BORNES ÉLECTRIQUES

Le gouvernement a annoncé cette semaine qu’il envisageait d’éliminer la distribution du courrier domestique par les facteurs directement aux résidences des citoyens. Cette annonce survient précisément l’année du 250e anniversaire de la première route postale du Canada en 1763. Que l’on soit pour ou contre cette décision, l’histoire du service postal au pays mérite qu’on s’y attarde.

Pedro da Silva, dit le Portugais

Dès les premiers balbutiements de la colonie de la Nouvelle-France, des personnes ont dû transporter des dépêches et des lettres personnelles provenant de la France ou d’autres postes ici-même en Amérique. On confiait celles-ci à quiconque se rendait d’un endroit à l’autre. Mais le transport n’était pas régulier ni garanti. En 1693, l’intendant Raudot en Nouvelle-France confia le poste de « premier courrier » à un certain Pedro da Silva, un immigrant portugais de Lisbonne installé à Québec depuis une vingtaine d’années et marié à une Canadienne de la Côte-de-Beaupré, afin de porter les ordres du Roy. Il devenait ainsi le premier facteur au pays. Pour porter le courrier entre Québec et Montréal (il n’y avait alors pas de routes, le chemin du Roy ayant été ouvert seulement en 1737!), da Silva était payé 20 sols.

Le service postal s’organise

L’organisation plus moderne de la poste au Canada revient aux Britanniques qui, dès 1753, installent le premier bureau de poste à Halifax. Mais dès la chute de la Nouvelle-France avec le traité de Paris en 1763, Benjamin Franklin, alors sous-ministre des postes coloniales britanniques en Amérique, nomme un certain Hugh Finlay au poste de premier maître-poste de Québec, puis instaure la première route postale du Canada, qui relie Québec, Trois-Rivières, Berthier, Montréal et l’Assomption. Puis, à la veille de la Révolution américaine, en 1775, le service postal officiel tomba sous le contrôle du gouvernement britannique.

En 1851, le transport du courrier est assuré par le Canada-Uni. Il faudra attendre 1868 pour qu’un service postal canadien soit instauré et mis sous la responsabilité du gouvernement du Canada nouvellement créé. Les facteurs ont alors des uniformes distincts, inspirés de ceux utilisés en Grande-Bretagne. Le service postal canadien tel qu’on le connaît aujourd’hui sous le nom de Postes Canada ne date, quant à lui, que de 1981 avec la Loi sur la Société canadienne des postes qui voulait rendre plus d’autonomie à ce service et le rendre plus rentable. La réalité d’aujourd’hui amène le gouvernement à revoir le tout avec l’annonce de la fin des facteurs qui font du porte-à-porte.

Facteur avec son bébé au XIXe siècle

Le père Noël et la poste

Vous avez peut-être déjà écrit au père Noël et il vous a même peut-être déjà répondu? En fait, depuis la création de Postes Canada en 1981, un programme spécial a été mis sur pied par celui-ci et des milliers de collaborateurs bénévoles afin de recevoir des millions de lettres adressées au père Noël de partout dans le monde puis d'y répondre. Les enfants n’ont qu’à poster leur lettre à l’adresse Père Noël, Pôle Nord, H0H 0H0 et elle se rendra à bon port. Environ un million de lettres reçoivent des réponses chaque année, et ce, dans 25 langues! Souhaitons que le père Noël ne soit pas visé par une coupure du gouvernement dans le futur…

Liens :

www.wikipedia.org

www.shpq.org

histoiresdancetres.com

Sources photos : www.tylerlischka.com, cabinetcardgallery.wordpress.com, postalhistorycorner.blogspot.ca 

Source(s) image(s):
bou00eetes aux lettres
facteur et bu00e9bu00e9
lettre ancienne

Commentaires