Ce soir en sera un de grandes retrouvailles entre Jaroslav Halak et Carey Price, alors que les Blues de St-Louis s’amèneront en ville. La formation du Missouri, forte d’une fiche de 3-1-1 à l’étranger, ne sera pas une proie facile pour le Tricolore qui, avec 4 victoires et autant de défaites, a de la difficulté à exceller à la maison.

Le système de Ken Hitchcock a fait ses preuves au cours des années et continue de faire des ravages à travers la LNH. Michel Therrien et ses hommes devront donc trouver un moyen de contourner ce système hermétique qu’ils affronteront ce soir. Chose certaine, la clé du côté du Tricolore sera d’être opportuniste, car les occasions de marquer ne pleuvront pas, sachant que les Blues n’ont accordé en moyenne que 27,2 tirs au filet par match depuis le début de la campagne.

L’essentiel du match se jouera aussi en avantage numérique. Selon moi, c’est l’équipe qui prendra le moins de pénalités qui remportera la partie, car les statistiques des deux clubs avec l’avantage d’un homme sont reluisantes! En effet, les Canadiens sont troisièmes du circuit Bettman avec 24,1 % d’efficacité, alors que les Blues trônent au tout premier rang avec 26,1 %.

Contrairement aux années précédentes où ils multipliaient les victoires à petit pointage, les Blues ont une moyenne de buts par match tout à fait incroyable de 3,58, ce qui leur vaut le deuxième rang de la LNH. Cela dit, en plus d’être opportunistes et de prendre le moins de pénalités possible, les Canadiens devront compter sur leur gardien, Carey Price, qui devra livrer une bonne performance s’il veut donner la victoire aux siens.
 

La formation des Canadiens

La question du jour : David Desharnais ou Martin St-Pierre? Les deux ont pratiqué en rotation à l’aile de la quatrième unité offensive aux côtés de Parros et White, et on se demande toujours si Therrien va enfin faire sauter un match au numéro 51. Personnellement, j’ai un penchant pour St-Pierre qui a excellé au camp d’entraînement. Ce dernier a aussi été convaincant chez les Bulldogs en ce début de saison avec une récolte de 8 points en 7 parties.

Comme à l’entraînement d’hier, on s’attend à ce qu’Alex Galchenyuk joue au centre de Pacioretty et Gallagher. Il aura une vingtaine de minutes pour nous prouver ce qu’il vaut vraiment à sa position naturelle.

Quant à Lars Eller – qui affrontera son ancien club pour lequel il a revêtu l’uniforme durant 7 parties en 2009-2010 – il a été rétrogradé au centre du troisième trio. Le Danois jouera avec Leblanc et Bourque.

Les duos à la défensive, eux, ne changeront pas.
 

Pacioretty – Galchenyuk – Gallagher

Bournival – Plekanec – Gionta

Bourque – Eller – Leblanc

St-Pierre (Desharnais) – White – Parros
 

Markov – Subban

Gorges – Diaz

Murray – Bouillon
 

Carey Price
 

Évidemment, c’est Price qui sera d’office devant la cage des Canadiens. Comme je le disais plus tôt, il devra livrer une excellente performance, comme il le fait depuis le début de la campagne.
 

La formation des Blues

Chez les Blues, la production offensive est à son plus haut. Alexander Steen – qui est probablement la surprise de l’année jusqu’à présent chez les attaquants du circuit – a déjà 18 points à sa fiche en seulement 12 parties. Si on suit la logique, il devrait inscrire un autre but ce soir face aux Canadiens.

Sur le premier trio, en plus de Steen, David Backes et T.J. Oshie ont eux aussi été prolifiques avec des récoltes respectives de 14 et 11 points.

En plus de Price, Halak et Eller, Maxim Lapierre affrontera lui aussi son ancien club, mais dans un rôle beaucoup plus effacé sur le quatrième trio des Blues.
 

Steen – Backes – Oshie

Roy – Sobotka – Stewart

Schwartz – Berglund – Tarasenko

Porter – Lapierre – Reaves
 

Bouwmeester – Pietrangelo

Jackman – Shattenkirk

Leopold – Polak
 

Jaroslav Halak
 

Devant le filet, Halak aura la tâche d’arrêter les attaquants des Canadiens qui sont maintenant assoiffés de victoires.

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires