À l’occasion de leur 27e match cette saison, les Canadiens de Montréal avaient la chance de prendre leur revanche sur l’équipe qui les avait vaincus lors du tout premier match de la saison, les Maple Leafs de Toronto. Comme on pouvait s’y attendre, le match fut ponctué de belles pièces de jeu offensives et surtout, de beaucoup de robustesse. Toutefois, c’est là où ça compte, sur le tableau indicateur, que les hommes de Michel Therrien ont su tirer leur épingle du jeu, l’emportant par la marque de 4-2.

Avant le match, les deux clubs présentaient des fiches identiques de 14-9-3. Le cinquième rang de l’Association de l’Est était donc en jeu, ce qui rendait le duel encore plus attrayant. Cependant, après leur victoire, les locaux se sont retrouvés au quatrième rang de l’Association derrière le Lightning, les Penguins et les Bruins.
 

Avant la rencontre, Michel Therrien avait décidé de retirer Francis Bouillon, Michael Bournival et Ryan White au profit de Douglas Murray, George Parros et Rene Bourque. C’était la bonne décision à prendre dans le but d’amener davantage de robustesse au sein de son alignement. En 60 minutes, ces trois joueurs ont récolté un total compilé de quatre mises en échec et une bagarre.
 

Première période

Les Canadiens ne mettront pas de temps à ouvrir la machine. Après seulement 58 secondes de jeu, Max Pacioretty va se faire oublier par les défenseurs à la ligne bleue des Maple Leafs avant d’être repéré par P.K. Subban qui lui remettra la rondelle d’une passe brillante. Seul devant Jonathan Bernier, l’attaquant de puissance s’y prendra à pas moins de quatre reprises pour battre le gardien adverse, tombant à la renverse au même moment. Son huitième but cette saison donnera l’avance aux siens par la marque de 1-0.
 

Après seulement quatre minutes de jeu, le CH domine déjà la colonne des tirs avec dix! Nette domination de la part des locaux.
 

En fin d’engagement, P.K. Subban va profiter d’une mise en jeu en territoire offensif remportée par David Desharnais pour ajouter un autre point à sa fiche en surprenant Bernier d’un tir du poignet provenant de la ligne bleue. Max Pacioretty sera crédité d’une passe sur la séquence, tout comme le numéro 51.
 

Les deux clubs retraitent au vestiaire et le Canadien mène au compte de deux filets à zéro.
 

Deuxième période

Les Maple Leafs, visiblement fouettés par leur piètre performance lors du premier vingt, vont sortir en lion en deuxième période. Ils vont obtenir plusieurs occasions de marquer et Phil Kessel va même toucher le poteau, mais la formation torontoise sera incapable de réduire l’écart.
 

Entre deux occasions de marquer des Maple Leafs, on assiste à une prise 2 entre George Parros et Colton Orr. Heureusement, cette fois-ci les deux en sont sortis indemnes, mais iront réfléchir cinq minutes au cachot.
 

Alors qu’il reste environ cinq minutes à jouer au second engagement, Tomas Plekanec, seul dans l’enclave, va accepter la passe de Daniel Brière pour enfiler son neuvième de la saison à l’aide d’un tir du poignet. C’est 3 à 0 pour les locaux!
 

Deux minutes plus tard, en désavantage numérique, Max Pacioretty va être très habile pour déjouer les deux défenseurs des Maple Leafs avant de faire vibrer les cordages d’un tir du revers qui se faufilera entre les jambières du gardien. Un neuvième pour l’attaquant américain cette saison, mais aussi un septième en autant de périodes au Centre Bell!
 

Vous croyez les Maple Leafs comme battus? Détrompez-vous! Moins d’une minute plus tard, James van Riemsdyk, à la droite de Carey Price, va soulever la rondelle dans le haut du filet afin de réduire l’écart à trois buts. Puis, dès la reprise du jeu Mason Raymond profitera d’un retour de lancer généreux accordé par le gardien du CH pour inscrire son 18e point cette saison. Paul Ranger sera crédité d’une mention d’aide sur la séquence.
 

Troisième période

Alex Galchenyuk va être cloué au banc durant une grande partie de la troisième période. Therrien a probablement décidé de faire cela à son joueur de 19 ans pour sa pénalité pour mise en échec par-derrière en fin de deuxième engagement. Le jeune américain a terminé la rencontre avec un différentiel de -2, le pire de son équipe.
 

À la fin de l’ultime vingt, Randy Carlyle va retirer son gardien, mais une pénalité à Dion Phaneuf va ruiner tous les espoirs de la formation torontoise de revenir dans le match.
 

Le CH se sauvera donc avec un gain de 4 à 2; une cinquième victoire en six rencontres, mais surtout un 11e point sur une possibilité de 12.
 

Cette récolte de quatre buts est la sixième depuis le lancement de la saison 2013-2014.
 

Vidéo des faits saillants


 

Analyse

- Max Pacioretty a tir à pas moins de 10 reprises sur le gardien Jonathan Bernier. Avec sa récolte de deux buts et une mention d’aide, il a été nommé 3e étoile de la soirée dans la LNH.
 

- La moyenne de buts alloués de Carey Price n’a pas bougé et reste à 2,00. Le gardien de la Colombie-Britannique n’a pas alloué plus de deux filets depuis le 7 novembre. De plus, avec un taux d’efficacité de .937%, le cerbère du Tricolore cumule le meilleur pourcentage d’arrêt de tous les gardiens qui ont joué 15 parties ou plus cette saison! Si j’avais à donner un trophée Vézina aujourd’hui, j’hésiterais longuement entre Carey Price, Tuukka Rask et Josh Harding.
 

- Carey Price a obtenu son premier point de la saison avec une mention d’aide sur le premier but du match. Cela le place au 8e rang des pointeurs cette saison chez les cerbères. Quelle statistique inutile…
 

- La défensive des Maple Leafs a été très poreuse tout au cours de ce match. Max Pacioretty s’est échappé à trois reprises et Tomas Plekanec à une. Le jeune Rielly a probablement été le pire de la brigade et a terminé la partie avec un différentiel de -2.
 

- Jonathan Bernier était-il la solution à Toronto? En se fiant uniquement au match d’hier, on remarque que le problème est beaucoup plus à la ligne bleue que devant le filet.
 

- Le total des tirs au filet s’est terminé à 39-36 en faveur des Canadiens. Les Leafs n’ont pas bougé du dernier rang en ce qui a trait au nombre de lancers alloués par match. Leur moyenne a descendu à 35,9.
 

- Pour une rare fois cette saison, le Tricolore a remporté la bataille du cercle des mises en jeu. Leur efficacité de 52,6% ne leur profère toutefois pas une grande domination. Lars Eller et Tomas Plekanec ont respectivement terminé avec une efficacité de 58,8% et 54,5%.
 

L’horaire de la semaine

Les Canadiens se prépareront à recevoir les Devils du New Jersey, lundi, à l’occasion de leur premier match du mois de décembre.
 

Mercredi, ils rendront visite aux même Devils, avant de disputer un premier affrontement face aux Bruins de Boston qui aura lieu à domicile. Samedi, les hommes de Michel Therrien reverront les Sabres de Buffalo à 19h, encore une fois au Centre Bell.

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires