BORNES ÉLECTRIQUES

Le café est une boisson extrêmement répandue. Si certains en prennent un par jour parce qu’ils aiment son goût, d’autres peuvent en boire une dizaine par jour. La caféine, un composé présent naturellement dans le café, est un stimulant dont plusieurs sont devenus accros.

La caféine est omniprésente. On la retrouve dans le café (89 à 179 mg/tasse de 237 ml), le thé (30 à 50 mg/250 ml), les boissons gazeuses (36 à 50 mg/canette de 355 ml), certains chocolats (90 à 200 mg/100 g) et les boissons énergétiques (50 à 250 mg selon les formats). Dans les cafés, le café filtre est celui qui en contient le plus tandis que l’espresso est celui qui en contient le moins.

Si certains boivent du café pour le goût, d’autres en boivent pour l’effet. La caféine est un stimulant du système nerveux central et du système cardiovasculaire. Elle augmente ainsi la vigilance et l’éveil, de même que l’attention. Elle améliorerait la concentration et la mémoire, et faciliterait certaines tâches d’apprentissage. Pas étonnant que le café coule à flots durant les périodes de fins de session universitaires! Certaines études ont également montré qu’à petites doses (moins de 300 mg/jour), la caféine améliore l’humeur en augmentant la sensation de bien-être et en réduisant l’anxiété. D’autres effets bénéfiques tentent d’être prouvés par les chercheurs. Par exemple, certains d’entre eux pensent qu’en stimulant les fonctions cognitives, la caféine pourrait prévenir les maladies neurodégénératives comme le Parkinson.

Comment la caféine influence-t-elle notre cerveau? Du sang, cette molécule (comme l’alcool et la nicotine) est capable de traverser la barrière hémato-encéphalique. Ensuite, elle agit en bloquant les récepteurs de l’adénosine. Cette molécule sert à protéger le cerveau en diminuant l’activité de neurones. La caféine, en diminuant cette inhibition, devient donc un stimulant.

Toutefois, la caféine n’a pas que des effets bénéfiques. De fait, une étude publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine montre que la consommation tardive de café diminuerait le temps de sommeil. L’étude réalisée sur 12 volontaires ayant un sommeil normal a montré que la consommation de 400 mg de caféine (2 à 3 cafés) 6 heures avant l’heure du coucher diminuerait d’une heure le sommeil. Phénomène étrange, les volontaires ne se rendaient même pas compte de la perte de cette heure de sommeil. Toutefois, de façon répétée, cette heure de moins peut avoir des effets néfastes.

Il est donc mieux de ne plus consommer de café à partir de la fin de l’après-midi. Le matin semble être la meilleure période, puisque certaines études montrent l’effet maximal de la caféine sur l’humeur durant cette période.

Liens :

- http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/pour-bien-dormir-a-quelle-heure-faut-il-prendre-son-dernier-cafe_1301235.html#xtor=AL-447

- http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=cafe_ps

- Mark R. Youngberg et al. « Clinical and Physiological Correlates of Caffeine and Caffeine Metabolites in Primary Insomnia », Journal of Clinical Sleep Medecine, Vol. 7, No 2, 2011.

Source(s) image(s):

Commentaires