Moins de 24 heures après avoir arraché une victoire de 2 à 1 au Lightning à Tampa Bay, les Canadiens affrontaient les Panthers, sur la côte est de la Floride, à Sunrise. L’entraîneur montréalais, Michel Therrien, dirigeait son 550e match en carrière dans la LNH, il a décidé de n’apporter qu’une seule modification à sa formation en envoyant Peter Budaj dans la mêlée, en dépit du manque de production offensive qui afflige son club depuis le 10 décembre, avec seulement 14 filets en neuf matchs.

Depuis le début de la saison, le Canadien montrait une fiche de cinq victoires et trois défaites lors du second match de ses programmes double.

L’équipe de la Floride, qui s’était inclinée samedi contre les Red Wings, avait un dossier de 2-3-3 dans ces circonstances.

Première période

La rencontre s’est amorcée avec deux pénalités dès la quatrième minute de jeu alors que le club local a été pris avec trop d’hommes sur la glace, et, une vingtaine de secondes plus tard, Rene Bourque a interféré dans le travail de Brian Campbell.

Dès la sixième minute, pendant le 4 contre 4 qui s’en est suivi, après une occasion ratée par Max Pacioretty en zone offensive, les Panthers ont contre-attaqué, l’hésitation d’Andrei Markov à la ligne bleue adverse a permis aux Panthers de profiter d'un surnombre.

Tomas Fleischmann a habilement déjoué d’Alexei Emelin avant de remettre la rondelle à Dmitri Kulikov, laissé seul par David Desharnais, qui a battu Budaj pour ouvrir la marque.

Quelques minutes plus tard, Montréal croyait bien avoir provoqué l’égalité, mais les officiels ont refusé le but en soutenant que Brian Gionta avait touché le disque plus haut que la hauteur permise, lors de l’entrée de zone…

La troupe de Peter Horachek a dominé le reste de l’engagement pour terminer avec un lancer de plus que leurs opposants, soit un total de huit.

Deuxième période

Tout juste avant la troisième minute du second tiers, Brandon Prust a réussi à inscrire son équipe à la feuille de pointage en complétant une séquence amorcée par Francis Bouillon et Raphael Diaz.

À peine deux minutes plus tard, les Panthers répliquaient par l’entremise de Brian Campbell qui a dirigé un tir vers Budaj, ce dernier a jonglé avec la rondelle avant qu'elle ne se faufile derrière la ligne rouge.

Pour une seconde fois dans la rencontre, le trio de Desharnais s’est fait prendre à contrepied…

Avec moins de cinq minutes à écouler, Tom Gilbert a lancé sur Budaj, servi une passe à Aleksander Barkov qui n’a eu qu’à faire dévier la rondelle pour obtenir son septième filet de la campagne.

3 à 1 pour la Floride, au terme d’une période à oublier pour les joueurs du CH qui n’ont généré que cinq lancers, alors que Budaj en recevait onze.

Troisième période

Le Canadien s’est présenté pour le dernier engagement avec la ferme intention de réduire l’écart.

Toutefois, le but qui devait permettre aux hommes de Therrien de revenir dans le match, marqué par Daniel Brière, a été refusé.

Encore une fois, les officiels ont conclu que le filet n’était pas bon puisqu’Alex Galchenyuk dérangeait le gardien floridien.

Il y avait un but sur la séquence! Galchenyuk s’est clairement fait frappé dans le dos par Marcel Goc, ce qui l’a propulsé sur le gardien de but.

Vers la mi-période, le Canadien a profité d’un avantage numérique. Coach Therrien a choisi d’envoyer Brendan Gallagher (-2), David Desharnais (-2), Pacioretty (-3) et Markov (-3) sur la patinoire pour la première portion de la supériorité…

Aucune chance de marquer n’a été observée.

Avec quelques secondes à faire, Sean Bergenheim a marqué dans un filet désert.

Montréal a réussi dix tirs vers Clemmensen, alors que Budaj repoussait les sept lancers de la Floride.

Marque finale : Floride 4, Montréal 1.

Analyse

- Les Panthers ont profité de l’espace laissé vacant entre les attaquants et les défenseurs montréalais pour dégager au fond de la zone défensive et ils ont réussi à être les premiers sur la rondelle dans les courses à un contre un tout au long de la soirée…

- Les athlètes montréalais ne se sont simplement pas présentés hier et l’entraîneur doit commencer à être tenu responsable. Il doit s’assurer que ses hommes soient prêts dès le début de la rencontre, pas seulement en troisième!

- Rene Bourque n'a pas été vu sur la glace au cours des onze dernières minutes de la rencontre.

- Le trio de Desharnais a terminé la soirée avec un différentiel combiné de moins sept (-7).

- Max Pacioretty a été utilisé pour un peu plus de 17 minutes, mais il n’a pas effectué un seul tir sur la cage adverse!

- Malgré cela, le CH ne s’est pas incliné en raison de la soirée de congé de Pacioretty, mais bien à cause des deux filets refusés, le second étant de façon évidente une erreur d’arbitrage!

- À la ligne bleue montréalaise, Emelin et Markov ont connu une rencontre laborieuse. Emelin a été cloué au banc pendant la majeure partie de la troisième période, au cours de laquelle il n'a effectué seulement que deux présences.

- Suite au match, il semble évident que coach Therrien doit soit suivre des directives qui viennent d’en haut pour l’utilisation de ses joueurs, soit il y a des chouchous dans l’équipe, soit l’entraîneur a perdu son vestiaire!  

- L’avantage numérique montréalais est complètement en panne depuis quelques rencontres.

- Dans le match contre le Lightning, celui qui a été signé cet été pour être la menace dans cette phase de jeu n’a pas joué! Daniel Brière a été le joueur le moins utilisé contre Tampa Bay : 10:37 minutes au total, un gros 15 secondes en avantage… Hier, ce fut 12:51 minutes, dont un généreux 58 secondes en supériorité…

- De plus, deux des athlètes montréalais qui possèdent le plus de talent brut : Galchenyuk et Eller, croupissaient sur le banc pendant que Plekanec et Gionta, visiblement eux aussi dans une période creuse, passaient près de deux chacun sur l’avantage numérique!

- Galchenyuk n’a joué que 13:35 minutes et il n’a pas vu une seule seconde en avantage numérique.

- Du côté des Panthers, le trio mené par Aleksander Barkov, un an plus jeune que Galchenyuk, amassait quatre points, dont deux buts. Barkov a joué près de 18 minutes, 1:26 en supériorité…

- La blessure subie par Daniel Brière n’était qu’une coupure, il est revenu apr€s avoir reçu quelques points de suture.

Dans les prochaines heures

La prochaine rencontre du Canadien aura lieu demain, contre les Hurricanes, en Caroline.

Entre-temps, les joueurs s’entraîneront aujourd’hui en fin de matinée.

L’entraîneur devra trouver une solution pour sortir son équipe de la torpeur dans laquelle elle est plongée depuis le revers de 6 à 0 face aux Kings, le 10 décembre.

La patience des amateurs montréalais est mise à rude épreuve ces temps-ci et la grogne populaire à l’endroit de l’entraîneur est sur le point d’atteindre un point de non-retour.

Le moment est venu pour Marc Bergevin d’aider son coach en effectuant un mouvement de personnel.

Un rappel d’Hamilton? Impossible, la formation compte déjà les 23 joueurs permis.

Une transaction semble la seule option pour injecter une énergie nouvelle au sein de l’équipe!

À moins que Bergevin décide que Michel Therrien a épuisé ses propres ressources…

Le système hermétique que ce dernier valorise ne convient absolument pas aux hockeyeurs plutôt rapides et talentueux du CH.

Pour expliquer le manque d’implication des joueurs, je vous pose un question :

Pensez-vous que le groupe « en général » a du plaisir sur la patinoire?

Personnellement, j’en doute.

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires