Depuis quelques années, j’observe une tendance chez Nintendo : le désir de se rapprocher des fans. Au diable les grandes conférences et les événements uniquement dédiés aux journalistes, Nintendo veut livrer ses informations ainsi que ses produits directement dans vos yeux, oreilles et mains. C’est ainsi que vous avez pu essayer des consoles comme la Wii à divers endroits ou encore des titres comme ceux de la série « Pokémon » dans des événements auxquels, habituellement, seuls les journalistes sont conviés. Prochainement, Nintendo fera de même avec l’un de ses jeux les plus attendus de l’automne, à avoir « The Legend of Zelda : A Link Between Worlds ».

Si vous vivez sous une roche et que vous n’avez pas encore entendu parler de ce jeu, eh bien sachez qu’il n’est pas attendu pour rien. Ce n’est pas seulement parce qu’il s’agit d’un jeu Zelda, mais bien parce que The Legend of Zelda : A Link Between Worlds prendra place dans le même univers que le légendaire The Legend of Zelda : A Link to the Past. Les fans se déchirent depuis des années afin de déterminer lequel est le meilleur entre lui et The Legend of Zelda : Ocarina of Time, mais on peut à tout le moins conclure que l’univers à lui seul de A Link Between Worlds en fait l’un de ses principaux attraits.

Au-delà de l’ambiance rappelant le jeu culte de la Super Nintendo, A Link Between Worlds proposera aussi quelques nouveautés qui changeront radicalement le style de la série. En outre, Link pourra désormais s’imprégner dans les murs momentanément afin de les longer, ouvrant ainsi la voie à une panoplie de chemins secrets et de trésors à découvrir. Pour l’avoir essayée, c’est une technique à laquelle il faut s’habituer puisqu’elle pave le chemin d’une dimension à laquelle on est peu habitués, mais on a réellement envie de parcourir le monde en longeant tous les murs visibles afin de dénicher les nombreux secrets de l’univers proposé.

Or, ce que j’ai le plus hâte de voir sont les donjons. Contrairement aux autres Zelda, vous n’aurez pas à les compléter dans un ordre précis, mais bien comme vous le voudrez. En outre, vous devrez acheter les objets que l’on trouvait autrefois dans les donjons dans le but de terminer ces derniers. Nintendo désire ainsi que vous utilisiez votre imagination pour passer au travers des donjons et non que vous sachiez qu’un objet trouvé dans l’un d’entre eux vous permettra de le terminer. J’ai vraiment hâte de voir si la brisure de cette tradition de la série Zelda sera concluante.

Vous aussi, vous êtes intrigué par le concept ? Qui plus est, vous voulez essayer le jeu avant d’en faire l’achat afin de déterminer s’il mérite ou non vos sous ? Eh bien, toujours dans l’optique de se rapprocher de ses fans, Nintendo vous convie le dimanche 17 novembre au Square de l’Église St-James à Montréal (463, Ste-Catherine Ouest). Entre 13 et 17h, vous pourrez non seulement essayer le jeu, mais aussi participer à différentes activités pour les petits comme pour les grands.

En outre, Nintendo invite les fans à se déguiser en leur personnage préféré de la série Zelda dans le but de remporter un prix de présence. Si j’ai vu beaucoup de Link et de Zelda en assistant à divers événements, je n’ai pas observé beaucoup de Ganondorf. Ceux qui auront l’audace de se déguiser comme le némésis de Link devraient ressortir du lot ! En plus de cela, Pikmin Link, une costumière et mannequin professionnelle, sera présente pour aguicher vos iris. Vous aurez aussi l’occasion d’observer une artiste peindre Link en temps réel.

Si jamais vous prévoyez vous y rendre, venez serrer la pince à votre humble serviteur, il me fera plaisir de parler avec vous, et ce que vous soyez déguisé en un personnage de la série Zelda ou, plus modestement, en vous-même ! À dimanche !

Source(s) image(s):
Nintendo Canada

Commentaires