Les Canadiens de Montréal rendaient visite aux Sénateurs, jeudi soir, au Canadian Tire Center d’Ottawa. En quête d’une première victoire en quatre matchs, les hommes de Michel Therrien n’ont pas réussi à percer une muraille dénommée Robin Lehner devant le filet des locaux. Le Tricolore se retrouve maintenant avec une fiche de .500 suite à cette défaite de 4-1.

J’avais prévu un total de 6 ou 7 buts dans ce duel, sachant que les deux équipes alignaient passablement de talent offensif. Mais c’était sans considérer que Lehner allait être aussi dominant. Celui qui a hérité de la première étoile de la partie a réalisé un total de 33 arrêts pour récolter sa deuxième victoire cette saison.

Malgré ce que peut en laisser paraitre le score, c’est le CH qui a tenté le plus de tirs au filet avec 34, contre seulement 24 pour les Sénateurs. La clé de la victoire chez les Sénateurs? L’opportunisme. Les hommes de Paul MacLean ont concrétisé la majorité de leurs meilleures occasions de marquer.
 

Première période

Andrei Markov ouvrira la marque en avantage numérique à l’aide d’un lancer de la ligne bleue. Mention honorable à Max Pacioretty et Brian Gionta qui ont voilé la vue du gardien des Sénateurs. Les aides seront attribuées à P.K. Subban – une 13e cette saison pour le numéro 76 –, ainsi qu’à Tomas Plekanec.

Les célébrations seront de courte durée dans le clan montréalais, car la réplique des Sénateurs arrivera 28 secondes plus tard. C’est Bobby Ryan, posté dans le haut de l’enclave, qui marquera son 9e de la saison d’un tir du poignet vif qui trompera la vigilance de Carey Price. La marque est de 1-1.
 

Deuxième période

Les Canadiens obtiendront nombre d’occasions de marquer en début de second engagement. Malgré la générosité des défenseurs adverses, ils ne réussiront pas à loger la rondelle derrière Lehner.

Ce manque d’opportunisme de la part du CH va ouvrir la porte à la formation ontarienne, qui va sauter sur l’occasion pour se procurer une avance de 2-1. C’est d’ailleurs l’ancien des Blue Jackets de Columbus, Marc Methot, qui va dénouer l’impasse d’un tir frappé.

Seulement trente-sept secondes plus tard, le défenseur Mark Borowiecki va accepter la passe de Bobby Ryan avant de décocher un lancer qui déviera sur un joueur des Canadiens avant de pénétrer dans le filet. C’est un premier but en carrière pour lui qui, par la même occasion, doublera l’avance des siens.

Malgré de nombreux avantages numériques, les hommes de Michel Therrien se sont butés à une défensive et un gardien très solides, les empêchant de s’inscrire une deuxième fois à la marque. Ils retraiteront donc au vestiaire tirant de l’arrière au compte de 3-1.
 

Troisième période

Le troisième vingt fut l’affaire des Canadiens qui ont cependant été dans l’incapacité de marquer un second but.

Alors qu’il reste environ une minute et dix secondes au cadran, Kyle Turris va clouer le cercueil du CH en marquant dans un filet abandonné. Bobby Ryan obtient une passe sur ce qui sera son troisième de la campagne.

Les Sénateurs l’emporteront au compte de 4-1.
 

Analyse

- Pour une deuxième partie consécutive, le Tricolore a été atroce au cercle des mises en jeu. Il a terminé le match avec un pourcentage de réussite qui s’élève à seulement 38%.

- David Desharnais a encore une fois échoué dans sa tentative de se relancer. Jumelé avec Bournival et Bourque, il n’a obtenu aucun point, aucun lancer et n’a remporté que 20% de ses mises en jeu. La seule chose de positive dans son cas est qu’il a terminé la rencontre avec un différentiel neutre (0).

- 27:09 de temps de jeu pour P.K. Subban. Alors que plusieurs critiquaient son utilisation depuis quelques matchs, on peut dire que c’est un retour à la normale. Coïncidence, le CH a obtenu beaucoup plus d’avantages numériques?

- Le Tricolore méritait-il le match? Disons qu’il devra être plus opportuniste que ce soir pour aller chercher la victoire.

- Robin Lehner sera, selon moi, un gardien #1 dominant dans la LNH d’ici 2 ou 3 ans, que ce soit à Ottawa ou ailleurs. Je le considère comme le meilleur gardien de moins de 25 ans du circuit Bettman en ce moment.

- Bobby Ryan, avec une récolte de trois points jeudi soir, semble faire sa niche chez les Sénateurs.

- Moins de trois minutes de temps de jeu pour George Parros… et il a réussi à compiler un différentiel de -1! Incroyable, mais vrai!

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires