On aime se faire croire que ce sont les « bad boys » qui attirent le plus la gent féminine et que les bons gars finissent toujours seuls. Je vous ai même déjà parlé du « syndrome du bon gars » dans certains de mes articles pour décrire ceux qui voulaient en faire trop pour attirer l’attention d’une femme. Malgré ce nom, il faut comprendre que concrètement, il y a une différence entre un bon gars et un gars qui se met à genoux devant tout (ou toutes!).

Certaines personnes croient que pour séduire une femme, il faut la traiter avec indifférence et même sans respect, tout ça parce qu’on aime croire « qu’elles finissent toujours avec un trou de cul ». C’est faux, même si cela peut sembler vrai de prime abord. Mais pourquoi cette croyance existe-t-elle?

Le gars needy

C’est simple. En général, les gars qui se qualifient de bons gars (à tort) sont needy. C’est quoi un gars needy? C’est un gars pas trop sûr de lui, qui a constamment besoin qu’on lui rappelle qu’il est beau, gentil et intéressant. C’est aussi celui qui aura tendance à vouloir forcer des relations (voir mon précédent article). Les femmes ne veulent pas de ce genre de gars. Elles veulent une relation d'égal à égal, et non jouer à la psychologue avec vous; mais ça, le gars needy ne le réalise pas.

Encore pire, quand il voit un prétendant qui n’accorde pas autant d’attention à la fille que lui, il le considère nécessairement comme un trou de cul. Parce que pour lui, un gars qui n’est pas disponible 24 h/24 est un gars qui se fiche de la fille et qui la traite comme de la merde! En gros, un gars indépendant et pour qui la fille n’est pas son seul intérêt dans la vie est nécessairement un trou de cul, un bad boy. C’est du moins ce que pense notre gars needy.

La vérité

La vérité, c’est qu’on peut être un bon gars et respecter les femmes sans se sentir obligé de répondre à chacun de leurs caprices. Il faut laisser une place à la fille dans notre vie, mais elle ne doit pas occuper toute la place. Elle n’est qu’une partie de notre vie, elle ne doit pas remplacer le reste de nos passions. Mon collègue Frédéric Gingras explique d’ailleurs très bien ce phénomène dans cet article. Et tout cela, notre supposé « trou de cul » le fait très bien, contrairement à notre gars needy.

Quelle est la morale dans tout ça? Arrêtez de voir le non-respect de la femme comme un outil de séduction. Ce n’est pas une question de respect, c’est simplement une question de garder son indépendance (et puis un gars indépendant et avec de l’attitude, eh bien ça, ça pogne).

Vous pouvez être un gars « smath » sans abuser de la chose. Parce que oui, un gars « smath », ça dit non des fois. Oui, un gars « smath » a d’autres passions dans la vie qui le captivent autant, sinon plus, que les femmes. Dire non parfois, ce n’est pas irrespectueux et ça ne changera pas l’opinion de la fille; au contraire, elle comprendra que vous avez une vie!

En conclusion

Il faut arrêter de dire que les bons gars ne pognent pas parce que c’est faux. Ce sont les gars needy qui finissent seuls, justement à cause de leur problème de dépendance affective. Donc, arrêtez d'orienter votre vie en fonction des femmes. Votre personne et vos passions doivent toujours rester au centre de votre vie. Pensez à vous!

Et tout ce qui précède s’applique autant aux femmes qu’aux hommes. Des femmes needy, j’en ai connu en masse!

Source(s) image(s):
1.bp.blogspot.com/

Commentaires