BORNES ÉLECTRIQUES

Les Jeux Olympiques de Sotchi arrivent plus rapidement qu’on le pense et d’ici moins d’un mois, Steve Yzerman et homologues auront fait des choix et nous dévoileront l’identité de la formation qui représentera le Canada lors de cette prestigieuse compétition.

Avec le nombre de joueurs qui sont assez talentueux pour vêtir l’uniforme de l’unifolié en février prochain, la direction aura à faire des choix qui n’ont pas l’unanimité et faire une croix sur des joueurs plus talentueux que d’autres qu’ils amèneront à Sotchi avec eux. Pourquoi parce qu’une bonne équipe de hockey doit avoir de l’équilibre.
 

L’équilibre se définit par un mélange d’expérience, de jeunesse, de robustesse et de vitesse, en passant par l’aspect défensif du jeu.
 

Au niveau de l’expérience, je crois que Steve Yzerman se doit de choisir des joueurs qui ont disputé à deux, voire trois Olympiades dans leur carrière. J’ai en tête les attaquants Rick Nash et Joe Thornton qui, selon moi, ont déjà leur place dans l’alignement à l’heure où l’on se parle. D’après moi, ce sont deux hommes qui pourront témoigner de leurs expériences précédentes et, comme Jarome Iginla l’avait fait avec de jeunes joueurs, dont Sidney Crosby, aider des jeunes à se sentir plus en confiance sur la patinoire.
 

Mention au défenseur Jay Bouwmeester qui était à Turin pour les Jeux de 2006. Avec la bonne saison qu’il connaît actuellement, je serais surpris qu’il ne soit pas, au minimum, parmi les huit premiers défenseurs sur la liste de Steve Yzerman.
 

C’est Roberto Luongo des Canucks, qui devrait en théorie être nommé gardien auxiliaire, derrière Carey Price, de l’équipe qui a notamment terminé l’aventure de 2010 avec lui devant le filet. En plus de cette médaille d’or à Vancouver, Luongo a pris part aux Jeux de 2006. Je crois qu’il devrait être fortement considéré, car lui aussi possède un vaste bagage Olympique et qu’il demeure un excellent gardien dans la LNH.
 

Les joueurs qui ont déjà une expérience Olympique sont de toute évidence ceux qui seront des leaders pour cette équipe.
 

Du point de vue de la vitesse, Matt Duchene, parmi les 10 joueurs les plus rapides sur patin en possession de la rondelle dans la LNH, est le meilleur joueur chez l’Avalanche du Colorado depuis le début de la campagne. Bien qu’il n’ait que 22 ans et qu’il n’était probablement même pas dans les alignements projeté de la plupart des experts avant le début de la saison, Duchene a, pour moi, mérité sa place parmi les 12 meilleurs attaquants grâce à ses exploits jusqu’à maintenant. De plus, je pense que si on l’a invité au camp d’orientation du club en août dernier, c’est parce qu’on trouvait en lui un potentiel intéressant et qu’il devait prouver qu’il méritait sa place. Pour moi, il a relevé le défi avec brio.
 

En plus de Duchene, à l’attaque, Jeff Carter, qui connaît lui aussi un bon de saison, devrait être nommé 13e ou 14e attaquant de l’équipe. Malgré son gros gabarit de 6 pieds 4 pouces et 210 livres, l’avant des Kings démontre une des plus belles impulsions du Circuit Bettman. Carter a connu ses meilleurs moments là où ça comptait, lors des séries éliminatoires. Il a d’ailleurs réussi à cumuler 13 points en 18 et 20 matchs en 2011-2012 et 2012-2013, où les Kings ont d’ailleurs remporté la Coupe Stanley. La direction qui n’a pas voulu de lui en 2010 changera-t-elle d’idée cette année?
 

Chez les défenseurs, P.K. Subban est un habile patineur qui profiterait de plus grands espaces de manœuvre sur une glace de dimensions Olympique. Je tiens à mentionner que je ne le place pas exclusivement dans la catégorie des joueurs rapide, car c’est un défenseur somme toute assez complet et qui possède un lancer frappé assez puissant et précis pour être prolifique à l’attaque. Selon moi, il apportera le même aspect qu’Erik Karlsson avec la Suède, c’est-à-dire de relancer l’attaque avec efficacité. Mais contrairement à lui, Subban évoluera probablement sur une troisième paire défensive et non la première!
 

J’ai dit qu’il jouerait sur la troisième paire défensive, mais ce, seulement si on se décide à le faire jouer à la gauche, une position qui ne lui est pas familière. Comme on le sait, les meilleurs défenseurs Canadiens sont droitiers et je ne crois pas que Subban sera capable de déloger Shea Weber, Drew Doughty et Alex Pietrangelo, contrairement à un gaucher comme Marc-Édouard Vlasic qui est nettement inférieur au #76 du Tricolore. Nous verrons en temps et lieu, mais il est selon moi difficile de ne pas mettre Subban dans l’alignement.
 

En plus de vétérans et de joueurs très rapides, le Canada regorge aussi de joueurs très complets, donc qui excellent autant en zone défensive, qu’offensive.
 

Patrice Bergeron et Jonathan Toews sont, selon moi, les deux meilleurs de la LNH dans cette catégorie, donc il serait impensable qu’il ne soit pas dans l’alignement de Steve Yzerman! Bergeron, possiblement dans les cinq meilleurs centres de premier plan du Circuit Bettman dans le cercle des mises en jeu devrait piloter le quatrième trio, où il serait principalement envoyé pour les missions défensives. Dans une équipe qui possède plusieurs des meilleurs attaquants offensifs de la planète et dont quelques défenseurs sont meilleurs offensivement qu’ailleurs, de l’habileté dans l’aspect défensif ne fait pas de mal. Bergeron sera, selon moi, un héros obscur de la formation canadienne si elle termine le tournoi parmi les trois premières.
 

Dans le cas de Jonathan Toews, un des capitaines les plus reconnus de la LNH, la question ne se pose pas à savoir s’il fera partie de Team Canada. Dans mon livre à moi, à moins d’une blessure, l’attaquant des Blackhawks de Chicago devrait jouer en compagnie de Patrick Sharp sur le deuxième trio, car c’est avec lui qu’il a connu ses meilleurs moments depuis son entrée dans la LNH.
 

Passons à la robustesse, un aspect qui est souvent négligé aux Jeux Olympiques. On utilise souvent comme prétexte pour ne pas inclure de joueurs robustes dans l’alignement qu’il n’y a pas de batailles lors de ce tournoi et que les mises en échec sont moins percutantes parce que les joueurs veulent éviter les blessures. Cependant, je crois tout de même que la robustesse a son mot à dire dans la composition d’une telle équipe. D’une façon ou d’une autre, le facteur intimidation existera toujours et les Olympiques ne feront pas exception à la règle.
 

Certains ont parlé que Lucic devrait être dans l’alignement, car c’est un joueur très complet et surtout robuste. Personnellement, je ne suis pas contre cela, mais je considère que l’attaquant des Bruins manque d’explosivité sur la glace. Il lui manque le « facteur wow » qui lui permet de se tailler un poste au sein de l’alignement canadien.
 

Comme je les ai placé 13e et 14e attaquants, Carter et Giroux se disputeraient le dernier poste de libre si jamais il y avait des blessures qui empêcheraient certains joueurs de participer aux JO. Je crois qui si c’était le cas, Jeff Carter mériterait sa place à cause de son gabarit plus imposant, tout simplement.
 

Somme toute, le Team Canada que je vous étale aujourd’hui est composé de, en excluant les gardiens, 15 joueurs de plus de 200 livres, dont cinq qui font osciller la balance à plus de 215 livres!
 

Après explications, trouvez-vous qu’une équipe de la sorte serait assez équilibrée?
 

Pour vous aider à mieux la figurer, voici mon alignement final si je m’appelle Steve Yzerman :
 

Attaquants

Steven Stamkos (TBL) – Sidney Crosby (PIT) –John Tavares (NYI)

Patrick Sharp (CHI) – Jonathan Toews (CHI) – Rick Nash (NYR)

Corey Perry (ANA) – Ryan Getzlaf (ANA) – Matt Duchene (COL)

Claude Giroux (PHI) – Patrice Bergeron (BOS) – Joe Thornton (SJS)

13e: Jeff Carter - 14e: Martin St-Louis
 

Défenseurs

Shea Weber (NSH) – Duncan Keith (CHI)

Drew Doughty (LAK) – P.K. Subban (MTL)

Alex Pietrangelo (STL) – Jay Bouwmeester (STL)

7e: Marc-Édouard-Vlasic - 8e: Brent Seabrook
 

Gardiens de but

1: Price

2: Luongo

3: Smith
 

Là-dedans, il y a bien sûr des décisions difficiles à prendre, par exemple l’identité du gardien numéro 1, ou encore les 3e, 4e, 5e et 6e défenseurs. J’ai surtout misé sur ce que j’ai vu de tous ces joueurs depuis le début de la saison pour justifier mes choix, car ce sont les performances de ces joueurs cette année qui sont représentatives de ce qu’ils pourront amener à l’équipe canadienne à Sotchi et non celles des saison antérieures.
 

Comme vous l’aviez remarqué, j’y ai inclus des joueurs comme Sidney Crosby, John Tavares, Steven Stamkos, Shea Weber, Duncan Keith, Ryan Getzlaf, Corey Perry et plusieurs autres sans vous dresser un portrait du pourquoi et comment je les insérais, car à mes yeux et à ceux de tout le monde, ce sont des incontournables.

 

Yzerman ignorera-t-il son capitaine?

La question mérite d’être soulevée, Martin St-Louis, capitaine du Lightning de Tampa Bay, sera-t-il de la formation canadienne? Souvenons-nous qu’il n’avait pas été retenu pour les jeux Olympiques de 2010 à Vancouver.
 

Sauf qu’après avoir remporté le trophée Art Ross et le trophée Lady Bing en 2012-2013, tout en inscrivant 38 points en 40 matchs en 2013-2014 – même sans Steven Stamkos durant la majorité de ces matchs –, je crois qu’il est impossible pour Yzerman de ne pas sélectionner Martin St-Louis dans son alignement.
 

Personnellement, j’ai positionné l’attaquant de 38 ans comme 14e attaquant, mais je crois qu’il pourrait certainement prendre la place de l’attaquant Patrick Sharp sur le deuxième trio ou encore aux côtés de Steven Stamkos.

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires