Ahhh! le grand défi, l'ultime ressource pour commencer à s'entraîner, pour arrêter de fumer ou pour approcher une belle inconnue : la motivation. Cependant, il est parfois (plutôt très souvent) difficile de trouver cette « motivation » magique qui nous poussera à agir. La raison de ce fait est assez simple : se motiver, ça ne sert à rien.

D'abord, il faut comprendre que se fier à la motivation pour agir, attendre qu'elle soit assez forte pour nous faire lever de notre chaise, ça revient à se fier à quelque chose d'extérieur, donc d'incontrôlable, pour définir nos actes, ce qui est un peu idiot, mais surtout voué à l'échec. Ce n'est pas de la force que d'attendre la motivation pour agir, c'est une porte de sortie, une excuse, comme les milliers d'autres que vous vous dites à vous-même tous les jours.

- Oh! je suis trop fatigué, je le ferai demain.

- Oh! j'ai l'air bête, je l'aborderai une autre fois.

- Oh! j'ai mal au pied, vaut mieux attendre.

- Oh! j'ai d'autres choses plus importantes à faire.

- Oh! je n'ai pas le temps.

- Oh! je ne suis pas assez motivé.

Franchement, les gars, vous vous croyez quand vous vous dites ces conneries-là? Rester tout seul devant son miroir, le matin, en se disant : « tu vas y arriver, tu es capable, tu es fort, tu es beau, tu vas réussir, blablabla » ne marche pas vraiment. Pourquoi? Parce que si vous êtes timide devant une femme, c'est en raison des expériences que vous avez vécues ou d'un manque d'expériences sociales. Vous avez donc, en vous, des angoisses bien réelles et un bagage. Chez vous, devant le miroir, c'est facile de parler. Mais qu'arrivera-t-il dans 10 minutes? Dans une demi-heure? Lorsque trois heures se seront écoulées entre votre petit monologue et la rencontre avec une femme dans la rue ou votre présentation de projet, vos belles paroles seront bien loin. Votre angoisse sera toujours présente, votre bagage, toujours avec vous, et vous tomberez de plus haut encore que d'habitude.

Mais alors, c'est sans espoir?

Non, absolument pas. Vous pouvez commencer sérieusement à vous entraîner, vous pouvez arrêter de fumer, vous pouvez surpasser votre timidité. Cependant, le secret, c'est qu'il n'y a pas de secret. Il va falloir arrêter de chercher une espèce de « motivation » comme d'une raison pour agir, et simplement agir.

Le problème, et la pire erreur que vous puissiez faire, c'est d'avoir l'impression que ça va être facile, qu'une espèce de motivation magique va vous pousser à agir. Cela n'arrivera pas, arrêtez d'attendre.

Lorsque j'étais petit garçon, ma mère a décidé d'arrêter de fumer. Elle a jeté son paquet de cigarettes et n'en a jamais racheté. Lorsque j'étais plus jeune, j'ai décidé de commencer à m’entraîner sérieusement et à mieux manger. Depuis, je le fais. Oui, c'est dur. C'est comme ça. Choisir de changer un comportement ou d'agir d'une certaine façon n'est pas facile. Chercher une voie rapide, un raccourci, une force invisible qui va nous pousser le matin à faire ce qu'on voudrait faire, c'est de la faiblesse, de la lâcheté. Ne soyez pas des lâches, ne soyez pas des faibles.

Il n'y a pas de formule magique; ceux qui vous diront le contraire veulent soit vous vendre un foutu livre de développement personnel pour encore plus vous bourrer la tête avec des concepts inutiles, soit ils sont eux-mêmes en quête de cette motivation magique.

Il vous suffit de le FAIRE, point. C'est un choix à prendre. Ensuite, si vous n'avez pas la force mentale ni l'endurance pour continuer dans la voie que vous aurez choisie, ce n'est pas un manque de motivation, c'est de la paresse, et il n'y a pas d'excuses pour ça.

La seule motivation dont vous devriez avoir besoin, c'est de vouloir le faire. Il n'y a rien d'autre à dire.

Source(s) image(s):
TNJ

Commentaires