Si les parties de samedi ont été intéressantes, les parties du dimanche risquaient de l’être tout autant, en particulier celle opposant les 49ers de San Francisco aux Packers à Green Bay. Habituellement, ce sont toujours des classiques.

San Diego Chargers (10-7) vs Cincinnati Bengals (11-6)

Je m’attendais à une partie très serrée entre ces deux équipes ce dimanche. Les Chargers sont passés quelque peu sous le radar cette saison, mais c’est en grande partie à cause de la division dans laquelle ils évoluent en compagnie des Broncos et des Chiefs. Même s’ils se sont qualifiés pour les séries de justesse, ils ont connu une bonne saison et le quart Philip Rivers, qui est souvent critiqué, a aussi connu une saison intéressante.

Ce sont ces derniers qui se sont inscrits les premiers avec un touché de Danny Woodhead au premier quart. Le deuxième quart a toutefois appartenu aux Bengals avec un touché de Jermaine Gresham et un placement. C’était 10 à 7 à la mi-temps.

Après avoir été dominés au deuxième quart, les Chargers ont repris les choses en main au troisième. Un touché de Ladarius Green et un placement au troisième quart les propulsaient en avant, 17 à 10. Puis, un autre placement et un autre touché de la part de Ronnie Brown, cette fois au quatrième quart, enlevaient tout espoir aux Bengals de revenir dans cette partie. Pointage final de 27 à 10 pour les Chargers qui remportaient ainsi leur première victoire en séries dans un stade extérieur sur la route depuis 1994!

Le problème pour les Bengals? Les revirements. Deux échappés perdus, deux interceptions et deux revirements sur des quatrièmes essais non convertis ont contribué à leur perte. Je peux vous dire que les critiques envers le quart des Bengals, Andy Dalton, sont loin d’être finies à Cincinnati!

La semaine prochaine, les Chargers visiteront les Broncos à Denver. Rappelons-nous qu’ils ont réussi à les battre une fois cette saison, et ce, il y a trois semaines à peine! Ils sont loin d’être considérés comme battus…

San Francisco 49ers (13-4) vs Green Bay Packers (8-8-1)

C’était sans contredit la partie la plus attendue de la semaine. Un affrontement entre ces deux équipes en séries et au Lambeau Field de surcroît génère toujours beaucoup d’attention. Surtout que l’année dernière, ces deux mêmes formations s’étaient affrontées, et les ‘Niners avaient ridiculisé Aaron Rodgers et les siens en connaissant une partie mémorable. Parions qu’ils voulaient certainement se venger cette année.

Je sais bien que les Packers se sont qualifiés de justesse pour les séries à leur dernière partie, mais avec l’absence de Rodgers pendant sept semaines, c’était compréhensible. Maintenant qu’il est revenu dans la formation, les Packers sont toujours aussi dangereux. Mais au premier quart, San Francisco l’a neutralisé et a réussi à contrôler ce quart pour inscrire deux placements. La défensive des ‘Niners dominait sur tous les fronts…

Toutefois, à la suite d’une interception, les Packers ont repris le ballon et ont réussi à avancer sur le terrain pour la première fois de la partie, puis à inscrire un touché. C’était très serré avec une avance de 7 à 6 pour l’équipe hôte au deuxième quart. Kaepernick et les siens n’avaient pas dit leur dernier mot et après une superbe course de ce dernier pour leur donner un bon positionnement sur le terrain, Frank Gore marquait le touché. Un placement plus tard de la part des Packers et c’était 13 à 10 San Francisco à la mi-temps.

Le troisième quart a été chaudement disputé, et aucune équipe n’a réussi à marquer de point. Au quatrième quart, les Packers ont inscrit un touché de la part de John Kuhn et ils reprenaient les devants par quatre points seulement. Puis, San Francisco a inscrit un autre touché par la suite. Cette fois-ci, c’était Vernon Davis qui inscrivait le majeur et c’était à nouveau l’avance pour l’équipe en visite. Avec un peu plus de cinq minutes à jouer, Mason Crosby égalisait le pointage avec un placement qui ramenait tout le monde à 20 points partout. Malheureusement, le temps qui restait aux visiteurs était amplement suffisant pour aller marquer des points. C’est ce que Colin Kaepernick a réussi à accomplir. En fait, c’est un placement de Phil Dawson qui a donné la victoire aux ‘Niners à la toute fin, mais c’est Kaepernick qui, avec ses jambes, a converti un troisième jeu et huit verges à faire pour son équipe. C’était un jeu crucial dans la rencontre et son équipe s’est sauvée avec une victoire de 23 à 20 dans des conditions glaciales au Lambeau Field.

Les deux équipes ont joué une bonne rencontre en général, mais en ce qui concerne les ‘Niners, il faudra que leur ligne offensive accorde moins de pression sur le quart, car ils affronteront la grosse défensive des Panthers en Caroline la semaine prochaine, et Colin Kaepernick ne pourra sûrement pas courir à sa guise.

Au final, trois équipes sur quatre auront gagné sur le terrain de l’adversaire cette semaine. Est-ce que l’on peut vraiment parler d’avantage du terrain encore en 2014? On peut se poser la question aussi en ce qui concerne la semaine de congé des quatre meilleures équipes de la ligue. Seront-elles en forme la semaine prochaine pour ne pas se faire jouer de tour à domicile?

À dimanche prochain pour le résumé des parties entre les Seahawks et les Saints, puis entre les Colts et les Pats en soirée!

Source photo : www.ap.org

Source(s) image(s):
Associated Press

Commentaires