Un affrontement entre les Seahawks et les Rams pour la partie du lundi soir, ce n’était rien pour nous faire dresser le poil des jambes, c’est certain. Mais l’année passée, les Rams ont eu le dessus sur les Seahawks, les battant deux fois en autant de rencontres. Est-ce que le scénario allait se répéter cette saison?

Seattle Seahawks (7-1) vs St. Louis Rams (3-5)

Même si le duel pouvait sembler inégal, au début de la rencontre, la défensive des Rams est sortie en lion. Russell Wilson et les Seahawks en ont eu plein les bras et ils ne pouvaient pas accomplir grand-chose pour avancer sur le terrain. Ce sont plutôt les Rams qui se sont inscrits les premiers au pointage en réussissant un placement. Cette avance de trois points a duré jusqu’à tard au deuxième quart. Il faut quand même dire que n’eût été des deux interceptions du quart réserviste des Rams, Kellen Clemens, ça aurait pu être très différent. Mais ça faisait longtemps que ce dernier n’avait pas amorcé une partie, et ça se sentait en début de rencontre. Sur sa deuxième interception, les ‘Hawks avaient une très bonne position sur le terrain. Puis, après une pénalité de St. Louis pour interférence, ils se retrouvaient à la ligne d’une verge avec un premier essai. Seattle a essayé deux fois le même jeu de suite (une course du quart vers la zone des buts), mais ça n’a pas fonctionné. Par contre, sur le troisième jeu, Wilson a rejoint Golden Tate pour le majeur. Pointage à la mi-temps, 7 à 3 seulement pour les Seahawks! Pas le genre de massacre auquel plusieurs s’attendaient…

En deuxième mi-temps, la partie ne s’est pas animée davantage, mais les Rams ont continué de bousculer le quart Russell Wilson en le plaquant derrière sa ligne de mêlée plus souvent qu’à son tour. Au final, ils l’ont rejoint sept fois! La ligne offensive des ‘Hawks a été médiocre lundi soir, ça n’avait aucun sens.

Après un placement qui ramenait le tout à un point d’écart entre les rivaux de division, les Seahawks ont réussi un des seuls beaux jeux de la rencontre en offensive pour marquer un deuxième touché qui portait le pointage 14 à 6.

À la fin du quatrième quart, c’était 14 à 9 pour Seattle, et les Rams étaient à la porte des buts avec quelques secondes à faire à la rencontre. S’ils marquaient, ils remportaient la partie. Mais avec un quart réserviste et une offensive n’ayant pas encore marqué de touché au sol de toute la saison, c’était dur d’envisager un scénario hollywoodien sur le dernier jeu du match. Puis, l’espoir des partisans encore présents à St. Louis s’est effondré aussitôt; passe incomplète et fin de la partie.

Sérieusement, je sais que toutes les parties sont difficiles dans la NFL, mais est-ce que les Seahawks méritent toute l’attention qu’il y a autour d’eux? Les Rams ne feront même pas les séries, et ils auraient pu facilement battre Seattle si leur quart partant n’était pas blessé pour la saison! Alors avant de les proclamer comme étant la meilleure équipe de la NFC, on va se garder une petite gêne s’il vous plaît!

La semaine prochaine, les Seahawks recevront les Bucs à Seattle, alors que les Rams accueilleront l’ancienne équipe de leur entraîneur-chef, les Titans du Tennessee.

Prochain rendez-vous vendredi pour le résumé de la partie entre les Bengals et les Dolphins.

Source photo : www.news.yahoo.com

 

Commentaires