BORNES ÉLECTRIQUES

Catherine Deneuve est de retour dans « Elle s’en va » d'Emmanuelle Bercot, un long métrage qui rend en quelque sorte hommage à sa longue carrière.

Partir

Bettie (Catherine Deneuve) est une femme dans la soixantaine qui habite avec sa vieille mère. Elle vient d’apprendre que son amant l’a laissé tomber pour une autre femme beaucoup plus jeune. Mais ce n’est pas tout. Ça va mal à son restaurant et elle risque de tout perdre. Pour prendre un peu l’air, elle décide de faire une petite balade en voiture. Devant durer quelques minutes, son périple va plutôt durer plusieurs jours.

En effet, elle va se mettre à faire le tour de la France rurale sans trop savoir où aller. Elle rencontrera un vieil homme qui va lui rouler une cigarette et un jeune homme complètement amoureux d’elle. Son « errance » va se terminer lorsqu’elle recevra un coup de fil de sa fille, avec qui elle est en froid. Cette dernière a décroché un stage et, ne pouvant s’occuper de son fils pendant quelques jours, va demander à Bettie d’aller le porter chez son grand-père paternel.

Ce long voyage de plusieurs centaines de kilomètres et riche en émotions va lui faire prendre conscience d'un certain nombre de choses sur sa vie.

Simplicité et authenticité

Pour ce projet, Emmanuelle Bercot a décidé de faire appel à plusieurs acteurs non professionnels. On pourrait certainement leur reprocher de ne pas avoir la même « puissance » que les acteurs professionnels. Cependant, ils ont cette sincérité dans les yeux que l’on ne perçoit que trop rarement au cinéma.

Grâce à ce choix (audacieux, faut-il le rappeler), Elle s’en va ne se prend pas la tête et demeure d’une simplicité et d’une authenticité déconcertantes. Les personnages que Bettie rencontre durant son roadtrip sont humbles, mais attachants. 

Il faut dire également que le scénario n’est pas le plus rigoureux du monde. Tout comme l’héroïne, le spectateur est invité à suivre son parcours sans trop savoir quel sera le prochain arrêt et la destination finale.

Par contre, nous éprouvons du plaisir à la voir évoluer dans les superbes paysages français sans stress et en ayant laissé ses problèmes derrière elle. Ce détachement des petits (et grands) problèmes du train-train quotidien lui fera le plus grand bien.

Elle s’en va tente ainsi de nous montrer, avec ses petites imperfections pardonnables (voire nécessaires), que parfois, dans la vie, il peut être profitable de se sauver de sa routine quotidienne pour se permettre d’avoir une vision d’ensemble sur sa vie et de tenter de corriger ce qui nous déplaît.

Que l'on soit ou non un fan de Catherine Deneuve, force est d'admettre qu'ici elle joue avec un grand naturel, si bien, qu'à l'occasion, nous avons l'impression qu'elle joue son propre rôle tellement elle semble décontractée.

Verdict

Elle s’en va n’est peut-être pas le film le plus drôle ou le plus émouvant de tous les temps, mais il a ce petit quelque chose, cette joie de vivre que l’on retrouve trop peu souvent au cinéma et qui nous donne envie de le (re)voir.

Cote : 3 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Métropole Films Distribution

Commentaires