Les Canadiens de Montréal étaient à la quête d’une dixième victoire cette saison, alors qu’ils visitaient les Blue Jackets de Columbus. Malgré 40 tirs sur le but de McElhenney, le CH n’a pu s’imposer dès le début de la rencontre et le match s’est transporté jusqu’en fusillade. Aussi surprenant que cela puisse paraître, David Desharnais sera le seul à marquer pour ainsi propulser les siens vers une victoire de 3-2.

Pour sa part, Brandon Prust effectuait un retour dans la formation. Il évoluait sur le premier trio de l’équipe en compagnie d’Eller et Galchenyuk. Gallagher, lui, était absent en raison d’un virus; probablement celui qui avait affecté Travis Moen il y a quelques jours.

 

Première période

Tôt dans le match, les hommes de Michel Therrien seront testés, alors qu’ils auront à résister à un 5 contre 3. Le Tricolore accomplira la mission avec brio.

Malgré quelques menaces en zone adverse, ce sont les visiteurs qui encaisseront le premier but de la rencontre. En effet, R.J. Umberger reviendra hanter les Canadiens avec un tir faible de périphérie qui déviera sur le patin de Josh Gorges avant de se faufiler entre les jambes du gardien Peter Budaj.

Quelques instants plus tard, on assistera à un but aussi invraisemblable que loufoque. L’action a commencé par un tir complètement raté du défenseur Nikitin qui perdra l’équilibre. Au même moment, Douglas Murray va pousser Jarred Boll qui va percuter Peter Budaj. Après que Nikitin ait tombé sur la glace, Artem Anisimov va effectuer un tir au but qui déviera au passage sur le bâton de Brière. Le disque, qui va dévier très haut dans les airs, va retomber sur l’épaule de Budaj, encore en train de se relever, avant de pénétrer dans le filet. C’est 2-0 en faveur des Blue Jackets à ce moment.

Alex Galchenyuk assurera la réplique avec un superbe but. L’athlète de 19 ans va profiter d’une rondelle bondissante que Fedor Tyutin aura de la difficulté à maîtriser et va s’échapper devant McElhenney. Même accroché, Galchenyuk réussira à battre le gardien adverse à l’aide d’un tir du côté du bouclier.

On retraite au vestiaire, le score est de 2-1 en faveur de Columbus.

 

Deuxième période

Les locaux vont être indisciplinés en deuxième période et c’est Lars Eller qui en profitera. Markov va tirer de la pointe, puis Brière va prendre le retour. Malgré un arrêt magistral de McElhenney, le #81 va profiter du retour de lancer pour marquer son septième de la campagne et, par le fait même, créer l’égalité dans ce match.

Le Tricolore va outrageusement dominer le second vingt, mais ne parviendra toutefois pas à s’inscrire une autre fois au pointage.

 

Troisième période

Les Blue Jackets vont être plus convaincants en troisième période. Budaj, lui, ne cèdera rien.

Aucun filet de sera inscrit au cours du troisième engagement. Encore une fois, c’est le CH qui va dominer au chapitre des tirs et terminera les soixante minutes réglementaires avec un grand total de 40 lancers sur la cage adverse.

Mais cette période sera aussi marquée par un coup salaud de Nick Foligno sur Alex Galchenyuk. Plus de peur que de mal dans le clan du CH, alors que l’agresseur sera puni pour 2 minutes.

 

Prolongation

La prolongation sera un peu à l’image de la troisième période. Malgré que les Jackets aient touché le poteau en début de prolongation, les Canadiens ont tout de même dominé.

 

Tirs de barrage

Budaj va stopper avec la mitaine les deux premiers tireurs auxquels il va faire face. De l’autre côté, Alex Galchenyuk va rater son tir, mais coup de théâtre, David Desharnais va réussir à marquer et donner des chances considérables aux Canadiens de l’emporter. Budaj va concrétiser la victoire avec un arrêt devant Johansson. Le Tricolore l’emporte 3-2.

 

Résumé en images

 

Analyse

- J’ai bien aimé l’apport de Prust sur le premier trio en compagnie d’Eller et de Galchenyuk. Je l’avais catégorisé comme un joueur de 3e ou 4e trio, mais je dois admettre qu’il peut aussi être un très bon dépanneur dans le top 6 des attaquants de l’équipe lorsqu’on fait appel à ses services.

- Wisniewski a réussi à s’établir comme défenseur de première paire chez les Jackets. Ça démontre leur manque de profondeur à cette position. Vendredi soir, il a été à la base de la majorité des attaques de son club.

- Pacioretty refuse toujours d’aller se mettre le nez dans le trafic devant le but adverse. Peut-être n’est-il pas totalement guéri?

- C’est une victoire qui fera du bien au CH. Sa fiche est maintenant beaucoup plus reluisante qu’il y a trois matchs.

- Andrei Markov continue à produire. Il gagne des points présentement quant à  une prolongation de contrat. S’il continue de la sorte, Marc Bergevin se laissera convaincre.

 

Au programme de demain

Dès la fin du match, le CH a plié bagages et a pris l’avion en direction de Montréal, alors qu’il affrontera les Rangers de New York pour la deuxième fois cette saison. L’affrontera promet, alors que ce sera probablement le grand retour au jeu d’Alexei Emelin.

Devant le filet de la formation new-yorkaise, on retrouvera Cam Talbot et non Henrik Lundqvist. Évidemment, Price sera d’office chez le CH.

Les Rangers, qui sont sur une très bonne lancée depuis une dizaine de matchs, seront-ils capables de prendre leur revanche sur les hommes de Michel Therrien. La Sainte-Flanelle se laissera-t-elle inspirer par le retour au jeu de son robuste défenseur? Ou bien est-ce que Price nous livrera encore une de ses prestations majestueuses?

La réponse demain, dès 19h!

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires