Le Championnat du monde de hockey junior s’ouvrait hier en Suède. Les jeunes hockeyeurs canadiens dirigés par Brent Sutter, Benoît Groulx et Ryan McGill ont mis une quinzaine de minutes à prendre le contrôle de leur première rencontre face à l’Allemagne, hier matin à Malmo. Le moment est donc venu de faire un survol des nations qui s’affrontent dans la cadre de ce tournoi annuel qui regroupe tous les meilleurs joueurs de hockey d’âge junior!

Dix pays, séparés en deux groupes, bataillent pour trois médailles. Six espoirs dont les droits appartiennent aux Canadiens de Montréal participent à la compétition en Suède cette année.

Commençons par identifier les équipes présentes, ainsi que celles qui aspirent aux grands honneurs, avant de revenir sur le premier match d’Équipe Canda junior.

Groupe A

États-Unis

Les États-Unis sont en quête d’une quatrième médaille d’or à ce tournoi. Nos voisins du sud pourraient remporter une deuxième consécutive.

Par contre, ils devront tenter de le faire sans Alex Galchenyuk, John Gaudreau, Jacob Trouba, J.T. Miller et Seth Jones, cinq athlètes qui avaient grandement aidé Team USA à être sacrée championne l’année dernière.

Les Américains peuvent tout de même compter sur une excellente attaque, leur brigade défensive est peut-être moins solide que celles de la Suède et du Canda, mais ils possèdent l’un de meilleurs gardiens de but du tournoi en Jon Gillies.

Les attaquants Stefan Matteau, Ryan Hartman et Adam Erne sont aux portes de la LNH, leur apport offensif devrait être suffisant pour assure une place aux États-Unis dans la ronde des médailles.

Canada

Les Canadiens tentent de remporter une première médaille d’or depuis 2010. Ils doivent surtout oublier la décevante quatrième place de l’an dernier.

Ryan Nugent-Hopkins, Jonathan Huberdeau, Ryan Strome et Mark Scheifele, quatre éléments importants de l’édition de 2013 ne sont pas de retour, puisqu’ils ont tous gradué dans la LNH.

Sur papier, le Canada ne semble pas posséder la formation pour battre les Suédois, mais le hockey se joue sur la glace, et non « sur papier »! Le nombre de joueurs de talent : Dumba, Lazar, Drouin, Mantha et la jeune sensation de 16 ans, Connor McDavid, au sein de l’alignement ne laisse aucun doute qu’Équipe Canda junior 2014 peut causer une surprise en misant uniquement sur sa production offensive!

République tchèque

En 2000 et 2001, les Tchèques avaient gagné l’or alors qu’ils étaient menés par des joueurs comme : Tomas Plekanec, Martin Erat, Pavol Brendl, Radim Vrbata et Martin Havlat. Depuis, ils n’ont remporté qu’une médaille de bronze en 2005.

En 2013, les Tchèques avaient dans leur rang Tomas Hertl, Dimitrij Jaskin, Tomas Hyka et Martin Frk, aucun d’eux n’est de retour cet hiver.

Radek Faksa, un espoir des Stars de Dallas, devrait être le grand leader de son club.

Allemagne

Il s’agit d’une première depuis 1997-1998 que les Allemands se qualifient deux années de suite pour le tournoi, ils tenteront de battre leur meilleur résultat, une 5e place acquise en 1981…

Slovaquie

Les Slovaques seront en quête d’une première médaille depuis 1999. Cette année-là, l’équipe menée par Ladislav Nagy, Martin Cibak, Jan Lasak et Marian Gaborik avait remporté le bronze.

Cette année, la Slovaquie compte notamment sur Martin Reway, un prospect du Tricolore,

Groupe B

Suède

Les Suédois ont participé aux deux dernières finales du championnat mondial junior. Ils tenteront de mettre la main sur une troisième médaille d’or dans leur histoire.

La Suède, en tant que pays hôte, et grâce à l’alignement le plus rempli de talent brut, mis à part celui du Canada, possède l’équipe pour se rendre en finale!

Juste au niveau de l’attaque, Jacob de la Rose et Sebastian Collberg, deux espoirs du CH, de même que Alex Wennberg, Filip Forsberge, Andre Burakowsky et Nick Sorensen sont tous déjà la propriété d’une équipe de la LNH!

Russie

Les Russes ont remporté cinq médailles d’or dans ce championnat depuis que le pays a délaissé l’appellation de l’URSS. Ils tenteront de monter sur le podium pour une 9e fois en dix ans.

Le gardien russe Andrei Vasilevski est considéré comme l’un des meilleurs du tournoi, une force sur laquelle la Russie a rarement pu compter. De plus, à la ligne bleue, Nikita Zadorov, le 16e joueur repêché en juin dernier, représente une arme exceptionnelle en avantage numérique.

Valentin Zykov et Mikhail Grigorneko devraient être en mesure de mener l’attaque, de concert avec le jeune Ivan Barbashev.

Suisse

Les Suisses causent la surprise dans toutes les compétitions internationales depuis quelques années. La petite nation helvète est en train de s’établir comme une des puissances sur la planète hockey!

Les juniors de la Suisse visent à terminer parmi les huit premiers du tournoi pour une quatrième année consécutive, après avoir raté leur qualification en 2008.

Leur dernière médaille remonte à 1998 et ils semblent avoir les atouts pour répéter leur exploit cette année.

Ils ont l’avantage d’aligner deux athlètes qui évoluent déjà au niveau professionnel sur une base régulière : Sandro Zangger et Dario Simions, en plus de nombreux joueurs du circuit junior canadien : Mirco Muller, Yannick Rathgeb, Vincent Praplan, Fabrice Herzog et Jason Fuchs.

Finlande

Les Finlandais n’ont pas remporté de médaille depuis 2006, mais ils voudront surtout éviter la débandade de l’année dernière, alors qu’ils avaient terminé au 7e rang…

Malheureusement pour eux, Mikael Granlund, Joel Armia et Alex Barkov ne sont pas de retour avec l’équipe. De plus, Rasmus Ristolainen fait partie de la formation, mais il est un cas incertain en raison d’une commotion.

Teuvo Teravainen et le choix de 2e tour du Canadien en juin dernier, Artturi Lehkonen, devraient être les deux vedettes de la formation finlandaise, qui compte treize autres hockeyeurs qui évoluent dans la Ligue élite finlandaise.

Norvège

Les Norvégiens sont de retour au championnat mondial junior après avoir raté leur qualification au cours des deux dernières années. Leur meilleure performance dans ce tournoi est une 6e place, obtenue en 1990.

Les joueurs norvégiens proviennent de pas moins de dix ligues différentes, le seul fait de créer un esprit d’équipe au sein de ce groupe représente un défi! Et vu leur talent plutôt limité, surtout devant le filet, on doit les considérer davantage comme des figurants que de réels participants…

Après-match Canada vs. Allemagne (26 décembre 2013)

Le meilleur marqueur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Anthony Mantha, des Foreurs de Val-d'Or, a volé la vedette lors du premier match du Canada hier!

L’athlète originaire de Longueuil a inscrit trois buts pour mener l’équipe canadienne à une victoire facile de 7 à 2 sur l’Allemagne.

Première période

L’Allemagne s’est inscrite au pointage dès la deuxième minute de jeu sur un filet de Florian Faestel.

Le Canada a répondu 5 minutes plus tard, Josh Anderson a complété un jeu amorcé par Matthew Dumba et Frédérick Gauthier.

À partir de la mi-période, le show d’Anthony Mantha a commencé! D’abord, un premier but pour le Québécois avec la complicité de Jonathan Drouin et Curtis Lazar.

Les Allemands avaient encore une petite surprise pour Jake Paterson : Janik Moser. Il a profité d’un avantage numérique pour égaler le score à 2-2.

Moins de 120 secondes plus tard, Mantha frappait encore et Drouin obtenait une seconde mention d’aide, tandis que Derrick Pouliot s’inscrivait aussi à la feuille de pointage

Avant la fin de l’engagement initial, Bo Horvat a accepté la passe de Sam Reinhart pour donner une avance de deux buts à Team Canada.

4-2 Canada après 20 minutes.

Deuxième période

Le début du second tiers a été sans histoire, jusqu’à ce que Sam Reinhart fasse 5-2 sur une séquence amorcée par le jeune Connor McDavid!

Et cinq minutes plus tard, Anthony Mantha complétait son tour du chapeau, de nouveau avec la complicité de Drouin et Pouliot.

Jonathan Drouin amassait aussi sa troisième passe!

Par la suite, on a vu Charles Hudon obtenir quelques présences sur ce trio à la place de Mantha!

6-2 pour le Canada après deux.

Troisième période

À mi-chemin dans l’engagement, Sutter a envoyé McDavid, Hudon et Nic Petan sur la glace et on a eu droit à l’une des plus belles séquences du match!

Ils ont dominé et Petan a porté la marque à 7-2 pour le Canada.

L’équipe canadienne s’est cramponnée en défensive contre des adversaires visiblement à bout de souffle et de munitions pour les 10 minutes restantes.

Le titre de joueur du match a été décerné à Janik Moser pour l’Allemagne et à Anthony Mantha, sans surprise, du côté canadien.

Charles Hudon, tout comme Connor McDavid, ont bien paru chaque fois qu’ils ont foulé la surface glacée!

Le Canada disputera son prochain match demain contre la République tchèque.

Avant-match Canada vs. République tchèque

Revenons plus en détail sur les deux nations qui croiseront le fer demain en matinée, heure du Québec.

Les Canadiens peuvent compter sur deux très bons gardiens pour le tournoi, Jake Paterson et de l’espoir du Canadien, Zachary Fucale.

Brent Sutter a annoncé ce matin que Paterson sera de nouveau le gardien du Canada contre les Tchèques. Fucale devra attendre avant de voir de l’action!

La défensive est composée de six joueurs qui évoluent dans le junior canadien : Chris Bigras, Aaron Ekblad, Adam Pelech (OHL), Josh Morrissey, Derrick Pouliot et Griffin Reinhart (WHL), en plus de compter sur un jeune a goûté à la LNH cette année, Matt Dumba, du Wild de Minnesota.

Comme on l’a vu hier, l’attaque est menée par le meilleur compteur de la LHJMQ, Anthony Mantha, un espoir des Red Wings de Detroit qui aurait pu aider l’organisation de la LNH cette saison!

Le capitaine de la formation Scott Laughton, mène lui la délégation de cinq attaquants de la OHL qui comprend aussi Josh Anderson, Kerby Rychel, Bo Horvat et Connor McDavid.

Curtis Lazar, Taylor Leier,  Sam Reinhart et l’espoir des Jets de Winnipeg Nicolas Petan proviennent de la WHL et en plus de Matha, trois autres Québécois, Frédérik Gauthier, Jonathan Drouin et l’espoir du Canadien, Charles Hudon, sont des produits de la LHJMQ.

Chez les Tchèques

Les Tchèques compteront sur le gardien Marek Langhamer, qui joue pour Medicine Hat dans la WHL et repêché par les Coyotes de Phoenix.

La brigade défensive compte quatre membres du circuit junior canadien : Jan Kostalek et Petr Sidlik (LHJMQ), David Nemecek et Michal Plutnar (WHL). Elle est complétée par Libor Sulak et Patrick Marcel, deux jeunes qui font leurs classes dans la ligue professionnelle tchèque.

Le cœur de l’attaque repose sur trois joueurs : Jakub Vrana et Pavel Zacha, tous deux disponibles au repêchage de 2015 et le capitaine de l’équipe, Radek Faksa.

Ondrej Kase et David Pastrnak seront aussi à surveiller, eux qui sont disponibles pour le prochain repêchage de la LNH.

L’entraîneur-chef tchèque, Miroslav Prerost, en sera à son quatrième championnat mondial junior consécutif à la barre de l’équipe.

La rencontre sera présentée à 11h30, samedi le 28 décembre.

Bon match!

Source(s) image(s):
Alexander Demianchuk

Commentaires