BORNES ÉLECTRIQUES

Voici les 25 masques les plus terrifiants ainsi que deux mentions spéciales à la toute fin. Cet article présente également plusieurs liens qui vous mèneront vers d’autres designs portés par les gardiens qui se retrouvent dans la liste!

Les protecteurs faciaux portés par les gardiens de but au hockey ont inspiré plusieurs personnages du cinéma d’horreur. À l’inverse, on retrouve de nombreuses références à ces films sur les masques des gardiens de la LNH.

Pour l’Halloween, voici un palmarès qui met en vedette les masques les plus terrifiants de l’histoire du hockey!

25 – Glen « Chico » Resch – Islanders – Le homard

Commençons avec un peu d’humour... Il faut reconnaître que le masque de Chico Resch mérite une place dans ce palmarès des horreurs que les gardiens de la LNH ont mis sur leurs visages, mais pour les mauvaises raisons!

Le truc dans le front qui ressemble à un homard est censé représenter l’île de Long Island. Bon, le masque avait été peint par un amateur des Islanders à l’époque, donnons-lui un « A » pour l’effort!

Une fois le même design réalisé par un professionnel, le résultat était un peu mieux

Source image : bleacherreport.com

24 - Dan Cloutier – Kings – City of Angels

Ceux qui se souviennent de Dan Cloutier ont l’image du gardien des Canucks avec son casque noir et sa grille.

Par contre, à la fin de sa carrière, Cloutier est passé par Los Angeles, « La Cité des Anges ». Il s’est sûrement dit qu’un démon nu, qui ressemble un peu à un extraterrestre, c’était assez près d’un ange pour décider d’en placer un sur son masque.

Source image : Brian Bahr

23 - Jaroslav Halak – Canadiens – Roy, le démon

Pour une raison inconnue, Jaroslav Halak avait décidé de mettre le démon en vedette sur un masque, qui comportait également une image de Patrick Roy, à ses débuts avec les Canadiens.

Il n’a pas porté ce masque bien longtemps… Une consigne de l’équipe qui ne souhaitait peut-être pas qu’on associe Roy aux « démons » que l’organisation a dû vaincre à la suite du départ de son gardien-vedette?

Source image : Bruce Bennett

22 - Olaf Kolzig – Capitals – Godzilla

Voici notre première référence directe au cinéma d’horreur sur un masque de gardien!

Olaf « Godzilla » Kolzig a arboré différents masques durant sa carrière, mais chacun d’eux était orné de l’énorme monstre du classique du cinéma de 1954.

Source image : Mitchell Layton

21 - Brian Hayward – Sharks – Jaws

Le lien est facile à faire entre le masque de Brian Hayward et le film de Steven Spielberg de 1975!

Il suggère un requin avec la bouche ouverte et de nombreuses dents affilées qui s’apprêtent à dévorer les joueurs adverses.

C’est notamment le masque que portait Hayward lors de la première victoire de la franchise de San Jose dans la LNH.

Ce masque a lancé, comme vous le verrez, une mode de toutes sortes de créatures dont les mâchoires sont prêtes à dévorer tout ce qui se présente devant elles.

Source image : Bruce Bennett Studios

20 - Jean-Sébastien Giguère – Ducks –  Canard momifié

De loin l'un des masques les plus intéressants portés par les portiers du club d’Anaheim! Il faut dire que lorsque le logo de ton équipe est un canard, c’est difficile d’intimider tes adversaires!

Et le lien entre le cinéma et l’organisation californienne est une évidence!

Giguère a porté ce masque notamment en 2007, lors de la conquête de la coupe Stanley des Ducks.

Mentionnons aussi celui de Curtis McElhinney (qu’on reverra un peu plus bas), qui a poussé l’audace du canard démoniaque un peu plus loin lors de son passage à Anaheim.

Source image : Robert Beck

19 - David Aebsisher – Avalanche – Le yeti

Le yeti est l’un des personnages classiques des films d’horreur et Aebischer l’avait incorporé à merveille dans le design de son masque lorsqu’il évoluait avec l’Avalanche du Colorado.

Source image : Doug Pensinger

18 - Steve Shields – Bruins – Cheevers

Shields n’a disputé que 48 rencontres dans l’uniforme des Bruins, mais il a laissé sa marque en rendant hommage au plus grand gardien de l’histoire de la franchise bostonnaise, Gerry Cheevers.

Son masque est une réplique du visage de Cheevers portant son célèbre protecteur facial, qu’on reverra sûrement plus loin!

C’était juste un peu plus bizarre de le voir arborer ce masque une fois échangé aux Thrashers d’Atlanta...

Qu'est-ce qui rend ce design si épeurant? Les oreilles peut-être!

Vous vous souvenez d’avoir vu un masque semblable chez le Canadien? En effet, Carey Price avait arboré ce masque, rendant hommage à Jacques Plante dans le cadre de la Classique Héritage.

Source image : Bruce Bennett Studios

17- Ken Wregget – Penguins – Le Pingouin

On ne parle pas de cinéma d’horreur à proprement dit, mais le masque de Ken Wregget, qui mettait en vedette le Pingouin joué par Danny Devito dans le film de 1992, Batman Returns, mérite de figurer dans cette liste.

Le souci du détail apporté à la peinture de ce masque était exceptionnel à l’époque. Wregget ne l’a pas porté très souvent pour cette même raison et il figure maintenant à l’entrée du Temple de la renommée du hockey!

Source image : Steve Babineau

16 - Roman Turek – Stars/Flames – The Number of the Beast

Tout au long de sa carrière, Roman Turek a porté des masques mettant en scène la mascotte du groupe Iron Maiden, Eddie.

Par contre, avec celui qui figure sur la photo ci-dessus, Turek repoussait les limites des masques qui représentent une bouche ouverte!

Turek a également porté certains designs plus élaborés mettant aussi en vedette la mascotte.

Jani Hurme, lors de son passage avec les Sénateurs, avait lui aussi incorporé Eddie dans le design de son masque.

Source image : bleacherreport.com

15 - Jason Bacashihua – Blues – Jason Voorhees

Lorsque tu te prénommes Jason et que tu deviens gardien de but, c’est évident que tu seras associé au personnage par excellence du cinéma d’horreur qui arborait lui-même un protecteur facial des années 70!

Lorsque ton nom est Bacashihua, c’est d’autant plus clair que les gens te nommeront presque toujours Jason!

Bacashihua a disputé deux saisons avec les Blues de St-Louis, mais il a surtout connu une belle carrière dans la Ligue américaine. Il joue présentement en Allemagne.

Chacun de ses masques était un hommage au héros des films Vendredi 13.

Source image : Brian Bahr

14 - Mike Dunham – Devils – Le Diable

Mike Duhnam a connu une carrière ordinaire dans la LNH, qu’il a amorcée avec les Devils au milieu des années 90.

Il s’agit du début de l’ère des peintures à l’aérographe qui permettaient des designs beaucoup plus détaillés.

Dunham avait choisi de se démarquer du masque plutôt classique de Martin Brodeur, en embrassant à 100 % le nom de l’équipe avec une tête de démon surdimensionnée.

Les yeux verts, les dents pointues, la langue reptilienne, les cornes et l’aspect musculaire de la représentation doivent avoir donné des cauchemars aux plus jeunes partisans du club du New Jersey!

Source image : Brian Bahr

13 - Curtis McElhinney – Flames – Skull Shooter

Curtis McElhinney a commencé sa carrière avec les Flames de Clagary, donc c’était tout naturel qu’il incorpore des flammes à son masque.

Toutefois, après avoir changé d’équipe à quatre reprises depuis, il semble qu’il apprécie simplement les images horrifiantes!

Il demeure que son squelette de cowboy avec un pistolet pointé, dont le canon coïncide parfaitement avec le trou pour l’oreille, est une œuvre d’art!

Source image : Gerry Thomas, Andy Marlin

12 - Fred Brathwaite – Blues – Freddy

Inévitablement, comme pour Jason, un gardien prénommé Fred risque de se voir associé au personnage de films d’horreur Freddy Krueger.

Brathwaite a conclu sa carrière dans la LNH avec les Blues et il a choisi de placer le vilain Freddy au centre-ville de St-Louis, parce que selon ses dires, les rues devenaient dangereuses la nuit…

Source image : Tom Pidgeon

11- Miikka Kiprusoff – Flames – Red Skull

On se souviendra principalement de Kiprusoff comme d’un valeureux membre des Flames, mais aussi pour ses nombreux masques qui comportaient tous des crânes.

Un des premiers, qui se retrouve sur la photo ci-dessus, montrait deux crânes rouges qui n’étaient pas sans rappeler le personnage du chef des nazis que Captain America affrontait dans les bandes dessinées.

Son look plus rudimentaire demeure l'un des plus déconcertants qu’il a portés…

Son masque a subi quelques modifications au fil du temps, mais les crânes sont demeurés au centre du design.

Source image : David E. Klutho

10 - Tuukka Rask – Bruins – The Beast

Lorsqu’on parle de bêtes affamées, l’ours de Rask doit être mentionné!

On y retrouve beaucoup de dents et de griffes; le tout est réalisé avec énormément de talent!

Source image : Brian Babineau

9 - Mike Smith – Lightning – Saw

En 2008-2009, le cinéma d’horreur et le hockey se sont vraiment croisés l’instant d’une levée de fonds!

Le gardien du Lightning de l’époque, Mike Smith, a porté ce masque de collection pour une partie afin, notamment, de faire la promotion de la sortie du film Saw V.

Le masque a par la suite été vendu aux enchères et le montant amassé avait été versé à la fondation du Lightning pour les enfants.

On y retrouve le célèbre Jigsaw de la série de films, ainsi qu’une mâchoire qui est représentée portant l'un des pièges mis en scène par ce dernier.

Mike Smith était déjà un amateur de scènes d’horreur, comme en témoigne cet autre masque qui montre un pirate représenté sous la forme d’un squelette.

Source image : Scott Audette

8 - Thomas Greiss – Sharks – Vampire

Lorsque Thomas Greiss a débuté avec les Sharks, son masque était classique, voire plate.

Après quelque temps comme substitut, il a pu se permettre d’ajouter de la personnalité à celui-ci! Le personnage que l’on retrouvait sur son second protecteur a été décrit comme un yeti, mais entre vous et moi, je vois aussi une ressemblance avec un vampire…

Par la suite, il a changé le design pour un autre où la créature est encore plus terrifiante!

Maintenant qu’il est chez les Coyotes, il a incorporé le même personnage, mais avec des couleurs plus « chaudes ». Le résultat est saisissant!

Source image : Jeff Gross

7 - Steve Mason – Blue Jackets – Evil Dead

Alors qu’il était à Columbus, Steve Mason avait décidé de rendre hommage à l’État de l’Ohio avec le drapeau sur un côté de son masque, tandis que l’autre côté, plus macabre, était dédié aux vétérans de la Guerre civile.

Les vrais amateurs de films d’horreur auront reconnu le célèbre crâne du film Evil Dead 2, celui qui représente peut-être la plus belle image associée à l’horreur sur un masque de gardien de but.

Maintenant chez les Flyers, Mason a troqué ses soldats pour des « zombies patriotes ».

Source image : Andy Mead

6 - Vesa Toskala – Maple Leafs – Vampire

En 2008-2009, le duo de gardiens des Maple Leafs était formé de deux monstres des plus intimidants à avoir foulé la glace!

Tout d’abord, Vesa Toskala arborait un masque qui rappelle un peu celui de Mike Dunham présenté plus haut, mais avec la qualité visuelle du travail des artistes des années 2000.

Le design de la créature prête à décharner celui qui s’en approchera n’a peut-être jamais été poussé aussi loin!

Mis à part justement par son coéquipier cette saison-là, Curtis Joseph!

Est-ce un vampire? Est-ce un fantôme? Est-ce un crâne?

Quoi qu’il en soit, il a beaucoup de dents et des yeux perçants!

Source image : Phillip MacCallum

5 - Curtis Joseph – Maple Leafs – Cujo

On arrive dans les ligues majeures! Curtis Joseph a rapidement acquis le surnom de Cujo, une référence au chien en vedette dans le film du même nom, tiré d’un roman de Stephen King.

Il a commencé à développer le design de son masque qui représente la tête d’un chien à l’apparence encore plus féroce que celui du film alors qu’il évoluait à St-Louis.

Par la suite, son masque n’a cessé d’évoluer, d’abord à Edmonton, ensuite à son premier passage à Toronto, avant de trouver une constance rouge à Detroit, ainsi qu’à Calgary et Phoenix.

Le masque qui figure sur la photo ci-dessus, celui qu’il a porté lors de son retour à Toronto avant sa retraite, est certainement le plus mémorable des dernières années à travers la LNH.

Source image : Dave Sandford

4 - Gerry Cheevers – Bruins – Stitched

Le masque de Gerry Cheevers est un classique; lorsqu’on le voit une fois, on ne l’oublie pas! Il s’agit d’ailleurs de l’un des masques qui se retrouvent au Temple de la renommée du hockey.

L’histoire derrière les sutures qui ont peu à peu recouvert le protecteur facial de Cheevers est aussi intéressante que le look final lui-même : lors d’un entraînement, le gardien a été frappé au visage par une rondelle et le masque a fait son travail. Toutefois, l’athlète a tenté d’utiliser cet incident pour couper court à sa présence sur la patinoire.

À la blague, le préposé à l’équipement du club, John Forristall, a dessiné une série de sutures au feutre noir à l’endroit où le disque avait atteint Cheevers. Ce dernier a aimé l’idée et il a décidé de garder son protecteur ainsi marqué. Ses coéquipiers, les amateurs et les médias ont aussi immédiatement apprécié le concept!

Au fil du temps, chaque fois qu’un lancer l’atteignait au visage, le gardien ajoutait d’autres sutures. Son masque a fini par être presque complètement noirci, ce qui lui conférait assurément un aspect intimidant!

Source image : Denis Brodeur

3 - Jacques Plante – Canadiens – L’original

Toutes les références qui ont été faites aux masques de gardiens dans le cinéma d’horreur (Jason Voorhees, Michael Myers, Leatherface et Hannibal Lector) n’auraient jamais vu le jour sans la contribution de Jacques Plante le 1er novembre 1959.

Il s’agit du masque original, le premier, celui qui a lancé la « mode » à travers la LNH.

Et lorsque Plante saignait en raison de la piètre protection qu’offrait cet outil rudimentaire, les joueurs adverses faisaient face à un homme à l’image sortie tout droit d’un cauchemar!

Source image : George Silk

2 - Gary Bromley – Canucks – Bones

La stratégie de Gary Bromley dans le choix de son masque? Clairement l’intimidation!

Bromley avait déjà reçu le surnom de « Bones » en raison de sa stature filiforme. Il a tourné le sobriquet à son avantage en commandant l’un des deux masques les plus terrifiants de l’histoire de la LNH!

Le crâne qui figurait sur son masque était simplement parfait, avec les ouvertures pour l’aération représentant des morceaux d’os qui auraient été fracturés, ainsi que des dents manquantes décorant un sourire totalement démoniaque!

Ajoutez à cela l’effet de profondeur des yeux obtenu grâce aux minces lignes noires qui découpent la peau de Bromley... En considérant l’uniforme des Canucks à l’époque où ce dernier jouait, l’horreur était complète!

Imbattable? Peut-être pas!

1 - Warren Skorodenski – Blackhawks – The Full Skull

Sur la photo ci-dessus, on voit Skorodenski lors d’un match d’anciens dans le cadre de la Classique hivernale entre les Canadiens et les Flames. Il n’a jamais porté les couleurs du CH, mais l’équipe n’avait pu trouver un gardien et puisqu’il habite la région de Calgary, il avait accepté l’invitation de l’organisation. Cliquez ICI pour voir la version originale.

Environ au même moment où Bromley et son masque « Bones » prenaient leur retraite, Warren Skorodenski arrivait dans la LNH. Il a été le gardien adjoint avec les Blackhawks pendant toute sa carrière. Il a disputé trois matchs avec les Oilers.

Il a lui aussi arboré un masque qui mettait en vedette un crâne, mais en choisissant un style de protecteur plutôt inhabituel qui recouvrait une bien plus grande portion de sa tête.

L’effet qui en résulte donne incontestablement à Skorodenski le titre du masque le plus sinistre de tous les temps!

Source image : goaliestore.com

Mention spéciale : Gilles Gratton – Islanders – Le Tigre

En plus d’avoir fait de Gilles Gratton le no 1 de notre palmarès des hockeyeurs les plus excentriques, on accorde à son masque une mention dans la présente liste.

Autant le choix du tigre que celui du modèle de protecteur facial rendent ce masque plutôt dérangeant.

Et en sachant que Gratton est un homme particulier, on peut facilement croire la légende qui raconte qu’il rugissait sur la glace lorsque ses adversaires s’approchaient de lui…

Mention spéciale : Michel Dion – Penguins

Oui, Michel Dion a réellement porté ce masque lors de matchs dans la LNH. Oui, c’est ironique qu’il l’ait fait avec les Penguins de Pittsburgh, mais ce qui est complètement déroutant, c’est que ce masque rappelle ceux que portaient les docteurs lors des grandes épidémies du XIXe siècle!

L’aspect unique de cette pièce de collection lui a valu d’être vendue aux enchères pour plus de 6500 $, il y a quelques années!

Il s’agit d’un montant énorme pour une pièce d’équipement portée par un gardien qui, outre ce masque, n’a rien fait d’extraordinaire dans le hockey…

Source image : gameworn.org

Source(s) image(s):

Commentaires