Je vais sûrement vous jeter par terre, mais les composants électroniques génèrent de la chaleur. Eh oui! En fait, pire que cela, plus la technologie avance et plus les appareils chauffent, les exigences d’aujourd’hui nécessitant plus de tours par seconde du disque dur, plus de transferts de données et plus de calculs à la seconde que jamais auparavant. Les consoles n’échappent pas à cela et, avec les récents lancements de la PlayStation 4 et de la Xbox One, on peut se demander si ces appareils se transforment littéralement en chaufferettes. Ce pourrait être commode pour l’hiver, mais bien moins pour les circuits présents dans ces machines!

Afin de démontrer la chaleur générée par ces nouvelles consoles, Vatche Arabian du site Planet Extech a pris des photos des plus récents appareils de Sony et Microsoft à l’aide d’un appareil détectant la chaleur. Les résultats sont intéressants, mais pas vraiment surprenants pour quiconque s’intéresse à l’électronique.

La PlayStation 4

Commençons par la PlayStation 4. En démarrant la console ainsi que le téléchargement de la première mise à jour obligatoire, la température interne est montée à 70,7 ºF. Puis, après 5 à 7 minutes, la PlayStation 4 générait une température de 84 ºF. Après quelques minutes, la chaleur émise a diminué à 77,7 mais est remontée à 86,5 ºF après avoir été mise en mode veille avec une manette branchée qui se rechargeait.

Par la suite, Arabian a commencé à jouer au jeu KillZone: Shadow Fall. Après 10 minutes, la température interne a atteint 107 ºF et est même montée à un pic de 121 ºF dans la partie du haut de la console. Trente minutes de jeu plus tard, la température interne moyenne a atteint 94,3 ºF, la partie du haut demeurant encore la plus chaude à 114 ºF. Cependant, les ventilateurs généraient une chaleur de 143 ºF à l’arrière de la console.

Arabian a également filmé la chaleur de la console lorsque celle-ci était en position horizontale. Après 3 h de jeu, les ventilateurs ont généré une chaleur maximale de 140 ºF. Le haut de la console est quant à lui demeuré à une température relativement stable de 115 ºF.

Les images de la chaleur dégagée par la PlayStation 4

La Xbox One

Du côté de la console de Microsoft, 5 minutes après le démarrage et le début de l’installation de la première mise à jour, la température interne a atteint 86,2 ºF. La console ayant un power supply externe, ce dernier produisait une chaleur globale de 64,2 ºF, ce qui est assez peu. Arabian a noté que très peu de chaleur était produite à l’arrière de la console, le ventilateur principal de même que le disque dur étant devant.

Une fois le joueur connecté et la vidéo de démarrage commencée, la température interne de la console est montée à 90,3 ºF, tandis que celle du power supply a grimpé à 82 ºF. Puis, durant l’installation du jeu Dead Rising 3, la température du power supply a atteint 86,4 ºF. Après 2,5 h de jeu, les ventilateurs de la Xbox One affichaient une température de 114 ºF. L’arrière de la console est demeuré plus froid avec une température de 98 ºF, les câbles HDMI et de branchement produisant une chaleur normalement plus élevée en raison de leur utilisation. Le power supply produisait quant à lui une chaleur de 103 ºF.

Un élément intéressant que j’ai noté est la chaleur produite par la caméra Kinect. Alors qu’on pourrait croire qu’elle dégage une chaleur négligeable, ce n’est pas le cas. Ainsi, durant l’installation de Dead Rising 3, on pouvait y lire une température de 94,3 ºF. Elle a grimpé à 101 ºF après 2,5 h de jeu, la plus chaude partie étant l’arrière.

Un point intéressant : le visionnement de contenu HD par l’entremise du câble HDMI de la console. Microsoft ayant publicisé sa console par le fait que l’on pourrait regarder la télévision en HD, il est intéressant de voir la chaleur produite par cette activité. Après 1 h 30 de visionnement, la chaleur interne de la console a atteint 97,5 ºF, tandis que celle du power supply a grimpé à 83 ºF. La caméra Kinect était quant à elle plus chaude avec une température chatouillant les 108 ºF.

Les images de la chaleur produite par la Xbox One

La PlayStation 4 plus chaude, mais…

En comparant les températures des deux consoles, on peut conclure que la température interne de la PlayStation 4 est plus élevée que celle de la Xbox One. Cependant, cela est tout à fait normal en considérant que le power supply de la PlayStation 4 est intégré dans celle-ci et non externe comme pour la Xbox One. Si la console de Microsoft en contenait un dans le boîtier, la température globale de la console serait probablement plus élevée que celle de Sony.

Quoi qu’il en soit, même si ces températures peuvent surprendre certains consommateurs, elles sont loin d’être anormales, voire alarmantes. Quiconque ayant des connaissances en composants électroniques vous dira que ces nouvelles consoles atteignent des températures respectables minimisant leur risque de surchauffe, d'autant plus que les températures d'opérations des nouvelles consoles sont moins élevées que celles des précédentes machines de Microsoft et Sony. Bref, pas de quoi altérer la couleur de votre meuble ni s'en servir comme grille-pain!

Source(s) image(s):
MySolutionZone

Commentaires