On a beau dire qu'il est petit, Gallagher est une machine de hockey dont le piton est resté collé à « high ». Meilleur compteur du club, menace constante en zone offensive, petite peste plus dérangeante qu'un moustique dans une tente à 4 h du matin, le numéro 11 est le résultat de milliers d'années d'évolution dont j'ai retracé les racines à travers les époques historiques, grâce à des recherches exhaustives à la bibliothèque de mon quartier. Voici donc les ancêtres de Brendan.

Préhistoire :

Le premier ancêtre de l'ailier droit s'appelait Krrrgh, un homme de Néandertal vivant il y a 40 000 ans. Il demeurait dans une caverne de ce qui est aujourd'hui la Bosnie et se nourrissait grâce à la chasse aux mammouths. Le petit Krrrgh, mesurant à peine 1,40 m, devait compenser sa menue constitution par une détermination et une audace hors du commun. Il n'était pas rare de le voir foncer directement dans le tas de mammouths, tout seul, armé seulement d'une roche et d'une branche de sapin. Bon, y est mort à l'âge de 13 ans, mais y avait quand même eu le temps d'enfanter une lignée dotée de gènes n'ayant pas froid aux yeux. En effet, son premier fils serait né par césarienne. Pour le fun.

Antiquité :

2650 avant Jésus-Christ. Un certain Gilgamesh marque les esprits des citoyens de Mésopotamie par ses exploits. Il est l'objet des premiers récits jamais écrits, des histoires fantastiques où il combat des monstres et des dieux, en plus de braver la mort par son courage et son ingéniosité. Bref, c'est le premier super-héros. Roi de la ville d'Uruk, demi-dieu vivant, on sait qu'il a eu une fille du nom de Ishtar, mais un expert en histoire sumérienne que j'ai rencontré au bureau de chômage prétend qu'il a aussi eu un fils du nom de Gallakher, mot signifiant « fils hyperactif de Gilgamesh » en sumérien. Ce dernier avait, semble-t-il, la réputation de taper sur les nerfs de tout le monde, à part son ami Galchenyeshk.

Époque romaine :

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains. Toute? Non! Car un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Oui, mesdames et messieurs, Brendan Gallagher a comme ancêtre Astérix. Pas le personnage de BD, mais l'homme dont s'est inspiré Goscinny pour créer son héros. Il s'appelait Toutletempsdanstafacesix et a mené avec succès la résistance de son village contre les légions de Torontum, Bostum, Detroitum et Philadelphium. Petit, moustachu, courageux et brillant, le Gaulois avait comme armes secrètes son coeur de guerrier et sa vitesse. On raconte que la fameuse potion magique serait inspirée de la mère de Toutletempsdanstafacesix, qui l'allaitait avant chaque bataille.

Moyen Âge : 

En 1429, en pleine guerre de Cent Ans, la ville d'Orléans en France est assiégée par les Anglais. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne tombe. Du moins, c'est ce qu'ils croient. Mais du côté adverse, Jeanne d'Arc, une jeune fille au visage angélique, viendra galvaniser les troupes françaises en montrant un courage et un leadership exceptionnels. Voyant la fougue et la détermination déployées par la délicate adolescente, les vétérans de l'armée française n'ont eu d'autre choix que de se botter le derrière et de faire de même s'ils voulaient garder leur poste sur le premier bataillon. Voyant qu'elle faisait la même job que lui mais en beaucoup mieux, le capitaine de l'armée, le Franco-Italien Adrien de Gionta, lui céda son grade.

Époque moderne :

Tous les Québécois qui ont eu ne serait-ce qu'un seul cours d'histoire dans leur vie savent ce qu'est la bataille des plaines d'Abraham et connaissent ses conséquences sur l'histoire. 1759, Français contre Anglais, bleus contre rouges, « allez vous faire foutre! » vs « go fudge yourself! ». L'affrontement ne dura que 15 minutes, l'armée de la patrie du camembert se faisant terrasser par le tireur d'élite du clan des amateurs de toffee, le major Brent Dan G. Lager. L'homme, pas très grand mais robuste, avait la réputation de savoir tirer avec une extrême précision sur ses ennemis, et ce, même lorsqu'il courait ou se faisait frapper par un ours qui passait par là. Ce jour-là, le major Lager élimina plus de 45 soldats et en blessa 60 autres pour une fiche de 105 ennemis hors de combat, sa meilleure bataille en carrière... et ça faisait seulement deux ans qu'il était dans l'armée!

Et pour ceux qui se posent la question... non, il n'a pas de lien de parenté avec Noel et Liam Gallagher du groupe Oasis. C'est ce qui s'appelle finir sur une bonne note.
 

Source(s) image(s):
www.vancouversun.com

Commentaires