BORNES ÉLECTRIQUES

Même si aucun aliment ne peut réellement réduire votre risque de développer un cancer, la bonne combinaison d'aliments peut contribuer à faire une différence. Voici donc quelques suggestions pour vous aider à construire un régime anti-cancer.

Mettez-y de la couleur

Les fruits et les légumes sont riches en nutriments qui combattent le cancer. En général, plus les couleurs sont vives et plus ils contiennent d’éléments tels que vitamines et antioxydants. Étant peu denses en calories et riches en fibres, ces aliments peuvent aussi aider à réduire vos risques en vous aidant à atteindre ou à maintenir un poids santé. L’obésité a été entre autres liée à divers types de cancers, y compris celui du côlon, de l'œsophage et du rein.

Consommez des petits fruits

Les fraises et les framboises sont riches en antioxydants, ayant des effets particulièrement puissants. Ces derniers ont en quelque sorte le pouvoir de désactiver certaines substances cancérigènes et de ralentir la croissance de cellules cancéreuses. Les bleuets sont un autre exemple d’aliment qui a le pouvoir de débarrasser le corps de l’action oxydante des radicaux libres. N’hésitez donc pas à agrémenter votre petit déjeuner et vos collations de petits fruits variés.

Misez sur les tomates

Parlant de couleurs vives, le lycopène (un antioxydant qui donne à la tomate sa couleur rouge) a notamment démontré certains effets prometteurs sur le cancer, dont celui de la prostate. Ils semblerait même que l’effet est tout aussi significatif, voire parfois plus efficace, avec les produits transformés à base de tomates (jus, sauce, pâte, etc.).

Faites le plein d’acide folique

L’acide folique est une vitamine importante du groupe des vitamines B, ayant entre autres démontré des effets prometteurs contre les cancers du côlon, du rectum et du sein. Encore une fois, plusieurs fruits dont les melons, les fraises et même le jus d'orange, font partie des sources significatives. D'autres bonnes sources incluent les asperges, les haricots, les graines de tournesol, les épinards, la laitue et les œufs. En général, les légumes verts et feuillus sont tous de bonnes sources d’acide folique.

Pensez « vert »

Les légumes verts, surtout foncés, contiennent beaucoup de fibres, d'acide folique et de caroténoïdes. Ces nutriments ont tous le potentiel de vous aider à diminuer vos risques de développer un cancer. Faites donc le plein régulier de crucifères tels que le brocoli, le chou-fleur, le chou, le chou de Bruxelles et le chou frisé!

Tenez-vous loin des charcuteries

Les viandes transformées augmentent votre exposition à des agents qui peuvent potentiellement causer ou du moins encourager le développement de certains cancers. Cela semble particulièrement le cas pour le cancer colorectal et de l'estomac. Choisissez bien vos coupes de viande et évitez autant que possible les ajouts de sel, de nitrites et autres agents de conservation.

Buvez du thé

De plus en plus, on entend parler du thé vert et de ses propriétés intéressantes sur la santé. Dans des études de laboratoire, le thé vert ralentissait et parfois même empêchait l'apparition du cancer dans des cellules de côlon, de foie, de sein et de prostate. Des effets similaires ont été remarqués sur d’autres structures comme le poumon et la peau. Dans les études à long terme, le thé a été associé à une diminution des risques pour les affections de la vessie, de l'estomac et du pancréas.

Consommez des raisins et leurs dérivés

Les raisins et le jus de raisin, surtout foncés, contiennent du resvératrol, lequel a des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. La recherche actuelle suggère que ce dernier aurait le potentiel d’empêcher le développement du cancer dans les cellules. Même s’il n'y a pas encore suffisamment de preuves pour dire que manger des raisins ou boire du jus protège contre le cancer, cela ne peut pas faire de tort d’en profiter. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’on entend dire que boire une coupe de vin est bon pour la santé.

Limitez l'alcool

Ce n’est pas parce que le vin semble avoir des effets intéressants qu’il faut commencer à tenir un cellier à la maison. Il faut aussi prendre en considération que la consommation d'alcool a été reliée à une multitude de types de cancers (bouche, gorge, larynx, œsophage, foie, sein, côlon, rectum). Rappelez-vous donc que, lorsqu’on parle d’alcool, la modération a toujours meilleur goût.

Prenez l’habitude de boire de l’eau

En plus d’étancher votre soif et d’augmenter votre sentiment de satiété, l’eau peut vous protéger contre le cancer de la vessie. Le risque plus faible proviendrait de l’effet de dilution des divers agents cancérigènes présents dans l’organisme. Boire plus de liquide vous aidera par ailleurs à vous détoxifier puisque vous urinerez plus souvent.

Mangez des haricots

Les haricots contiennent plusieurs composés phytochimiques qui peuvent protéger les cellules de l'organisme contre les dommages liés au cancer et au développement de tumeurs.


Épicez vos repas avec de la curcumine

La curcumine est l'ingrédient principal du curcuma, une épice indienne. Des études en laboratoire ont démontré que ce nutriment pouvait contrer la transformation, la prolifération ainsi que l'invasion des cellules cancéreuses, et ce, pour plusieurs types de cancers.

Choisissez vos méthode de cuisson

La façon dont vous faites cuire vos viandes peut aussi faire une différence quant aux risques de développer un cancer. Faire frire ou griller à des températures très élevées provoque la formation d’éléments cancérigènes. Les méthodes de cuisson plus lentes ou douces produisent moins de réactions chimiques. N'oubliez pas que vous pouvez en profiter pour faire cuire votre viande avec des légumes et des épices judicieusement choisis pour diminuer les effets néfastes.

Évidemment, il existe plusieurs facteurs qui entrent en ligne de compte dans le développement du cancer et vous n’avez pas toujours le pouvoir de les contrôler… la nutrition constitue l’une des sphères où vous bénéficiez d’une bonne marge de manœuvre, il n’en tient qu’à vous d’en profiter.

Source(s) image(s):
jeanetteshealthyliving.com

Commentaires