Les Rangers de New York retrouvaient enfin le Madison Square Garden hier soir, après neuf parties loin de l’île de Manhattan, pour l’occasion, ils accueillaient les Canadiens de Montréal. La cérémonie d’avant-match a été à l’image du spectacle qui s’annonçait : terne et sans vraiment d’émotion. Le nouvel entraîneur, Alain Vigneault, a été présenté à la foule dans un désintérêt presque total et l’homme le plus acclamé par les spectateurs présents a été l'interprète des hymnes nationaux, John Amirante… Montréal a blanchi le club new-yorkais 2 à 0.

Le mythique amphithéâtre situé aux coins de Broadway et de la 5e avenue méritait mieux que ce que les Rangers ont offert comme spectacle pour sa réouverture. Il faut dire qu’avec l’attaque la plus anémique de la LNH, qui n’a marqué que 1,5 but en moyenne par match depuis le début du calendrier, il ne fallait pas s’attendre à un festival offensif!

Le Canadien a joué le même tour aux Blue Shirts que les Sharks lui avaient servis samedi soir, en disputant une rencontre sur la route parfaite. Les hommes de Michel Therrien ont limité les occasions de marquer de leurs adversaires tout en étant opportunistes aux moments opportuns.

Première période

Dès le début de la rencontre, Peter Budaj a dû se signaler à deux reprises. On a par la suite assisté à une véritable partie d’échec entre les deux entraîneurs.

Tout au long de l’engagement, on a vu se succéder les pénalités mineures des deux côtés, la période a donc été l’affaire des unités spéciales, chacune des formations a obtenu deux avantages numériques sans pouvoir s’inscrire au pointage.

On a eu l’opportunité de voir Douglas Murray donner ses premiers coups de patin avec le Tricolore. Il s’est notamment chargé d’écouler du temps en désavantage numérique.

La période s’est soldée avec une égalité parfaite partout : 0-0 et 7 à 7 au chapitre des tirs au but.

Deuxième période

Le jeu hermétique entrecoupé de quelques punitions s’est poursuivi au second tiers. À la treizième minute, le portier montréalais s’est illustré sur une attaque de Derek Stepan :

Il aura fallu attendre trois minutes plus tard avant de voir un premier filet. Tomas Plekanec a eu l’honneur de marquer en supériorité numérique sur une passe de Michaël Bournival qui a foncé littéralement en zone offensive :

Montréal prenait ainsi les devants 1-0 et c’est la marque qui prévalait toujours après 40 minutes de jeu, malgré les 14 lancers des Rangers sur Budaj en deuxième.

Troisième période

Peter Budaj a encore connu une excellente période, il a repoussé les charges adverses à plusieurs reprises.

Alex Galchenyuk a scellé l’issu de la rencontre avec moins de trois minutes à faire au match sur un jeu controversé. À l’aide de son patin, il a redirigé une passe de Lars Eller dans le filet des Rangers :

L’officiel sur la patinoire a d’abord accordé le but avant de faire appel au juge vidéo. Puisque la reprise n'a pas démontré que Galchenyuk a volontairement poussé le disque avec son patin sur la séquence, la décision initiale n’a pas été infirmée.

Les Rangers se sont inclinés 2 à 0 face à un Budaj en pleine possession de ses moyens et un Tricolore revigoré par la présence imposante de Douglas Murray à la ligne bleue.

Budaj a signé son premier blanchissage de la saison, en repoussant les 27 tirs des Rangers.

Analyse

- Louis Leblanc était de retour dans la LNH après avoir passé la dernière saison en entier dans la Ligue américaine. Il a obtenu un peu plus de 10 minutes de glace, il a connu quelques bons moments en compagnie de David Desharnais, dirigeant un tir sur Lundqvist, mais il a écopé d’une pénalité de paresse à l’endroit de Benoit Pouliot… Somme toute, un premier match correct.

- L’autre nouveau, Douglas Murray, a plus impressionné à ses premiers coups de patin avec Montréal. Il a appliqué une mise en échec et il a visité le cachot au dernier tiers. En considérant qu’il a raté le camp d’entraînement, il s’est bien débrouillé.

Son nom a presque été plus souvent entendu au cours du match que celui de Josh Gorges depuis le début de la saison!

- Alex Galchenyuk a mis fin à une séquence de sept rencontres sans filet. Ses deux acolytes, Gallagher et Eller ont enregistré des mentions d’aide sur son but.

- Peter Budaj a louangé sa brigade défensive qui a bloqué plusieurs des 28 lancers qui l’ont été au cours de la rencontre par les patineurs montréalais, soit un de plus que le gardien a dû arrêter! Il s’agit d’un sommet cette saison pour le CH.

- Andrei Markov a bloqué pas moins de six tirs à lui seul! Gorges, cinq, et Bouillon et Diaz, trois chacun.

- Ce blanchissage fait en sorte que Budaj figure en tête des gardiens de la LNH aujourd’hui, tant pour la moyenne de buts alloués que pour l’efficacité. Il ne faudrait pas se surprendre que plusieurs clubs qui recherchent un renfort devant le filet interrogent Marc Bergevin au sujet de son gardien substitut…

Le retour d’Erik Cole dès ce soir au Centre Bell

Le Canadien est rentré à Montréal hier soir après la rencontre, car il reçoit les Stars de Dallas (5-5-1) au Centre Bell ce soir, à 19h00.

La troupe de Lindy Ruff jouait également hier, elle a battu les Sabres de Buffalo 4 à 3.

Carey Price retrouvera son filet, le reste de la formation devrait être la même.

Chez les visiteurs, seul Ryan Garbutt ne pourra être en uniforme, lui qui purge une suspension de cinq matchs.

Les Canadiens devront surveiller du Québécois Alex Chiasson, qui compte neuf points, dont cinq buts, en onze matchs depuis le début du calendrier.

Voici la formation projetée des Stars :

Benn – Seguin – Cole
Whitney – Eakin – Chiasson
Nichushkin – Horcoff – Peverley
MacDermid – Fiddler – Roussel


Le CH devra également se méfier de la quatrième unité des Stars, trios joueurs ont ont généralement du success contre Montréal...

Dillon – Robidas
Daley – Gonchar
Goligoski – Benn


Puisque Kari Lehtonen était dans le but hier contre Buffalo, Dan Ellis devrait affronter Montréal.

Bon match!

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires