Il y a quelques années, Jean Pascal et Lucian Bute étaient au sommet du monde de la boxe. Le premier était champion du monde WBC, tandis que le second était le champion du monde IBF dans une catégorie de poids légèrement inférieure. À ce moment, ce duel était assurément le choc que voulait voir la grande majorité des amateurs de boxe au Québec. D’autant plus que les deux athlètes sont très différents l’un de l’autre, et cela, autant dans le ring qu’à l’extérieur du ring. Cette opposition de style, de caractère et de personnalité avait tout du combat de rêve pour lequel aucun amateur de boxe ni même l’amateur de sport moyen ne pouvait rester indifférent. Cependant, après la brutale et dure défaite de Lucian Bute contre Carl Froch et après la leçon que Bernard Hopkins a servie à Jean Pascal, ce duel vous allume-t-il encore autant?

Jean Pascal défie Lucian Bute depuis déjà plusieurs années et pendant un bon moment, le clan de Bute ne semblait absolument pas intéressé par ce combat. Toutefois, vers la fin de l'hiver dernier, Interbox a laissé savoir que leur boxeur-vedette, Lucian Bute, était prêt à croiser le fer avec Jean Pascal. Celui-ci devait déjà, à l'époque, affronter l'Américain Chad Dawson, qui souhaitait ardemment venger la défaite que lui avait infligée le Québécois en 2010. Mais lorsque ce combat entre Bute et Pascal qui avait fait rêver plusieurs amateurs dans le passé s'est avéré enfin possible, le Groupe Gym s'est entendu avec Chad Dawson, qui a finalement affronté Adonis Stevenson. Vous connaissez la suite : Stevenson a littéralement atomisé l'Américain et Pascal n'a pas été en mesure d'affronter Lucian Bute comme cela était initialement prévu au mois de mai, car ce dernier s'était blessé à la main.

Le groupe Gym et Interbox présentaient une conférence de presse jeudi dernier en vue de l’affrontement entre Jean Pascal et Lucian Bute qui aura lieu au Centre Bell le 18 janvier prochain. Le promoteur Yvon Michel a été particulièrement corrosif à l’endroit de Lucian Bute en mentionnant qu’il était un boxeur moyen qui avait été monté de toutes pièces par Interbox. Pour ma part, je crois que ces déclarations font partie du spectacle et de la mise en marché de ce combat, pour ne pas dire de « ces combats » que se disputeront Bute et Pascal. Ce n'est pas un secret pour personne, cette danse que s'offriront les deux boxeurs le 18 janvier prochain devrait être la première d'une série d'au moins deux et préférablement de trois. D’ailleurs, sur l’affiche, vous pouvez lire : « Le premier chapitre historique ».

J’ai été étonné de lire les commentaires négatifs de certains amateurs sur ce combat et sur les deux protagonistes en question. Certes, les deux ne sont plus au sommet, mais ce ne sont assurément pas des athlètes finis. Les deux sont plus jeunes qu’Adonis Stevenson et peuvent encore aspirer légitimement à un titre de champion du monde à court terme.

Je ne vais pas vous mentir et vous raconter que je n’ai pas d’interrogation au sujet de Lucian Bute. Sa défaite contre Carl Froch m’a laissé songeur et sa victoire lors de son dernier combat contre Denis Grachev ne m’a pas nécessairement rassuré. Cependant, le boxeur d’origine roumaine n’a pas perdu ses aptitudes; il peut encore rebondir et qui sait, cette période difficile de sa carrière va peut-être lui servir à atteindre un nouveau sommet. Souvenez-vous de Georges St-Pierre en AMM. Le champion actuel des 170 lb de l'UFC a lui aussi déjà perdu de façon plutôt embarrassante. C'était au mois d'avril 2007, lorsque GSP s'est fait battre par TKO au premier round contre l'Américain Matt Serra. Cette cuisante défaite est certainement l'une des raisons pour lesquelles le Québécois figure maintenant parmi les meilleurs combattants de l'histoire de son sport. Georges a appris beaucoup de cette défaite.

 

Lucian Bute (31-1)

Regardez le combat face à Carl Froch : cliquez ici.

En ce qui concerne Jean Pascal, il s’est fait donner la leçon par Bernard Hopkins. Le légendaire routier, qui est maintenant âgé de 48 ans, est l’un des boxeurs les plus rusés de l’histoire de son sport, et ce, autant dans le ring qu’en dehors. Hopkins est un boxeur redoutable et un fin psychologue. Il a un don indéniable pour entrer dans la tête de ses adversaires. Perdre face à un quadragénaire avancé est probablement difficile pour l’ego d’un boxeur, mais Hopkins n’est pas un athlète comme les autres et Pascal peut assurément sortir grandi de ses deux affrontements contre ce dernier. Il y a certainement plusieurs petites choses que vous pouvez apprendre de l’expérience d’avoir disputé le ring durant 24 rounds avec un athlète aussi prolifique que B-Hop. Ce qui m’inquiète davantage du côté de Jean Pascal, ce sont ses blessures récurrentes aux épaules. Si l’ancien champion WBC est en mesure d’éviter les blessures et de se concentrer entièrement sur sa carrière de boxeur, les prochaines années pourraient être les plus belles de sa carrière.

Jean Pascal (28-2-1)

Regardez son deuxième combat contre Bernard Hopkins : cliquez ici.

Bute et Pascal ne sont peut-être pas champions du monde présentement, mais pour ma part, ce choc entre les deux m’intéresse plus que jamais, car ces athlètes sont affamés et savent que ce duel est crucial pour la suite de leur carrière.

Quelques nouvelles rapides dans le monde de la boxe :

La carte du 30 novembre à Québec était déjà très alléchante, mais voilà que s’ajoute un duel entre Jo Jo Dan (31-2) et Kevin Bizier (21-0). Quant au puissant cogneur David Lemieux, il sera opposé à Jose Miguel Torres (27-5). Plus sur cet événement : Stevenson vs Bellew : L’artillerie lourde du monde de la boxe débarque à Québec

Le champion WBA et The Ring des 168 lb, Andre Ward (26-0), remontera dans le ring après plus d'un an d'absence le 16 novembre prochain, alors qu'il sera opposé à Edwin Rodriguez (24-0).

Manny Pacquiao (54-5-2) disputera un premier combat depuis que Juan Manuel Marquez lui a infligé un brutal KO au mois de décembre 2012. Pacquiao fera face à Brandon Rios (31-1-1).

Source(s) image(s):
Evenko

Commentaires