Ahh! le McDonald's, un des rares endroits où il y a une foule de clients à 22 h 45. L'endroit de prédilection de ceux qui sont trop jeunes pour sortir dans les bars ainsi que de ceux qui en sortent et qui veulent une poutine de fin de soirée. Si ce lieu de perdition vous offre une quantité étonnante de gras et de lipides variés, il peut être difficile de s'y retrouver ou de s'y déplacer efficacement. Voici donc 4 excellents conseils modernes à suivre lorsque vous irez y dépenser votre paie!

Conseil moderne no 1 : Sachez déterminer c'est à qui le tour.

Vous vous promenez dans les rues de la ville en quête d'une façon de vous remplir l'estomac, et, pas de chance, vous ne trouvez pas de restaurant à votre goût. Au loin, un gros M jaune attire votre attention. Dans un juste milieu entre l'abandon, le dégoût et le désir, vous décidez d'aller vous empiffrer d'un bon burger, gras et juteux, dans l'antre du clown aux cheveux vermillon. C'est d'un pas décidé et plein d'entrain que vous arrivez dans l'établissement, aussi propre qu'à son habitude. Après avoir esquivé une grosse flaque de thé glacé ou de « pisse », vous arrivez devant le comptoir... et votre calvaire commence. Une masse énorme de personnes « traînent » devant les caisses. Certaines parlent ensemble, d'autres regardent le menu, d'autres jouent avec leur téléphone cellulaire, d'autres regardent autour d'elles en tentant de comprendre le casse-tête qui se trouve devant leurs yeux. Avouons-le, les files d'attente dans les McDonald's sont les pires de la société occidentale. On ne sait jamais qui a déjà commandé, qui a payé, qui est avec qui, qui attend son plateau et qui est là juste pour jaser avec les petites caissières. La plupart du temps, dans la plupart des McDonald's, une file se formera devant chaque caisse. Choisissez donc une caisse des yeux et, en avançant vers la file qui lui correspond, cherchez le contact visuel avec les autres humains qui errent devant le comptoir. Un simple « Est-ce que vous... » en leur direction, en pointant le comptoir du doigt sera suffisant pour qu'ils vous expliquent leur délicate situation. Également, gardez toujours le contact visuel avec la caissière de la caisse que vous avez choisie. Elle a l'habitude de l'inaptitude de ses clients, elle sait, la plupart du temps, qui a été servi, qui est arrivé en premier, qui est le suivant. Généralement, lorsque votre tour sera venu, elle vous regardera en vous disant un bonjour quelconque, suivi de la phrase que son patron aura décidé de lui faire réciter comme un robot sans émotions. Vous pourrez donc vous avancer vers elle, et effectuer votre grasse commande.

Conseil moderne no 2 : Sachez comment parler au robot.

Je ne porterai pas de jugement, mais vous pouvez imaginer, et même visualiser, la clientèle type du McDonald's. Ce n'est pas la plus propre, la plus respectueuse, la plus courtoise ni la plus polie du continent; et donc, tout au long de sa journée de travail au salaire minimum, la caissière aux phrases de robots reçoit très peu de « bonjour », de « s'il vous plaît », de « merci » ou simplement de sourires. Il peut être difficile de le concevoir, mais ces gens ne sont pas vraiment des robots. C'est une petite blague ironique que j'ai décidé d'utiliser pour agrémenter mon article avec une pincée d'humour. C'est donc avec de véritables humains que vous faites affaire lorsque vous allez manger dans la caverne du clown. Et donc, c'est avec respect que vous devez interagir avec eux. Ce n'est pas parce qu'ils travaillent dans un McDonald's qu'ils valent moins que vous. Même si vous êtes dans votre crise de la quarantaine et que vous avez une Mustang rouge qui vous attend dehors, vous ne valez pas mieux que la caissière devant vous. Même si vous êtes plus vieux, vous ne valez pas mieux qu'elle. Le client n'est très certainement pas roi, ni même prince. La réalité, c'est que la plupart du temps, le client est idiot, suffisant, condescendant, frustré, impoli, sec, pressé et irrespectueux. Ne le soyez pas. Souriez, dites-lui bonjour, demandez-lui comment elle va, faites-la rire, sourire, donnez-lui un petit moment de respect et de bonheur dans sa journée quotidienne. Imaginez simplement le nombre d'épais qu'elle a servi avant vous, des gros suffisants qui pensent que c'est sa faute à elle si leur café est un peu moins chaud que d'habitude. « Bonjour », « comment ça va? », « s'il vous plaît », « merci mademoiselle », « bonne fin de journée » sont de mise et sont obligatoires.

Conseil moderne no 3 : Ôtez-vous du chemin!

Votre commande est faite, votre ventre gronde, tel un terrible tonnerre d'été, dans la hâte de recevoir ce colis gras et chimique que vous avez commandé à la caissière robot. Maintenant, vous devez attendre votre burger! Cependant, où vous placer? Il y a tellement de cochons dans la soue qu'il peut être complexe de se mettre à un endroit, sans avoir l'air d'attendre pour commander! Alors que la plupart des gens se mettent entre deux caisses, le plus près de leur plateau possible, sûrement dans la peur qu'il ne disparaisse soudainement, je vous conseille de vous reculer sur une des extrémités du comptoir, celle qui est près de la caisse où vous avez commandé. De cet endroit, vous pourrez garder un œil sur votre plateau, de loin, sans pour autant être coincé entre quatre clients qui rendent la vie difficile à tout le monde autour d'eux. Lorsque votre commande est prête, vous avancez vers votre plateau en lançant simplement des « pardons », « excusez-moi », vous prenez votre burger et vous allez vous asseoir. Simple.

Conseil moderne no 4 : Jetez vos poubelles, c'est votre job.

Certains imbéciles aiment dire la phrase suivante : « C'est leur job de faire ça ». Une phrase souvent exprimée avec un doigt dans le nez et avec un œil qui louche, par des humains complètement inaptes socialement. Non, ce n'est pas leur travail de ramasser vos cochonneries. Ils le font parce que certains ne semblent pas capables de le faire seuls. Par comparaison, et c'est ce que je disais à mes clients lorsque je travaillais chez Zellers, c'est comme si j'allais chez vous et que je vidais mes poubelles sur votre plancher, puis que je partais sans ramasser. Vous ne les laisseriez pas traîner là toute votre vie, vous les ramasseriez. Ce n'est pas votre job de le faire, mais vous le feriez parce que j'étais trop paresseux et condescendant pour ramasser ma propre merde. C'est la même chose au McDonald's. Ne laissez pas votre plateau plein de déchets sur les comptoirs, il y a des poubelles à votre disposition pour jeter son contenu. Ne faites pas que poser votre plateau sur la poubelle non plus. Il y a une petite trappe dessus ou sur le devant de ces poubelles. Le concept est simple, vous ouvrez la trappe, videz le contenu de votre plateau à l'intérieur, puis vous « posez » votre plateau sur la pile, au-dessus de la poubelle. Je mets l'accent sur « posez », parce que certains croient que « garrocher » leur plateau tout croche est une solution intelligente. Utilisez les quelques secondes supplémentaires que cela vous prendra pour déposer votre plateau respectueusement, de façon propre et droite.

Voilà, vous avez réussi à traverser ce complexe processus qu'est la dégustation d'un hamburger chez McDonald's! Vous pouvez maintenant occuper le reste de votre journée en allant vous acheter du Pepto Bismol. Bon appétit!

Source(s) image(s):
Atozy

Commentaires