Certes, la saison de vélo de route ou urbain semble finie. Il y a de moins en moins de cyclistes sur les routes, mais, hors route, la saison de cyclocross bat son plein depuis octobre et en sera ainsi jusqu’à la fin novembre.

Qu’est-ce que le cyclocross?

Il s’agit d’un mélange entre le vélo de montagne et le vélo de route.  Les cyclistes ont un vélo très semblable à un vélo de route (guidon recourbé, roues 700c), mais ils ont des pneus un peu plus larges, des freins plus larges et des pneus plus mordants. Cette discipline se pratique sur des circuits préétablis de moins de 3 km que l’on doit parcourir quelques fois. On y traverse généralement des terrains boisés, des clairières, des pentes abruptes, de la boue, du sable, des chemins de terre battue et des obstacles artificiels, bref, c'est une discipline pour ceux qui aiment jouer dans la « bouette ».

Une des particularités du cyclocross est le portage. On voit souvent les adeptes de cette discipline descendre de leur vélo pour sauter par-dessus des obstacles ou monter des pentes.

D'où ça sort?

Il paraîtrait que le cyclocross aurait été inventé par des militaires devant se rendre d’un endroit à un autre le plus rapidement possible. Ce sport est relativement jeune. Le premier Championnat du monde de cyclocross a été organisé en France, en 1950.  Bien qu’il gagne en popularité au Canada, aucun Canadien n’a gagné de championnat du monde.

Par où débuter?

Décidé à devenir un cyclocrossman? C’est un excellent moyen de prolonger sa saison, mais il y a plusieurs étapes avant de se lancer :

  • - Avoir un bon vélo;
  • - Avoir des pédales de cyclocross. N’allez pas courir dans la boue avec vos pédales de route;
  • - Bien connaître les techniques de portage (vidéo);
  • - Bien connaître les techniques de descente;
  • - Avoir un excellent cardio.
  •  

Source(s) image(s):
http://onondagacyclingclub.org

Commentaires