contre Douglas qui, à l’époque, avait déjà encaissé cinq défaites.

Toutefois, le combat ne se déroulait pas comme prévu et Tyson connaissait des difficultés pour la première fois de sa carrière. Cependant, il a trouvé le moyen de terrasser Douglas au 8e round, mais ce dernier s'est relevé à la toute fin du round et a rendu K.O. Tyson au 10e engagement dans la stupéfaction générale. Le plus jeune champion des poids lourds de l’histoire et celui qui semblait à l’époque invincible est victime de l’une des plus grandes surprises de l’histoire de la boxe. La victoire de Douglas a été contestée par le clan de Tyson qui allègue encore aujourd'hui que le compte de 10 pour Douglas au 8e round n’était pas réglementaire, car il excédait les dix secondes. Toutefois, la décision a été maintenue. Buster Douglas a perdu les titres de champions du monde qu’il avait ravis à Tyson dès son combat suivant, lorsqu’il s’est incliné au troisième round contre Evander Holyfield.

Le combat en accéléré

Plus à propos de Mike Tyson : Boxe : les 5 moments les plus surréalistes

 

La trilogie impliquant Joe Frazier et Mohammed Ali

La rivalité entre les poids lourds Joe Frazier et Mohammed Ali est certainement l’une des plus grandes rivalités de l’histoire du sport. Pourtant, il fut un temps où les deux entretenaient de bonnes relations et Frazier avait même soutenu Ali lorsque ce dernier a perdu sa licence de boxeur. Cependant, tout s’est envenimé à partir de leur premier affrontement et surtout par la suite, lors de leur deuxième et troisième affrontement. Ali a multiplié les attaques personnelles, dont certaines qui avaient fait très mal à Frazier, qui lui, ne lui a jamais pardonnées. D’ailleurs, Joe Frazier, qui est décédé en 2011, se faisait un plaisir de penser qu’il avait contribué à l’état dans lequel se retrouve Mohammed Ali. Depuis déjà plusieurs années, Ali est atteint de la maladie de parkinson.

Certes, ce n’était pas une saine rivalité, mais elle a marqué à jamais l’histoire de la boxe et a contribué largement à faire de Mohammed Ali l’un des plus grands athlètes de tous les temps. Frazier a gagné le premier duel en 1971 et est devenu à cet effet le premier boxeur à vaincre Ali. Les deux autres combats se sont terminés en faveur de Mohammed Ali. Le troisième combat, The Thrilla in Manila, est l’un des plus grands combats de l’histoire.

Voici un documentaire incontournable sur le dernier duel entre Ali et Frazier : Thriller in Manila (au-delà du ring)

 

Quelques moments spectaculaires du troisième choc entre Ali et Frazier

  • 1-Joe Frazier bat Muhammad Ali le 8 mars 1971 par décision unanime : Regardez ici
  • 2-Muhammad Ali bat Joe Frazier le 28 janvier 1974 par décision unanime : Regardez ici
  • 3-Muhammad Ali bat Joe Frazier le 1er octobre 1975 par abandon du coin au round 14 : Regardez ici

 

Deuk-Koo Kim : le Coréen qui meurt suite à son combat contre Ray Mancini, en 1982.

Source photo : Bettmann/Corbis

Deuk-gu Kim était âgé de 23 ans lorsqu'il est venu combattre pour la première fois en Amérique, le 13 novembre 1982. Le Coréen affrontait l'Américain Ray Mancini dans un duel où le titre de champion du monde WBA de l'Américain était en jeu. Les deux boxeurs se sont disputé un combat brutal et spectaculaire. Au début du 14e round, le Coréen a chargé courageusement l'Américain, mais il s'est fait touché solidement par une puissante combinaison. Le Coréen s'est écroulé brutalement et, inexplicablement, il a trouvé la force pour se relever. Alors que l’arbitre mettait fin au combat et que le clan de Mancini s’accaparait du ring pour fêter la victoire de leur favori, un drame se déroulait dans le coin du boxeur asiatique qui s’écroulait à nouveau et qui est sorti sur une civière. À l’hôpital, les spécialistes ont repéré un caillot de sang dans le cerveau du boxeur. Malgré l’opération, Deuk-Koo Kim est décédé quelques jours après son combat, le 17 novembre 1982. 

Suite à ce combat, la WBC a réduit le nombre de rounds de ses combats de championnat pour passer de 15 à 12 rounds. Par la suite, les autres fédérations de boxe ont imité la WBC. Quelques mois après la mort de son fils, la mère de Deuk-Koo Kim s’est enlevé la vie. 

Voici un documentaire sur cet événement et plus spécifiquement sur Ray Mancini : regardez ici

 

Source photo (Image principale) : NotiFight

Commentaires