Michel Rabagliati est un incontournable de la bande dessinée québécoise. Au fil de sa carrière, le bédéiste a remporté plusieurs prix. En 2014, Paul, son célèbre personnage, fêtera ses 15 ans. C’est fou comme le temps passe vite! Pour célébrer ce grand anniversaire, les Éditions de la Pastèque viennent de lancer une édition 15e anniversaire de « Paul à la campagne ».

Un retour attendu!

À l’instar de la première édition, Paul à la campagne regroupe deux histoires. Il y a, bien sûr, Paul à la campagne, mais également Paul apprenti typographe, chacune comptant environ 25 pages.

Dans la première histoire, Paul, alors qu’il se rend dans le nord avec sa conjointe et sa fille, se remémore son enfance dans le quartier Rosemont et au chalet de sa grand-tante. Dans la seconde, Paul visite l’atelier de typographie de son père, qui lui montre le fonctionnement de certaines machines et de certains éléments de son métier. Évidemment, si vous avez lu Paul à la campagne, vous savez déjà cela. Vous pourriez alors légitimement vous demander quel est l’intérêt de se procurer cette édition spéciale. J’y viens.

Une foule de surprises

Tout d’abord, cette 15e édition est gigantesque! Je ne ménage pas mes mots. Je n’ai jamais vu un album aussi grand! La photo accompagnant l’article ne rend pas justice à la taille de géant de cet ouvrage. Pour vous en donner une petite idée, disons simplement que l’ancienne édition a l’air minuscule à côté de celle-ci. En fait, si vous avez une règle pas loin de vous, je vous invite à tracer un rectangle avec ces dimensions : 29,2 x 39,3 cm. C’est grand, n’est-ce pas? Eh bien, il s’agit de la taille de cette 15e édition!

Cet album n’est pas seulement grand, il est aussi magnifique. Il n’y a pas seulement la couverture (laquelle est cartonnée en passant) qui est en couleur, mais bien tout l’album. Je lève mon chapeau à Cathon qui a réalisé un travail extraordinaire à la colorisation : les couleurs ne sont pas trop vives et permettent d’apporter un relief intéressant (et plus qu'apprécié) à l’histoire.  

En fait, nous voyons bien qu’elle a fait des pieds et des mains pour garder l’essence de la série et ne pas dénaturaliser l’œuvre de Rabagliati. C’est comme si on abordait l’œuvre avec un œil nouveau, mais tout en ayant l’impression que les couleurs ont toujours été là, de façon naturelle.

Mis à part le fait d’être en couleur, Paul à la campagne inclut quelques autres « bonis » intéressants. Tout d’abord, les premières pages nous montrent quelques esquisses de personnages (parmi les premières) de Paul. Elles nous aident à mieux comprendre les étapes menant à la création du personnage.

En parlant de genèse, l'album contient un texte savoureux de Rabagliati qui nous explique un peu comment il a créé son personnage et les deux histoires que l’on retrouve dans l'ouvrage. On apprend, par exemple, que Paul apprenti typographe est parmi les histoires les plus amusantes qu’il a eu à mettre en scène.

Verdict

Paul à la campagne édition 15e anniversaire est une bande dessinée à avoir absolument chez soi, et ce, que vous soyez un fan ou non de la série de Michel Rabagliati. C'est un véritable chef-d'oeuvre, et ce, à tous les niveaux. Tout ce qu’il vous faut, c’est de lui faire une « petite » place dans votre bibliothèque.

Cote : 5 étoiles sur 5

Suivez Philippe Michaud sur Twitter via @Micph.

Source(s) image(s):
La Pastèque

Commentaires