En acquérant de l’expérience dans un domaine que l’on connaît bien, il arrive que l’on juge un produit très rapidement en se fiant à notre bagage de connaissances. Or, ce raccourci intellectuel peut nous jouer de vilains tours. Pour preuve : le jeu « Sonic : The Lost World », qui a récemment déjoué les critiques préliminaires que j’avais émises à son endroit !

Autre scénario, autre occasion manquée

Je vous expliquerai pourquoi un peu plus bas, mais je trouve dommage que l’histoire de la franchise Sonic ait dévié vers une tangente enfantine. Dès les premiers instants de Sonic : The Lost World, on sait qu’on aura droit à un scénario léger et digne des dessins animés du samedi matin. Sonic est toujours aussi arrogant et fringuant, Tails peut autant faire preuve d’ingéniosité que d’imbécilité tandis que le Dr. Eggman est aussi gros et peu épeurant que dans plusieurs jeux Sonic.

Cette fois-ci, alors que Sonic et Tails combattent le Dr. Eggman dans le ciel, leur avion est abattu par le sinistre scientifique. Or, plutôt que de s’écraser, les deux amis de longue date découvrent tout bonnement, par le fruit du hasard, un monde caché et perdu dans les nuages. Rapidement, Sonic sera non seulement confronté à son némésis, mais aussi aux Deadly Six, de sombres créatures parfois caricaturales visant à éliminer l’hérisson bleu de même que toute forme de vie. C’est ainsi que débutera votre découverte de cet univers inconnu à travers un scénario qui, pour moi, est une autre occasion ratée de Sonic Team.

Pourquoi une occasion ratée ? Tout simplement parce que la franchise Sonic a le potentiel de proposer des trames narratives épiques et prenantes et qu’on ne saisit jamais cette chance. Je me rappelle de l’histoire en trois axes de Sonic Adventure 2 sur Dreamcast et depuis ce temps, je rêve d’un autre jeu Sonic où je me sentirais réellement interpellé. Or, malgré un regain d’espoir avec Sonic Generations, aucun jeu Sonic depuis l'époque de la Dreamcast n’a réussi à me faire vibrer autant que lorsque j’ai vu l’alliance entre Sonic et Shadow dans une bataille finale magistrale. Malheureusement, ces frissons ne sont pas revenus avec Sonic : The Lost World.

Sonic, Super Mario Galaxy et Super Monkey Ball réunis !

Lorsque j’ai joué pour la toute première fois à Sonic : The Lost World, je n’ai pas été convaincu. Je trouvais que les actions étaient trop automatisées et confuses. Or, en jouant au jeu final, j’en suis arrivé au constat qu’il s’agit tout bonnement d’un titre reprenant la majorité des éléments qui font de plusieurs jeux Sonic des produits divertissants. Si on doit composer avec une caméra très problématique, des changements d’angle de vue un peu trop rapides et une technique d’attaque de Sonic (la fameuse Homing Attack) qui a tendance à s’arrêter d’elle-même lorsqu’on vise plusieurs ennemis, Sonic : The Lost World n’en demeure pas moins un jeu avec lequel j’ai eu beaucoup de plaisir.

En outre, on retrouve au sein des niveaux les éléments que l’on recherche dans un jeu mettant en vedette la mascotte de Sega. La vitesse prend évidemment une place centrale, tout comme les cascades rocambolesques. Chaque niveau contient aussi plusieurs chemins et secrets que l’on découvre en y rejouant encore et encore. J’ai d’ailleurs pris plaisir à refaire des niveaux simplement pour emprunter d’autres voies que celles que j’avais suivies précédemment. Ah, bien entendu, vous aurez encore des dizaines d’anneaux d’or à accumuler, tout comme 5 anneaux rouges spéciaux à trouver dans chaque tableau.

Par ailleurs, si vous êtes un amateur de jeux de plates-formes, cela ne prendra pas de temps pour que vous trouviez de quels jeux s’est inspiré Sonic Team afin de concevoir Sonic : The Lost World. En fait, vous remarquerez très rapidement que le jeu se base sur plusieurs aspects de Super Mario Galaxy en ce sens que beaucoup de niveaux jouent avec la gravité. De nombreuses surfaces sont morcelées et suspendues dans les airs grâce à la gravité. Lorsque vous sauterez ou serez catapulté vers une plate-forme, vous aurez l’impression d’y retomber grâce à cette même gravité. Le tout donne l’impression de jouer à Super Mario Galaxy avec Sonic, et ce même si le design des niveaux de Sonic Team n’est pas à la hauteur de ceux de Nintendo.

Dans d’autres tableaux, vous aurez plutôt l’impression de jouer à de bons vieux Sonic 2D ou encore à Super Monkey Ball ! En effet, les niveaux 3D sont entrecoupés de niveaux 2D démontrant encore que les jeux Sonic dans cette dimension demeurent les meilleurs. Or, dans certains niveaux 3D, le style de Mario Galaxy fera plutôt place à celui de Super Monkey Ball en ce sens que ce ne sera plus Sonic que vous bougerez, mais bien le décor autour de lui. Vous devrez donc veiller à ce que Sonic ne soit pas blessé non pas en le contrôlant, mais en déviant les obstacles autour de lui. Encore une fois, ce n’est pas exceptionnel, mais je ne peux nier le plaisir que j’ai eu à parcourir ces tableaux mixant ces trois styles de jeu.

Des éléments sous-développés

Si Sonic : The Lost World est d’une meilleure qualité que je le croyais à prime abord, il n’en demeure pas moins qu’on voit assez rapidement les limites du studio Sonic Team à un point où se demande si celui-ci n’a pas coupé les coins ronds. En outre, si l’ambiance visuelle est somme toute agréable avec de belles couleurs vives un peu partout, la carte du monde sur laquelle vous naviguerez est ultra simple. Faisant penser à celle d’un Mario au budget hyper limité, la carte est simplement divisée en cases sur lesquelles il peut d’ailleurs être difficile de se rendre là on l’on veut quand on le veut.

Par ailleurs, le jeu manque d’explications claires. Pour tout vous dire, il m’a fallu quelque temps avant de comprendre que je devais appuyer sur une icône apparaissant à la fois sur la télévision et dans mon GamePad pour avoir droit à des bribes d’informations. On ne sait donc pas toujours ce que l’on fait, ce qu’on amasse et, surtout, pourquoi. D’ailleurs, l’une des plus grandes omissions du jeu est l’absence totale d’explications relatives à la présence des créatures de Sonic Colors. Dans certains niveaux, les pouvoirs de ces créatures sont utiles, voire indispensables, mais on ignore pour quelle raison elles ont été inclues dans le jeu. Si vous n’avez jamais joué à Sonic Colors, la présence de ces êtres magiques vous apparaîtra tout simplement illogique puisque le jeu n’explique pas leur utilité et à peine comment activer leurs pouvoirs.

Autres points dont j’ai plus ou moins saisi l’utilité : les animaux à secourir et les mini-jeux. En début de jeu, le Dr. Eggman capture des animaux que vous devez secourir. Il y en des dizaines un peu partout dans les niveaux et éventuellement, vous comprendrez qu’il vous faudra un certain nombre d’animaux pour débloquer des niveaux…mais pourquoi ? Disons que vous vous poserez la question. Même chose par rapport aux mini-jeux à débloquer, qui sont non seulement peu intéressants, mais qui en plus vous serviront à accumuler encore plus d’animaux à l’utilité questionnable. Bref, comme un peu trop d’éléments au sein de Sonic : The Lost World, ça manque d’explications pour qu’on saisisse l’utilité de leur présence.

Verdict

Je ne m’attendais à rien de moins qu’une bouette de Sonic : The Lost World et c’est pourquoi j’ai été agréablement surpris par ce titre. Attention, il contient plusieurs défauts, mais il s’avère tout de même divertissant en raison d’un bon design de niveaux, ces derniers étant bonifiés par une multitude de secrets. Ce n’est pas un jeu qui passera à l’histoire, mais je vous invite à tout le moins à le louer afin de voir s’il cadre avec vos goûts. Au niveau achat, disons que j’attendrais davantage une baisse de prix ou, mieux encore, je me tournerais vers Sonic Generations, vous aurez encore plus de plaisir pour bien moins cher !

Ce que vous aimerez :

- Le design des niveaux respectant la série

- Les nombreux chemins à emprunter dans les tableaux

- La vitesse caractéristique de Sonic

Ce que vous n'aimerez pas :

- Les problèmes de caméra et de contrôles

- Le manque d'explications

- La présence futile d'éléments

Note : 7 sur 10

 

Testé sur Wii U. Aussi disponible sur Nintendo 3DS.

Source(s) image(s):
Edge-Online
OperationRainfall
FutureGameWiki
Nintendo-Master

Commentaires