C’était l’Action de grâce aux États-Unis en ce jeudi, et qui dit Action de grâce dit évidemment fêtes, bonne bouffe, famille et amis... mais aussi football! C’est l’une des plus vieilles traditions dans le sport que ces deux parties en après-midi dans la NFL. De plus, à notre plus grand plaisir depuis quelques années, il y en a une de plus en soirée. Il me semble que ce serait une bonne raison pour ne pas aller travailler chaque année ça!

Green Bay Packers (5-6-1) vs Detroit Lions (7-5)

Comme le veut la tradition, le premier affrontement de l’après-midi était à Detroit. Cet affrontement était crucial pour les deux équipes. Les Lions tentaient de prendre les rênes de l’AFC North, alors que les Packers tentaient toujours de rester en vie pour les séries sans leur quart-vedette, Aaron Rodgers. C’était donc Matt Flynn qui obtenait un deuxième départ consécutif.

Ça faisait longtemps qu’une partie de Thanksgiving à Detroit n'avait revêtu autant d’importance! Mais malheureusement, ç'a bien mal commencé pour les Lions qui ont commis trois revirements en première demie seulement, ce qui faisait qu’à un certain moment, c’était 10 à 3 pour les visiteurs. Mais Reggie Bush a réparé sa gaffe d’un peu plus tôt pour inscrire le deuxième touché des siens. C’était 17 à 10 à la mi-temps, et on avait droit à une très bonne rencontre jusqu’à maintenant.

Je ne sais pas ce qui s’est passé à la mi-temps ou ce que les joueurs des Lions se sont fait dire, mais ils étaient en feu... ou ils avaient peut-être juste hâte d’aller manger de la dinde avec leurs familles. Bref, les Packers ont mangé une taloche dont ils se souviendront en deuxième moitié! De fait, 23 points sans réplique de la part des Lions; les Packers n’avaient tout simplement plus l’air là. C’était la première victoire des Lions à l’Action de grâce depuis 10 ans!

Les Lions semblent s’être réveillés à un bon moment de la saison, eux qui avaient perdu leurs deux derniers affrontements. Pour les Packers, c’est pratiquement impossible de faire les séries. Peut-être que leur partie nulle de dimanche dernier va les sauver à la fin, mais j’en doute…

La semaine prochaine, les Packers recevront une autre équipe en déroute, les Falcons d’Atlanta. Les Lions visiteront les Eagles à Philadelphie.

Oakland Raiders (4-8) vs Dallas Cowboys (7-5)

Le deuxième affrontement traditionnel se déroule toujours à Dallas à 16 h 30. Cette année, ce sont les Raiders qui allaient se mesurer à l’équipe de l’Amérique. Pas un affrontement très intéressant en perspective, mais ça allait peut-être être plus serré que le match de 12 h 30. En tout cas, les ‘Boys, eux, souhaitaient remporter la victoire pour devancer les Eagles au classement de la faible NFC East.

La partie a mal commencé pour les Cowboys. Sur le botté d’envoi initial, le retourneur des ‘Boys a échappé le ballon à sa ligne de 20, et les Raiders ont mis la main dessus pour marquer le touché. Si vous voulez mon avis, sur la reprise, on voit le genou du joueur touché au sol avant que le ballon sorte. D’après moi, il était down by contact, mais les arbitres ont déterminé qu’il n’y avait pas assez d’évidences pour changer le jeu…

Ç'a été très tranquille au premier quart, mais les Cowboys ont quand même réussi à marquer un touché juste avant la fin pour égaler cette partie. Il faut dire que les Raiders ont amené des blitz presque tout le temps.

Rashard Jennings a cependant marqué deux touchés pour propulser les siens en avant au deuxième quart. Puis, DeMarco Murray des Cowboys a réussi son deuxième touché de la rencontre pour ramener les siens à sept points d’écart à la mi-temps. C’était serré, mais est-ce que la deuxième mi-temps allait être à l’image du premier match de la journée?

En tout cas, au troisième quart, le scénario ne semblait pas vouloir se répéter. Les ‘Boys ont réussi à égaler la marque avec un touché de Dez Bryant. Puis, au début du quatrième quart, Murray y est allé de son troisième touché de la rencontre et les ‘Boys venaient d’inscrire 21 points sans réplique pour prendre les devants par sept points. Les Raiders semblaient un peu amorphes à ce moment.

Après une superbe montée des Raiders, le quart Matt McGloin s’est fait intercepter dans la zone des buts, et les espoirs des siens venaient de s’envoler en fumée! Après, les Cowboys ont repris le ballon et ont réussi à clouer le dernier clou dans le cercueil, l’emportant 31 à 24 pour prendre le premier rang de leur division.

Une bonne rencontre dans l’ensemble de la part des deux équipes. Les Cowboys ont tout de même démontré plus de constance dans cette partie, et ils doivent continuer sur cette lancée pour le reste de la saison.

La semaine prochaine, les Raiders visiteront les Jets à New York, alors que les Cowboys seront à Chicago pour la partie du lundi soir.

Pittsburgh Steelers (5-7) vs Baltimore Ravens (6-6)

La partie de la soirée opposait deux grands rivaux de division et était ultra importante pour les deux équipes. En fait, l'équipe qui remportait la partie gardait ses espoirs de faire les séries d’après-saison. L’autre pouvait déjà dire « à l’année prochaine »!

Ça n’a pas été long avant que la rivalité se fasse sentir. Il y avait à peine deux minutes de jouées que déjà les deux équipes voulaient s’arracher la tête. Mais ce sont les Ravens qui ont fait sentir leur présence par la suite avec une passe de 54 verges de Flacco à Torrey Smith, qui était arrêté à la ligne de 1. Sur le jeu suivant, c’était ce même Smith qui inscrivait les premiers points de la rencontre : 7 à 0 pour les Ravens dès les débuts.

Par la suite, ce fut une guerre de tranchées comme on s’en attendait et il n’y a pas eu beaucoup de points d’inscrits. En fait, aucun pour les Steelers, et un placement de plus pour les Ravens, portant le pointage à 10-0 pour Baltimore à la mi-temps.

Au troisième engagement, ce sont les Ravens qui se sont inscrits les premiers au pointage avec un placement de trois points, leur donnant une avance de 13 à 0. Mais les Steelers ont su répliquer avec un touché pour ramener le tout à six points d’écart. Malgré ce touché, les Ravens ont inscrit un autre placement avant la fin du troisième quart pour faire une partie de deux possessions avec une avance de 16 à 7.

Les Steelers devaient arrêter les Ravens. Malheureusement, ces derniers ont encore une fois remonté le terrain pour inscrire un autre placement. Soudainement, c’était 19 à 7 et une différence de presque trois possessions. Le temps commençait à manquer pour Pittsburgh. Malgré tout, ils ont orchestré une belle poussée pour inscrire un touché sur une course de Le’Veon Bell. On avait encore une partie avec un pointage de 19 à 14 pour les Ravens. Sur la séquence suivante, les Steelers se sont bien défendus, mais n’ont pu empêcher un autre placement des Ravens. Avec un peu plus de cinq minutes à faire, tout n’était pas perdu. C’était encore une partie d’une possession d’écart.

C’est une des fins de partie les plus bizarres que j’ai vues en 23 ans. Le’Veon Bell semblait avoir le touché, mais sur le plaqué qu’il a eu à la porte des buts, son casque s’est enlevé et selon les règlements, c’est un arrêt de jeu automatique. Mais lorsque c’est arrivé, il n’était pas encore dans la zone des buts, alors les Steelers devaient tenter un quatrième essai et les buts. Ce dernier fut réussi pour ramener le tout à deux points d’écart. Et sur les deux jeux précédents, il y a eu deux blessés en plus! Malgré tout, Pittsburgh devait essayer la conversion de deux points pour créer l’égalité. Ils l’ont presque réussi, mais Sanders n’a pu garder le contrôle de la passe de Roethlisberger. Dernière chance : le botté court... malheureusement manqué par les Steelers!

Donc, victoire des Ravens 22 à 20 sur les Steelers. Ces derniers peuvent pratiquement dire adieu à leurs chances de faire les séries, alors que les champions en titre sont encore bel et bien vivants, pour l’instant du moins. Mais quelle partie et quelle fin de match!

La semaine prochaine, les Steelers recevront les Dolphins, alors que les Ravens accueilleront les Vikings.

On se retrouve lundi pour le résumé des parties du dimanche avec une meilleure idée du portrait des séries éliminatoires.

Source photo : www.huffingtonpost.com

 

 

Source(s) image(s):
Huffington Post

Commentaires