BORNES ÉLECTRIQUES

Vous souhaitez réduire votre empreinte écologique? Voici quelques informations pertinentes pour vous.

De nos jours, réduire sa dépendance au pétrole relève de l’utopie. Pourquoi? Parce que la presque totalité des objets qui vous entourent, ceux qui font partie de votre quotidien (maisons, voitures, appareils électroniques, vêtements, cosmétiques, etc.), presque tous sont fabriqués avec du pétrole. Vous pouvez vous encourager en prétextant que le fait de conduire une voiture hybride ou électrique devrait avoir l’effet de réduire votre empreinte écologique. Encore là, les fausses croyances règnent et l’ignorance également. Seulement pour sa fabrication, la voiture électrique ou hybride requiert des hydrocarbures en quantité, ne serait-ce que pour le transport des composants qui sont bien plus complexes que ceux d’une voiture à essence ordinaire. Certains ont même tenté de démontrer que l’empreinte écologique d’une Toyota Prius était plus imposante que celle d’un camion Hummer. 

J’ai eu l’idée d’écrire ce texte pour « déboulonner les mythes » concernant le transport individuel dit écologique. L’énergie représente le plus grand défi que devra relever l’humanité d’ici la fin du prochain siècle. Sans vouloir être alarmiste, ce qui nous attend n’est pas rose : la population mondiale devrait décliner de façon drastique, les changements climatiques pourraient avoir raison des êtres vivants habitant cette planète. 

Personne ne peut l’affirmer avec certitude, mais de nombreux scientifiques se montrent très préoccupés par cette possibilité. Ici, au Québec, nous sommes très chanceux : nous bénéficions des avantages de l’hydroélectricité. Rappelons les faits : l’électricité n’est pas une source d’énergie. Nous devons la fabriquer à partir d’une autre source : énergie de l’eau, du vent, du soleil, ou encore grâce aux hydrocarbures. Plus de 95 % de l’électricité produite au Québec provient de l’hydroélectricité. Malheureusement, il s’agit d’un rare exemple. Plus de 40 % de l’électricité consommée dans le monde est produite en brûlant du charbon! Vous me voyez venir? Si vous pensez que l’électricité sauvera le monde, dites-vous bien qu’elle n’est pas propre partout. Du reste, si vous souhaitez réduire vos émissions de CO2 dans l’atmosphère, l’utilisation d’un mode de transport fonctionnant à l’électricité est plus pertinente et plus logique au Québec qu’ailleurs dans le monde. 

Voici un aperçu des options qui s’offrent à vous sur le marché, en 2013 :

Chevrolet Volt (40 000 $)

La Volt est une bonne offre. La voiture se comporte de belle façon (sauf pour le freinage qui est nettement déficient) et la consommation dépend du trajet parcouru. Du reste, vous profitez d’une génératrice à essence qui alimente le moteur électrique au besoin. Plein de bon sens! Seul point négatif : son prix. Plus de 40 000 $.

 

Toyota Prius (30 000 $)

La Toyota Prius existe depuis une douzaine d’années; elle a fait ses preuves. Avec une Prius, vous pouvez vous attendre à une consommation de l’ordre de 5,0 litres aux 100 kilomètres. C’est bien, mais encore trop élevé pour le prix. Si vous habitez en ville, la Prius C est une bonne option. Elle est moins chère. 

 

Toyota Camry hybride (30 000 $)

J’ai inclus la Toyota Camry dans la liste puisque c’est la seule voiture hybride dont la différence de prix peut être amortie de façon réaliste. Vous sauverez environ 2,0 litres aux 100 kilomètres. 

 

Tesla S (75 000 $)

Voici une belle et bonne voiture : la Tesla S. Cette berline n’est malheureusement pas donnée à toutes les bourses. Son autonomie est suffisante et son comportement génial. Elon Musk, le grand patron de Tesla, est convaincu qu’il est possible de sauver l’humanité en utilisant, à très grande échelle, la seule énergie solaire pour produire de l’électricité. 

 

Nissan Leaf (34 000 $)

La petite Leaf est une bonne voiture, mais son autonomie est insuffisante. Si vous habitez en ville et que vous n’en sortez que très rarement, elle peut convenir. Autrement, vaudrait mieux patienter pour une version plus efficace qui devrait voir le jour dans un avenir assez proche. 

 

Volkswagen TDI (25 000 à 30 000 $)

Les modèles TDI représentent une des meilleures solutions offertes sur le marché, en particulier si vous devez emprunter l’autoroute. Les moteurs diesels sont plus efficaces que les motorisations hybrides à haute vitesse. De fait, avec la Passat TDI, il est possible de rapporter une consommation de 4,5 litres aux 100 kilomètres. Remarquable pour une voiture de cette taille. 

Source(s) image(s):
constructeurs

Commentaires