BORNES ÉLECTRIQUES

Le corps ne réagit pas de la même façon en fonction de ce que l’on ressent; nous ne vous apprenons rien ici. Mais comment réagit le corps exactement quand on vit une émotion? Des chercheurs européens ont voulu le savoir. Ils viennent de publier leurs résultats, lesquels risquent d’en surprendre plus d’un.

Des scientifiques finlandais ont voulu connaître les relations qu'il y avait entre certaines d'émotions et les différentes parties du corps. Ils ont ainsi mené une vaste enquête sur des centaines de personnes en vue de dresser une « carte du corps » pour les émotions.  

Selon les résultats de l’étude, le bonheur et l’amour provoquent des sensations partout ou presque dans le corps. Mais ce ne sont pas toutes les émotions qui ont le même effet. La dépression provoque l’effet inverse en diminuant les sensations ressenties dans le corps, alors que la peur déclenche de fortes sensations dans la poitrine. Étrangement, les gens en colère seraient parmi les seuls à ressentir quelque chose dans la région des bras.

Mais comment les chercheurs ont-ils fait pour arriver à ces conclusions? C’est simple. Ils ont mis sur pied une simple expérience sur ordinateur avec l’aide de 700 cobayes de la Finlande, de la Suède et de Taiwan. Ils leur ont d’abord montré deux silhouettes vides de personnes sur un écran. Ensuite, ils leur ont demandé de penser à l’une des 14 émotions (amour, dégoût, colère, orgueil, etc.). Finalement, sur la première silhouette, ils devaient colorier les parties du corps stimulées par l’émotion et sur la deuxième, les parties du corps qui étaient « désactivées ». Étonnamment, les résultats étaient similaires d’une culture à l’autre.

D’après les scientifiques, les résultats de cette recherche pourraient un jour aider les psychologues à diagnostiquer ou même à traiter les troubles de l’humeur.

En attendant, si vous avez l’impression d’avoir des papillons dans le ventre, ne paniquez pas! C'est tout à fait normal... cela veut peut-être dire que vous êtes amoureux!

Source : NPR.org

Source(s) image(s):
NRP.org

Commentaires